Demandez plus à votre banque

Résultats du 3ème trimestre 2013 Groupe Crédit Agricole et LCL

De bons résultats qui s'appuient sur des fondamentaux solides : la progression des résultats de la banque de proximité en France ; l'amélioration du coût du risque et la poursuite de la baisse des charges.

Publié le 07/11/2013

Résultats de LCL


LCL maintient un bon niveau d'activité au troisième trimestre 2013 qui s'inscrit dans la tendance des trimestres précédents.

Les encours de crédit progressent ainsi de 1,2% sur un an pour atteindre 89,2 milliards d'euros au 30 septembre 2013. Cette progression est tirée par les crédits à l'habitat dont la croissance atteint +2,5% en un an à 56,0 milliards d'euros et +1,2% par rapport à fin juin 2013. Les crédits aux professionnels et aux entreprises reculent légèrement à 26,6 milliards d'euros (-1,0% sur un an), à l'instar des encours de crédit à la consommation (6,6 milliards d'euros au 30 septembre 2013, soit -0,9% sur un an).

Les ressources clientèle continuent de croître à un rythme important, portées par le dynamisme du réseau. Elles atteignent 163,1 milliards d'euros à fin septembre 2013, en hausse de 4,6% sur un an. Ainsi, les encours de bilan, en hausse de 7,4% sur un an, sont tirés par la progression des livrets (+13,4% sur la période) et des dépôts à terme (+9,2%) et à vue (+3,3%). Ces derniers marquent une croissance de 4,1% entre le deuxième et le troisième trimestre 2013. Les encours de collecte hors bilan augmentent de 1,6% sur un an, essentiellement grâce à la collecte sur l'assurance-vie dont les encours augmentent de 5,8% sur la période pour atteindre 53,1 milliards d'euros à fin septembre 2013.

Le ratio crédit/collecte s'améliore ainsi de 6 points sur un an pour s'établir à 109% à fin septembre 2013.

Le produit net bancaire du trimestre s'établit à 941 millions d'euros, en baisse de 1,8% par rapport au troisième trimestre 2012, ou de 2,3% après retraitement de la provision épargne logement. Entre septembre 2012 et septembre 2013, cette baisse est limitée à 0,9% après retraitement de la provision épargne logement et du reversement de l'EIC au premier trimestre 2012. La résistance des revenus reflète une marge à la production supérieure à la marge sur stock en activité clientèle, alors que la marge de transformation s'érode dans un contexte de taux toujours bas, effet accentué par les rachats et les remboursements anticipés. Les commissions restent stables entre le troisième trimestre 2012 et le troisième trimestre 2013 (-0,8% sur la période).

Compte tenu de l'impact des nouvelles taxes fiscales et sociales, les frais généraux restent bien maîtrisés. Ils affichent une baisse de 1,8% par rapport au troisième trimestre de l'année précédente. Après retraitement de l'impact épargne logement et du reversement de l'EIC, le coefficient d'exploitation se maintient à 66,6% au troisième trimestre 2013, en légère hausse par rapport au troisième trimestre 2012 (+0,3 point).

Reflétant le ralentissement des flux d'entrées de créances en défaut et des provisions individuelles associées, le coût du risque de LCL recule de 33,5% sur un an à 60 millions d'euros au troisième trimestre 2013 ; sur les neuf premiers mois de l'année, cette baisse est de 7,0%. Le taux de créances dépréciées reste stable à 2,4% des encours bruts ; le taux de couverture des créances dépréciées (y compris les provisions collectives) se maintient à 74,6% à comparer à 74,5% au trimestre précédent.

Au total, le résultat net part du Groupe du trimestre s'établit à 158 millions d'euros, en hausse de 6,2% par rapport au troisième trimestre 2012 après retraitement de l'impact épargne logement. Il s'élève à 492 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année.

 (en millions d'euros)

 T3-13

 Variation T3/T3

 9M-13

 Variation 9M/9M

 Produit net bancaire 941 (1,8%) 2 876 (3,2%)
 Charges d’exploitation (624) (1,8%) (1 869) (0,7%)
 Résultat brut d’exploitation 317 (1,9%) 1 007 (7,6%)
 Coût du risque (60) (33,5%) (218) (7,0%)
 Résultat d’exploitation 257 +10,3% 789 (7,8%)
 Gains/pertes sur autres actifs (1) x2,3 5 -
 Résultat avant impôt 256 10,2% 794 (7,1%)
 Impôt (89) +14,9% (276) (3,6%)
 Résultat net de l'exercice 167 +7,7% 518 (8,9%)
 Participations ne donnant pas le contrôle 9 +7,8% 26 (8,9%)
 Résultat net part du Groupe 158 +7,7% 492 (8,9%)

Contacts Presse

Olivier TASSAIN
Tél : 01.42.95.54.77
Fax : 01.42.95.50.49
 
Brigitte NEIGE
Tél : 01.42.95.39.97
Fax : 01 42 95 50 49
 
Mail : servicepresse@lcl.fr

LCL

Télécharger

Crédit Agricole S.A.*

 

Le Conseil d'administration de Crédit Agricole S.A., réuni sous la présidence de Jean-Marie Sander le 6 novembre 2013, a examiné les comptes du troisième trimestre et des neuf premiers mois de 2013.

Le résultat net part du Groupe ressort, au troisième trimestre 2013, à 728 millions d'euros, montant non comparable à celui du troisième trimestre 2012 qui avait enregistré des pertes liées notamment à la cession d'Emporiki. Ce résultat intègre des opérations financières structurantes pour un montant global de +304 millions d'euros et des éléments relatifs à la réévaluation de dette liée au risque de crédit propre pour un montant net de

-193 millions d'euros. Retraité de ces deux éléments, le résultat du troisième trimestre ressort à 617 millions d'euros.

Les opérations financières structurantes traduisent notamment la fin de la cession des activités de courtage : après Cheuvreux au deuxième trimestre, CLSA a été vendue fin juillet avec une plus-value de 320 millions d'euros et la préparation de la cession de la participation dans Newedge s'est traduite par un impact négatif de 155 millions d'euros. Par ailleurs, Crédit Agricole S.A a poursuivi son désengagement de participations non stratégiques en vendant sa participation dans Bankinter tout en dégageant une plus-value de 143 millions d'euros.

 

Le résultat du trimestre, après retraitement des éléments ci-dessus, reflète :

  •     la progression de la contribution de la banque de proximité en France ; en hausse de 10,3% par rapport au troisième trimestre 2012, soutenue par une bonne activité commerciale (encours de collecte : +3,5% et encours de crédits : +0,7%) ;

  •     la solidité du pôle gestion de l'épargne dans un contexte persistant de taux bas et d'environnement réglementaire toujours plus contraignant ; l'encours des actifs gérés par l'ensemble des métiers de ce pôle a augmenté de 27 milliards d'euros depuis le début de l'année, y compris 22 milliards d'effet positif des marchés et de change ; la contribution de ce pôle au résultat de Crédit Agricole S.A. est de 383 millions d'euros.

  •     l'impact limité de la baisse des activités de marché sur les revenus de Crédit Agricole S.A. (-2,0%) ; en effet, les revenus du fixed income de Crédit Agricole CIB ont baissé de 20,6%, mais représentent aujourd'hui 8% des revenus globaux du Groupe, conséquence du reprofilage des activités de CACIB;

  •     la poursuite de la baisse des charges (-1,8% T3/T3), le programme MUST se déroulant selon le planning prévu ;

  •     l'amélioration continue du coût du risque (14,5% T3/T3) dans tous les métiers de financement et en particulier dans la banque de proximité.

Ces évolutions favorables conduisent à un résultat avant impôt de 943 millions d'euros, stable par rapport à celui, présenté de manière comparable, du troisième trimestre 2012, confirmant la solidité des fondamentaux du Groupe dans un contexte économique particulièrement difficile, notamment sur les deux marchés domestiques du Groupe (France et Italie).

Sur les 9 premiers mois de 2013, le résultat net part du Groupe s'établit à 1 893 millions d'euros. Retraité des éléments spécifiques, le résultat avant impôt ressort en hausse de 2,4%, évolution due à un résultat brut d'exploitation en baisse de 5,4% et à un coût du risque significativement plus faible (-15,8%).

Crédit Agricole S.A a continué à renforcer son bilan au cours de ce troisième trimestre.
Ainsi, le ratio de solvabilité Core Tier 1 s'établit à 9,4%, contre 8,6% à fin juin 2013. Cette forte progression provient d'une réduction des emplois pondérés (-16 milliards d'euros), de la génération organique de capital (résultat conservé et impact positif des cessions) et d'une modification du traitement de l'assurance.

hl-editor-bonasavoir

Crédit Agricole S.A.*

RNPG T3-13 : 728 millions d'euros intégrant l'impact du projet de cession de Newedge
(vs -2 851 m€ au T3-12)

RNPG 9M-13 : 1 893 millions d'euros (vs -2 484 m€ au 9M-12)

Stabilité du résultat avant impôt / T3-12 :
baisse des charges d'exploitation : -1,8% /T3-12
baisse du coût du risque : -14,5% /T3-12 hors éléments spécifiques

Ratio Tier 1 : 10,4% dont Core Tier 1 : 9,4%

Groupe Crédit Agricole**

 

Le résultat net part du groupe du groupe Crédit Agricole a atteint 1 433 millions d'euros au troisième trimestre 2013. Sur les 9 premiers mois 2013, il s'élève à 3 843 millions d'euros, montant non comparable à celui de la période correspondante de 2012, négatif, qui avait enregistré les pertes liées à la cession d'Emporiki.

Le résultat du troisième trimestre 2013 traduit une bonne résistance de l'ensemble des activités du Groupe : retraités des réévaluations de dettes liées au risque de crédit propre, des couvertures de prêts et des opérations spécifiques, le résultat brut d'exploitation baisse de 1,2% et le résultat avant impôt augmente de 2,0% par rapport au troisième trimestre 2012.

 

Sur les neuf premiers mois 2013, le résultat net part du Groupe atteint 3 843 millions d'euros. Sur base comparable, c'est-à-dire hors réévaluation de la dette propre et éléments spécifiques, il est en baisse de 2,9% par rapport à la même période de 2012. Le résultat avant impôt progresse, quant à lui, de 2,5%.

Le Groupe a maintenu un bon niveau d'activité en banque de proximité lui permettant d'accompagner les besoins de ses clients, tant particuliers qu'entreprises ; l'octroi de nouveaux crédits a fait progresser l'encours global de crédits des réseaux bancaires du Groupe en France de 0,7% entre septembre 2012 et septembre 2013 et la collecte bilan a augmenté de 4,8%sur la même période.

Les Caisses régionales ont continué à développer leurs prêts, notamment à l'habitat (+2,4% de progression d'encours sur un an) ; ainsi que leur collecte, que ce soit en assurance-vie (+3,6%) ou en collecte bilan (+4,1%). Elles ont ainsi continué à améliorer leur ratio crédits/collecte, ramené à 122% à fin septembre contre 126% à fin juin 2013. Leur contribution à 100% au résultat du Groupe est en hausse de 8,4% trimestre sur trimestre à 925 millions d'euros et de 2,9% neuf mois sur neuf mois à 2 766 millions d'euros.

Pour Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A., « grâce au dynamisme de notre banque de proximité, notre Groupe démontre une fois de plus son rôle moteur dans le financement de l'économie. Cette performance est d'autant plus remarquable que le contexte économique est encore difficile, malgré quelques signes de frémissement de reprise ».

Pour Jean-Paul Chifflet, Directeur général de Crédit Agricole S.A., « ces résultats sont dans la continuité des deux premiers trimestres 2013. Ils reflètent la poursuite du renforcement de notre bilan et du remodelage de notre Groupe. Trimestre après trimestre, celui-ci affiche des résultats qui font la preuve de la pertinence de nos choix et de la force de notre modèle. ».

En termes de solvabilité, le ratio Core Tier 1 du Groupe s'établit à 11,9% au 30 septembre 2013, en hausse de 65 points de base par rapport au 30 juin 2013.

Le ratio Common Equity Tier 1 full Bâle 3 du Groupe atteint 10,5% à fin septembre 2013 contre 10,0% à fin juin 2013.

Le ratio de levier du groupe Crédit Agricole s'élève à 3,5% à fin septembre 2013 1.

Le groupe Crédit Agricole a continué de renforcer sa situation de liquidité au cours du troisième trimestre. Ainsi, l'excédent des ressources stables sur les emplois longs atteint 58 milliards d'euros à fin septembre, soit 7 milliards de plus qu'à fin juin. Les réserves de liquidité, d'un montant de 252 milliards d'euros couvrent très largement (168%) les ressources de marché à court terme (150 milliards d'euros).

 

 

hl-editor-bonasavoir

Groupe Crédit Agricole**

RNPG T3-13 : 1 433 millions d'euros (vs -2 206 m€ au T3-12)

RNPG 9M-13 : 3 843 millions d'euros (vs -535 m€ au 9M-12)

Ratio CET1 full Bâle 3 au 30 septembre 2013 : 10,5%

Réserves de liquidité disponibles au 30 septembre 2013 : 252 milliards d'euros

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL