Demandez plus à votre banque
Qu'est-ce que le produit
intérieur brut (PIB) ?

Le produit intérieur brut (PIB) est un indicateur économique qui permet de mesurer les richesses produites au sein d'un pays ou d'une zone géographique au cours d'une période déterminée. Comment est calculé le PIB ? Est-ce un bon indicateur de la croissance économique ? Quelles sont les limites du PIB ? Éléments de réponse.

Publié le 13/05/2015

Que mesure le PIB ?

Le Produit Intérieur Brut (PIB) est un indicateur de base du niveau général de santé économique d’un pays ou d’une zone géographique (par exemple, la zone euro). Calculer le PIB consiste à faire la somme des valeurs ajoutées des biens et des services produits au sein d’un pays ou d’une zone géographique par :

  • les entreprises,
  • les collectivités publiques,
  • les associations,
  • les ménages.

 

Quelle différence entre PIB et PNB ?

Il ne faut pas confondre le PIB avec le Produit National Brut (PNB).

Le PNB mesure les richesses créées à travers le monde par les acteurs économiques de même nationalité. Par exemple, les bénéfices d’une entreprise française résultant de l’activité de sa filiale espagnole ne seront pas comptabilisés dans le calcul du PIB de la France, mais dans le calcul de son PNB.

À noter : dans les États membres de l’Union européenne (UE), la notion de PNB correspond à celle de Revenu National Brut (RNB).

 

Estimation du PIB et du RNB

Les estimations du PIB et du RNB de tous les États membres de l’UE doivent être transmises chaque trimestre à Eurostat, l’Office statistique de l’Union européenne. La mission d’Eurostat consiste à exploiter les données nationales de chaque pays et de publier des informations statistiques comparables au niveau européen.

 

Calcul du PIB

Le PIB de la France est calculé chaque année par l’INSEE.

Le Produit Intérieur Brut correspond à la somme des éléments comptables suivants :

  • les dépenses de consommation finale,
  • la formation brute de capital fixe (investissements réalisés par les différents acteurs économiques),
  • la variation de stock, c'est-à-dire la différence de valeur entre les entrées et les sorties de biens (matières premières, produits semi-finis ou finis),
  • le solde des échanges extérieurs (différence entre les biens/services exportés à l’étranger et ceux importés de l’étranger).

 

Le « Système européen de compte 2010 » (SEC 2010)

Depuis le 1er septembre 2014, les États membres de l’UE doivent appliquer une méthode de calcul du PIB similaire : le « Système européen de compte 2010 » (SEC 2010).

Le SEC 2010 prévoit notamment d’intégrer des activités auparavant exclues du calcul du PIB, telles que :

  • les dépenses de recherche et développement, comptabilisées comme des investissements ;
  • les crédits d’impôts, comptabilisés comme des dépenses de l’État ;
  • les activités illégales : trafic de stupéfiants, contrebande de tabac et d’alcool, prostitution…

 

PIB et inflation

Le PIB « nominal » (PIB non corrigé de l’inflation) est évalué en valeur alors que le PIB « réel » (corrigé de l’inflation) est évalué en volume (ce dernier permet d’effectuer des comparaisons annuelles).

L'évolution en % du PIB (Produit Intérieur Brut) en France par rapport à l'année précédente, de 2000 à 2013.

PIB : baromètre de l’économie nationale et mondiale

Le Produit Intérieur Brut est un des principaux indicateurs du dynamisme de l’activité économique d’un pays (PIB national), d’une zone géographique (par exemple, PIB de la zone euro), ou du monde (PIB mondial).

Le PIB national permet de comparer les performances économiques de plusieurs pays.

Le PIB mondial représente la somme de tous les PIB nationaux, après leur conversion en dollars. L’accélération ou le ralentissement de la croissance de cet indicateur reflète la situation économique dans le monde. Ainsi, le PIB mondial a diminué à la suite de la crise économique de 2008 (-0,3% en 2009) pour remonter progressivement (+5,5% en 2010 et +4% en 2011) (Source : FMI).

Le PIB (Produit Intérieur Brut) de chacun des pays de la zone Euro, en milliards d'euros, pour l'année 2014.

Quelles sont les limites du PIB ?

Pour certains économistes, le PIB est un indicateur de croissance économique qui présente des limites importantes car il ne permet pas d’évaluer le niveau de développement durable d’un pays et le bien-être social de ses habitants.

 

Les activités exclues du calcul du PIB

Certaines activités pouvant contribuer au bien-être individuel et collectif de la population ne sont pas prises en compte dans le calcul du PIB, notamment :

  • les activités domestiques : cuisiner, jardiner, s’occuper des enfants… Si ces activités étaient rémunérées, elles seraient comptabilisées dans le calcul du PIB. L’INSEE évalue le travail domestique effectué en France à 60 milliards d’heures de travail par an et à 33 % du PIB.
  • les activités bénévoles exercées au sein d’une association ou d’un syndicat : visites à domicile, conseils juridiques, accompagnement scolaire, informatique… La valeur du bénévolat associatif pourrait représenter entre 0,9% et 1,9% du PIB (source : www.associations.gouv.fr).

 

Les activités nocives prises en compte dans le calcul du PIB

Certaines activités considérées comme étant nuisibles à l’Homme et à l’environnement sont prises en compte dans le calcul du PIB (par exemple, la production d’armes et de cigarettes, la pêche intensive ou l’activité polluante de certaines entreprises).

Le PIB augmente également grâce à la production de biens et de services occasionnée à la suite d’atteintes subies par la population (accidents de voiture, catastrophes naturelles, etc.).

Selon certains économistes, ces productions de richesse ne devraient pas être comptabilisées dans le PIB.

 

Indicateurs complémentaires au PIB

De nouveaux indicateurs ont été créés à partir de données sociales et environnementales afin de prendre en considération le niveau de développement durable au sein d’un pays et le bien-être de la population :

  • l’indice de développement humain (IDH) et l’indicateur de bien-être au niveau mondial,
  • et les indicateurs nationaux de développement durable établis par l’INSEE.

Indice de Développement Humain (IDH)

L’Indice de Développement Humain (IDH) mesure le niveau moyen atteint dans trois domaines :

  • la santé et la longévité : espérance de vie, taux de mortalité, dépenses de santé, etc.
  • l’accès à l’éducation : durée moyenne de scolarisation, formation des enseignants, taux d’alphabétisation, etc.
  • le niveau de vie : revenu national brut par habitant, PIB par habitant, etc.

Chaque année, le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) établit un classement mondial basé sur l’IDH. Dans son dernier rapport (2014), la France se situe en 20èmeposition. Les cinq premiers pays sont : la Norvège, l’Australie, la Suisse, les Pays-Bas et les États-Unis.


Indicateur de bien-être

L’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) a créé l’indice « Vivre mieux » qui permet aux citoyens de 36 pays de comparer leur bien-être en fonction de 11 critères : logement, revenu, sécurité, éducation, environnement, conciliation travail-vie privée, etc.

Vous pouvez créer votre indicateur de bien-être à partir de vos propres critères.

 

Indicateurs nationaux de développement durable

En France, l’INSEE calcule et publie chaque année 54 indicateurs permettant d’évaluer la prise en compte des enjeux liés au développement durable au niveau national. Les indicateurs ont été sélectionnés en fonction de la Stratégie nationale de développement durable (SNDD) 2010-2013.

L’objectif est d’évaluer les effets sociaux et environnementaux du développement économique. Sont notamment calculés :

  • le taux de recyclage des déchets,
  • le taux d’emploi dans les éco-activités (bâtiment durable, énergies renouvelables),
  • le taux d’émission des gaz à effet de serre,
  • la consommation d’énergie par habitant,
  • le taux de pauvreté,
  • le taux d’emploi des seniors,
  • le nombre de ménages surendettés,
  • la part des dépenses de recherche et de développement,
  • l’espérance de vie,
  • le taux de suicide,
  • le taux de participation aux élections et à la vie associative…

hl-editor-bonasavoir-v2

PIB par habitant

Le PIB par habitant permet d'évaluer le pouvoir d'achat des habitants d'un pays. Le PIB par habitant en France est de 105,2 en 2014 (Union Européenne = 100). (Source : Banque de France, 6 mai 2015)