Création d'entreprise Fermer

Fermer
Comment créer son entreprise ? - Mag LCL 09/10/2012 (06'23")

Quelles sont les formalités de la création d'entreprise ? Idées pour créer sa société : ouvrir une franchise, reprendre une entreprise. Suivez le guide !

Chapitres
  • Les aides pour créer son entreprise 00:00:38
  • La franchise 00:02:46
  • La reprise d'une entreprise 00:04:07

Comment créer son entreprise ? - Mag LCL

Transcription video. A .

LES AIDES POUR CRÉER SON ENTREPRISE

Patrice Boisfer : Vous avez un projet en tête ? Votre souhait est de devenir votre propre patron ? Premier conseil : faites-vous aider.

Philippe Montaudouin, bonjour.

Philippe Montaudouin : Bonjour.

Patrice Boisfer : Merci de répondre à nos questions. Vous êtes animateur conquête à la Direction du Marché des Professionnels. Première question : quand on débute son entreprise, alors il faut se faire aider, certes, mais faut-il faire tout de suite appel à un avocat ?

Philippe Montaudouin : Tout dépend de la dimension de votre projet. L'avocat a des connaissances juridiques très variées en termes de droit commercial, droit des sociétés, fiscalité. Il peut vous être très utile par sa connaissance de la jurisprudence et en particulier pour vous accompagner dans la création de votre entreprise.

Patrice Boisfer : L'avocat, donc rapidement indispensable, tout comme l'expert-comptable ?

Philippe Montaudouin : Exactement. Il vous accompagne en amont et en aval de la création de votre entreprise et en particulier, pour les premières formalités administratives.
Il peut aussi asseoir votre crédibilité en validant vos chiffres prévisionnels auprès de votre banque.

Patrice Boisfer : Il est aussi possible de consulter facilement ces spécialistes dans les Chambres de métiers et de l'artisanat et dans les Chambres de commerce et d'industrie.

Philippe Montaudouin : Oui, ces lieux d'informations sont d'une aide précieuse à toutes les étapes de la création ou de la reprise d'une entreprise.
De plus, vous y trouverez les Centres des formalités des Entreprises. Ces "CFE" accélèrent le parcours administratif des créateurs.

Patrice Boisfer : C'est-à-dire ?

Philippe Montaudouin : Il vous suffit de déposer vos déclarations dans un guichet dit "unique". Autre solution, vous pouvez les "téléremplir" et ensuite les télétransmettre.
Le prix est de 60 euros auxquels il faudra ajouter le coût des différentes immatriculations (de 80 à 300 euros) suivant le métier et la forme d'exploitation choisie.

Patrice Boisfer : Autre outil pratique, le site de l'APCE. C'est l'Agence Pour la Création d'Entreprise. Vous pouvez notamment télécharger sur ce site des modèles de statuts. Sans oublier les informations qui y sont gratuites...
Et justement, en parlant de gratuité, c'est vrai que ce qui freine souvent la création d'entreprise, ce sont les coûts. Existe-t-il des astuces pour les limiter ?

Philippe Montaudouin : Elles sont nombreuses
Rédiger gratuitement votre business plan auprès d'une chambre de commerce. Pour votre Étude de marché, pour une centaine d'euros, vous pourrez faire appel à une société de sondage en ligne ou bien faire appel à une Junior Entreprise. En tout cas, les solutions sont nombreuses et en tout état de cause, tout dépend de la dimension de votre projet.

Patrice Boisfer : Merci Philippe pour toutes ces précisions. Vous restez avec nous ; dans quelques instants nous parlerons de la reprise d'entreprise. Mais avant cela, gros plan sur la franchise. La franchise, qu'est-ce que c'est ? En quoi cela consiste ? Comment bien la choisir ? Tout de suite, les réponses avec notre experte Nathalie Joguin

LA FRANCHISE

Voix-off : C'est un bon moyen d'exercer un nouveau métier tout en créant son entreprise. La franchise est un accord commercial formalisé par un contrat, au travers duquel, le franchiseur transmet à un entrepreneur indépendant, (le franchisé) une enseigne, un savoir-faire et une assistance continue, en contrepartie d'une rémunération.

Nathalie Joguin : Le franchiseur décide de la stratégie commerciale et des normes de qualité à respecter. A la clé pour le franchisé : des économies de temps et la force d'un réseau d'indépendants partageant leur expérience.
Avant de vous engager, vous pouvez vérifier la réussite des franchisés existants et, par la même, la dynamique de l'enseigne.

Voix-off : Alimentaire, services, loisirs, beauté, prêt-à-porter, réparation automobile ; Les franchises sont nombreuses. Le choix d'une enseigne est parfois un casse-tête. Cette décision dépend avant tout de vos envies, vos compétences, et de votre budget.

Nathalie Joguin : En fonction de ce que vous pourrez consacrer à votre projet et les besoins de votre famille, vous déterminerez votre capacité d'investissement et ainsi, l'enseigne qui vous correspond.
Pour choisir votre concept, soyez attentif à son attractivité sur le marché et aux apports du franchiseur.

Voix-off : Rien ne remplace une discussion en tête-à-tête : débattez, échangez, rencontrez des franchiseurs et des franchisés en activité. N'hésitez surtout pas à partager votre projet avec votre banquier.


LA REPRISE D'ENTREPRISE

Patrice Boisfer : Après la franchise, autre solution en vogue : la reprise d'entreprise. On en dénombre 60 000 chaque année. Philippe Montaudouin, ces reprises d'entreprise présentent un avantage de taille pour les futurs investisseurs.

Philippe Montaudouin : Oui, ces entreprises ont une histoire. Elles sont connues des banques.
Il est donc plus facile pour les établissements bancaires de valider les chiffres prévisionnels. C'est souvent plus rassurant et souvent plus concret qu'une création d'entreprise à proprement parler.

Patrice Boisfer : L'évaluation du prix d'une entreprise est-elle délicate ?

Philippe Montaudouin : Effectivement, les valorisations des entreprises sont très variées et issues de différents critères : le chiffre d'affaires, le résultat ou le patrimoine... Tout dépend ce que l'on rachète, par exemple un fonds de commerce ou bien des parts sociales.

Patrice Boisfer : Mais alors comment savoir si on achète au bon prix ?
Philippe Montaudouin : Votre expert-comptable, votre conseiller bancaire ou des organismes de caution spécialisés pourront conforter votre avis sur le prix proposé par le cédant et surtout vérifier votre capacité de remboursement en fonction de vos prévisions commerciales et financières.

Patrice Boisfer : A quel moment du processus, faut-il chercher les investisseurs ? Dès le début ?

Philippe Montaudouin : Cela se fait en parallèle des négociations et dès l'instant que l'on a trouvé une cible intéressante. Vous pouvez demander un avis de principe à votre conseiller
bancaire. En tout état de cause, le montage et le financement seront mis en place dès la signature du protocole d'accord.

Patrice Boisfer : Pour constituer son capital, il y a les fonds propres, déterminants pour la reprise d'activité. On peut aussi faire appel à sa famille, ses proches pour gonfler un petit peu la somme. C'est ce qu'on appelle la "love money". Quels sont les autres types de financements ?

Philippe Montaudouin : Les pistes sont nombreuses, telles que les business angels, le capital-risque ou bien parfois obtenir des primes accordées par des collectivités.
Des dispositifs tels que NACRE ou les prêts d'honneur peuvent vous aider à constituer votre capital. Ils sont souvent adossés à l'obtention de prêt bancaire.

Patrice Boisfer : Oui, c'est vrai que plusieurs types de crédits existent. N'hésitez pas à demander à votre banquier. Il y a aussi OSEO qui peut vous aider ?

Philippe Montaudouin : C'est un partenaire désormais incontournable pour les entrepreneurs. Sa participation à la création ou la reprise d'entreprise est très appréciée par les banques.
Obtenir l'aval d'autres experts spécialisés tels que des sociétés de caution mutuelle comme la SIAGI ou bien INTERFIMO seront des atouts très importants pour l'obtention de prêt bancaire.

Patrice Boisfer : Merci Philippe Montaudouin pour toutes ces précisions. A très bientôt. Voilà c'est la fin de ce Mag LCL, merci encore de nous avoir suivi. N'hésitez pas à poser toutes vos questions sur la page Facebook LCL. On se retrouve très vite pour un tout nouveau Mag LCL.
  • Reprise d'entreprise : un bon moyen pour débuter
    3/5 359 vues
  • Ouvrir une franchise pour démarrer son activité
    3/5 486 vues
  • Formalité de la création d'entreprise
    3/5 419 vues
  • Comment créer son entreprise ? - Mag LCL
    3/5 4273 vues
  • Création d'entreprise : les questions à se poser
    3/5 9988 vues
  • Création d'entreprise : constituer le dossier de financement
    3/5 18424 vues