Demandez plus à votre banque

Résultats 1er trimestre 2015
Groupe Crédit Agricole et LCL

Une bonne résistance de la banque de proximité

Publié le 06/05/2015

Résultats de LCL


Le premier trimestre 2015 s’inscrit dans le prolongement des tendances qui ont marqué l’année 2014, associant la hausse de la collecte et un faible coût du risque.

Soutenues par une activité commerciale dynamique, les ressources ont progressé de 3,8% sur un an à fin mars 2015, pour atteindre 170,8 milliards d’euros. Les encours de collecte de bilan affichent une progression de 3,7% par rapport à fin mars 2014, imputable essentiellement aux dépôts à vue (+10,3%). Les encours de collecte hors bilan augmentent de 3,9% sur un an, notamment grâce à une collecte très dynamique sur l’assurance-vie (+5,1% sur an).

Chiffres clés LCL

Contacts Presse

Olivier TASSAIN
Tél : 01.42.95.54.77
Fax : 01.42.95.50.49
 
Brigitte NEIGE
Tél : 01.42.95.39.97
Fax : 01 42 95 50 49
 
Mail : servicepresse@lcl.fr

LCL

Les encours de crédit progressent de 2,9% sur un an pour atteindre 91,9 milliards d’euros au 31 mars 2015. Cette progression est portée par les crédits à l’habitat dont la croissance atteint +4,8% en un an à 59,3 milliards d’euros. Les crédits aux entreprises et aux professionnels sont quant à eux en recul de 0,8% sur un an à 26,1 milliards d’euros, alors que les encours de crédit à la consommation (6,6 milliards d’euros au 31 mars 2015) sont en augmentation de 1,1% sur un an.

Le ratio crédit/collecte s’établit à 110%, quasi stable par rapport à décembre 2014 (109%).

Le produit net bancaire enregistre une baisse de 3,6% au premier trimestre 2015 par rapport au premier trimestre 2014. Il est affecté par la baisse de la marge d’intérêts par rapport au premier trimestre 2014 d’une part sous l’effet de la diminution de la marge sur collecte, qui s’élève à une quarantaine de millions d’euros sous l’effet des taux réglementés et d’autre part en raison de l’absence de plus-values sur titres. En revanche la marge sur crédits est en progression, soutenue par les indemnités perçues sur les réaménagements. La marge à la production est, quant à elle, supérieure à la marge du stock (hors réaménagements). Par ailleurs les commissions sont en hausse de 4,2%.

Les charges, hors FRU et plan de transformation, diminuent de 0,9 % au premier trimestre 2015 par rapport au premier trimestre 2014. Les charges liées au plan de transformation, à 8 millions d’euros au premier trimestre 2015, ont doublé par rapport au premier trimestre 2014.

Le coût du risque reste bas. Il baisse de 31,2% au premier trimestre 2015 par rapport au premier trimestre 2014. Ainsi, le taux de créances dépréciées s’établit à 2,3% à fin mars 2015 et le taux de couverture des créances dépréciées (y compris les provisions collectives) ressort à 72,4%, contre 73,8%.

Au total, le résultat net part du Groupe s’établit à 126 millions d’euros, en baisse de 11,4% par rapport au premier trimestre 2014.

 

 (en millions d'euros) T1-15 T1-14 Variation T1/T1
 Produit net bancaire 922 956
(3,6 %)
 Charges d’exploitation hors FRU et plan de transformation
(644)
(650) (0,9 %)
 FRU  (12)  -  -
 Impact plan de transformation (8) (4)  -
 Résultat brut d’exploitation 258 302
 (14,8 %)
 Coût du risque (48) (70) (31,2 %)
 Résultat d’exploitation 210 232 (9,8 %)
 Résultat avant impôt 210 232 (9,9%)
 Impôt (78) (84) (7,3 %)
  Résultat net de l'exercice 132 148 (11,4 %)
 Participations ne donnant pas le contrôle 6 7 (11,0 %)
 Résultat net part du Groupe 126 141 (11,4 %)

Crédit Agricole S.A.

 

Le Conseil d’administration de Crédit Agricole S.A., réuni sous la présidence de Jean-Marie Sander le 5 mai 2015, a examiné les comptes du premier trimestre 2015.

Le résultat net part du Groupe ressort à 784 millions d’euros, en hausse de 2,6% sur le résultat retraité du premier trimestre 2014. A titre informatif, sur la base de la réglementation en vigueur jusqu’en 2014, c’est à dire hors application de l’interprétation de la norme IFRIC 21 et hors l’impact de la cotisation FRU, le résultat net part du Groupe s’élèverait à 1 096 millions d’euros, supérieur de 26,3% aux 868 millions d’euros de résultat publié au premier trimestre 2014.

Cette bonne performance reflète d’abord une activité commerciale bien orientée, avec un produit net bancaire en hausse de 7,5% sur le trimestre correspondant de 2014. Ce dynamisme se retrouve dans tous les métiers : +2,9% d’encours de crédits chez LCL, +4,9% d’encours de crédits à l’habitat chez Cariparma, collecte nette de 24 milliards d’euros chez Amundi, de 2,3 milliards d’euros en épargne / retraite et prévoyance, et de 1,5 milliard d’euros en banque privée, plus de 10% de hausse des encours conservés et administrés chez CACEIS, production de crédits à la consommation en hausse de près de 10%, près de 30%1 de progression des revenus de la banque de marchés et d’investissement.

Cette performance est également la conséquence d’une baisse continue du coût du risque : il s’établit ce trimestre à 46 points de base sur encours, en données annualisées, soit en amélioration de 14 points de base par rapport au premier trimestre 2014. Cette tendance se retrouve dans la plupart des métiers : LCL (20 points de base contre 30 au premier trimestre 2014), la banque de proximité à l’international (135 points de base contre 141), le crédit à la consommation (212 points de base contre 293) avec notamment la poursuite de la baisse du coût du risque d’Agos Ducato (s’élévant à -104 millions d’euros soit -36% par rapport au premier trimestre 2014).

En outre, les charges d’exploitation évoluent de manière maîtrisée dans le contexte d’une activité dynamique et d’un environnement réglementaire qui alourdit fortement ce poste comptable : la seule première contribution au Fonds de Résolution Unique (FRU) se traduit par un impact de +6% sur les charges. Hors effets change, réglementaires et programmes d’investissement ou de restructuration, elles progressent de +1,2% par rapport au premier trimestre 2014.

A fin mars 2015, la situation de solvabilité de Crédit Agricole S.A. s’est consolidée : le ratio Common Equity Tier 1 non phasé s’établit à 10,2%, soit 120 points de base de plus qu’à fin mars 2014 où il était à 9,0%. Après une vigoureuse hausse au cours de l’exercice 2014, il connait une légère baisse au 31 mars 2015 (-20 points de base par rapport à fin décembre 2014) ; la hausse du dollar américain explique un tiers de la progression des emplois pondérés, équivalant à 16 points de base de baisse du ratio, alors que 8 autres points de base proviennent de l’impact saisonnier de l’application d’IFRIC 21 (y compris FRU). Le reste de l’évolution des emplois pondérés est cohérent avec le dynamisme des revenus.

La situation de liquidité du groupe Crédit Agricole s’est également consolidée. Le bilan cash bancaire du Groupe, à 1 042 milliards d’euros au 31 mars 2015, fait apparaître un excédent des ressources stables sur emplois stables de 104 milliards d’euros à comparer à 73 milliards d’euros à fin mars 2014. Les réserves de liquidité, incluant les plus-values et les décotes liées au portefeuille de titres, s’élèvent à 248 milliards d’euros et couvrent plus de deux fois l’endettement court terme brut, à 217%, contre 164% au 31 mars 2014.

Le ratio LCR du Groupe et celui de Crédit Agricole S.A. sont supérieurs à 110% à fin mars 2015.

Au 31 mars 2015, Crédit Agricole S.A. a réalisé 54% de son programme de 10 milliards d’euros de financement moyen long terme sur les marchés (dette senior et subordonnée), montant excluant les réseaux. Il a levé 1,8 milliard d’équivalent euros de dette senior et réalisé une émission de Tier 2 composée d’une tranche de 2 milliards d’euros à 12 ans et d’une seconde tranche de 1,5 milliard de dollars US à 10 ans.

Au total, les principaux émetteurs du groupe Crédit Agricole ont émis 10,7 milliards d’euros de dette senior et subordonnée dans le marché et les réseaux au cours du premier trimestre 2015.

 

1 Retraité du DVA courant à change constant

Groupe Crédit Agricole

 

Cliquez ici pour accéder à l'intégralité des résultats du Groupe Crédit Agricole

 

hl-editor-bonasavoir

Groupe Crédit Agricole*

1er trimestre 2015

PNB : 8 035 millions d'euros (+3,1 % - T1/T1)

Résultat net part du Groupe : 
1 228 millions d'euros (-1,9% - T1/T1)

Résultat avant impôt : 2131 millions d'euros (+8% T1/T1)

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL