Demandez plus à votre banque

Qu'est-ce que l'assurance vie ?

Ne pas confondre assurance vie et assurance décès

Publié le 21/02/2014

L'assurance vie et l'assurance décès ont des objectifs bien différents : la première est un outil d'épargne et de transmission, la seconde un contrat de prévoyance.

lexique

Le principe de l'assurance vie

 

La plupart des contrats commercialisés sous l'appellation « assurance vie » sont des supports de placement qui poursuivent un double objectif : épargne (constitution et valorisation du capital) et transmission à terme du capital.

L'adhérent du contrat d'assurance vie n'effectue pas de versements à fonds perdus. Qu'il soit ou non en vie à l'échéance du contrat, l'assureur devra verser le montant de l'épargne accumulée sur le contrat (contrairement aux contrats d'assurance décès). Il convient toutefois de bien avoir à l'esprit que sur un contrat d'assurance vie en unités de compte, le capital versé par l'adhérent est soumis aux fluctuations des marchés financiers, à la hausse comme à la baisse ; il existe donc un risque de perte en capital.

A la sortie du contrat d'assurance vie, le capital (ou une rente) sera versé :

  • à l'assuré s'il est toujours en vie,

  • à une autre personne désignée (appelée le « bénéficiaire») si l'assuré est décédé.

Autre avantage de l'assurance vie : l'adhérent peut récupérer l'épargne accumulée à tout moment (en contrepartie d'une fiscalisation des intérêts avant 8 ans). On dit qu'un contrat d'assurance vie comporte une valeur de rachat.

hl-editor-bonasavoir

Encours assurance vie

Encours assurance vie : 1 364 milliards d'euros à fin mai 2012

hl-editor-lemotduconseiller

Comprendre l'assurance vie

Les définitions pour comprendre l'assurance vie :

  • Adhérent : personne qui signe le contrat d'assurance-vie et effectue des versements ; le plus souvent, l'adhérent et l'assuré sont la même personne.

  • Assuré : personne sur la tête de laquelle est souscrit le contrat d'assurance-vie.

  • Bénéficiaire : personne à laquelle sera versé le capital inscrit au contrat d'assurance-vie au décès de l'assuré.

Comment fonctionne l'assurance décès

 

L'assurance décès répond à un objectif de prévoyance : celui de protéger les proches de l'assuré en cas de décès de ce dernier.

Un contrat d'assurance décès temporaire est souscrit pour une durée déterminée. Il prévoit le versement d'un capital (ou d'une rente) en cas de décès de l'assuré avant le terme du contrat ; le montant forfaitaire du capital est déterminé lors de la souscription.
Si l'assuré est en vie à l'échéance du contrat, l'assureur n'aura rien à verser. Les primes auront été versées à fonds perdus comme dans n'importe quel contrat d'assurance.

Un contrat d'assurance décès ne comporte jamais de valeur de rachat puisque le souscripteur ne peut pas récupérer les fonds versés en cours de contrat.

Mécanisme de l'assurance vie vs l'assurance décès

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.