Demandez plus à votre banque

Résultats du 3ème trimestre 2014 Groupe Crédit Agricole et LCL

LCL continue d'accompagner les particuliers dans le financement de leurs projets.

Publié le 06/11/2014

Résultats de LCL


LCL continue d'accompagner les particuliers dans le financement de leurs projets. Le troisième trimestre 2014 s'inscrit dans les tendances des trimestres précédents, associant la hausse de la collecte à une production maîtrisée des crédits.

Les encours de crédit progressent ainsi de 1,3% sur un an et s'élèvent à 90,4 milliards d'euros au 30 septembre 2014. Cette croissance est soutenue par les crédits à l'habitat qui, à 57,8 milliards d'euros, progressent de 3,2% sur un an.

Soutenues par une activité commerciale dynamique, les ressources clientèle atteignent 167,3 milliards d'euros, en hausse de 2,6% sur un an. Ainsi, les encours de collecte hors bilan augmentent de 2,3% sur un an, notamment grâce à la collecte sur l'assurance-vie (+4,7% sur la période). Les encours de bilan, pour leur part, sont en hausse de 2,8% sur un an, tirés par la progression des dépôts à vue (+8,1%).

Le ratio crédit/collecte s'établit à 110% à fin septembre 2014, un niveau stable par rapport au 30 juin 2014.

Le produit net bancaire du trimestre s'établit à 899 millions d'euros, en baisse de 2,2% par rapport au troisième trimestre 2013 après neutralisation de l'impact des provisions épargne-logement. Ceci s'explique par la baisse de la marge d'intérêts de 4,4% sur un an (hors provisions épargne-logement), en raison notamment du contexte de taux bas et de l'impact des rachats et remboursements anticipés qui avaient connu un pic aux deuxième et troisième trimestres 2013. La progression des commissions de 1,2% par rapport au troisième trimestre 2013 est portée notamment par les commissions sur assurances (+2,8% par rapport au troisième trimestre 2013) et sur gestion de compte et les moyens de paiement (+2,1% sur la même période).

Les frais généraux restent maîtrisés. Ils affichent une hausse de 1,4% par rapport au troisième trimestre 2013, intégrant les dépenses liées au Plan Moyen Terme. Ces dernières, liées au projet d'entreprise, s'élèvent à 8 millions d'euros au troisième trimestre 2014 après 11 millions d'euros au premier semestre. Le coefficient d'exploitation s'établit à 69,1% sur le troisième trimestre 2014.

Le coût du risque est en baisse de 31,9% par rapport au troisième trimestre 2013. Il témoigne d'une poursuite de l'amélioration du risque sur tous les marchés. Le taux de créances dépréciées sur encours ressort à 2,4%, stable par rapport à juin 2014. Le taux de couverture des créances dépréciées (y compris les provisions collectives) atteint 73,6% contre 74,0% au 30 juin 2014. Le coût du risque sur encours s'élève à 17 points de base sur le troisième trimestre 2014, contre 25 points de base au troisième trimestre 2013, atteignant un point bas.

Au total, le résultat net part du Groupe du trimestre s'établit à 136 millions d'euros, en baisse de 14,6% (et de 6,1% après neutralisation de l'impact des provisions épargne-logement) par rapport au troisième trimestre 2013. Il s'élève à 443 millions d'euros pour les neuf premiers mois de l'année.

 

 (en millions d'euros)

T-T14

Variation T3-T3

9M-14

Variation 9M/9M

 Produit net bancaire

899

(4,6 %)

2 790

(3,0 %)

 Charges d’exploitation

(634)

1,4 %

(1 893)

+ 1,2 %

 Résultat brut d’exploitation

265

(16,4 %)

897

 (10,9 %)

 Coût du risque

(41)

(31,9 %)

(166)

(23,7 %)

 Résultat d’exploitation

224

(12,8 %)

731

(7,4 %)

 Gains ou pertes nets sur autres actifs

-

ns

-

ns

 Résultat avant impôts

224

(12,6 %)

731

(7,9 %)

 Impôt

(81)

(8,9 %)

(265)

(4,0 %)

 Résultat net de l'exercice

143

(14,6 %)

466

(10,1 %)

 Intérêts minoritaires

7

(15,7 %)

23

(10,2 %)

 Résultat net part du Groupe

136

(14,6 %)

443

(10,0 %)

Contacts Presse

Olivier TASSAIN
Tél : 01.42.95.54.77
Fax : 01.42.95.50.49
 
Brigitte NEIGE
Tél : 01.42.95.39.97
Fax : 01 42 95 50 49
 
Mail : servicepresse@lcl.fr

LCL

Télécharger

Crédit Agricole S.A.

 

Le résultat net part du Groupe de Crédit Agricole S.A. au troisième trimestre 2014 s'élève à 758 millions d'euros, en hausse de 4,1% par rapport à celui du troisième trimestre 2013.

Cette progression du résultat dans un environnement économique toujours médiocre s'explique par une bonne résistance des revenus des métiers, par une stabilité des charges, et par la poursuite de la baisse du coût du risque des métiers.

En Banque de proximité en France, LCL maintient un bon niveau d'activité de collecte, avec une hausse sur un an de 2,8% des dépôts au bilan et une progression de 4,7% de l'assurance-vie ; l'activité de crédits progresse de 1,3%, toujours tirée par les prêts à l'habitat.

Les actifs gérés par l'ensemble des métiers de la gestion de l'épargne et de l'assurance progressent de 105 milliards d'euros sur un an, s'établissant à 1 229 milliards d'euros. Depuis le début de l'année, la hausse est de 85 milliards d'euros dont une collecte nette de 29 milliards d'euros.

La banque de financement et d'investissement enregistre une bonne progression de ses activités de financement et une contribution solide des activités de trésorerie qui compense les performances plus faibles des autres activités de la banque de marché et d'investissement notamment au mois d'août.

Les charges du trimestre sont stables par rapport au troisième trimestre de 2013. Les programmes de réduction des coûts mis en place ont permis d'absorber le surcroît de charges liées au plan de transformation chez LCL, l'intégration de nouvelles entités chez Amundi, ainsi qu'une hausse des taxes dans l'assurance. Ainsi le programme MUST, dont l'objectif est d'atteindre une baisse des charges de 650 millions d'euros à fin 2016, a permis de réaliser, depuis son lancement en 2012, des économies cumulées de 455 millions d'euros, dont 104 millions d'euros sur les trois premiers trimestres de 2014.

Ce trimestre confirme la poursuite de la baisse du coût du risque : -8,0% sur un an. Rapporté aux encours, le coût du risque revient à 50 points de base, soit 9 points de base de moins en un an. Cette tendance se retrouve en particulier dans la Banque de proximité en France, où le coût du risque sur encours ressort à 17 points de base chez LCL (contre 25 points de base un an plus tôt). Dans le domaine du crédit à la consommation, le coût du risque poursuit sa baisse dans la filiale italienne Agos Ducato. Dans la banque de financement, le coût du risque est très faible, s'établissant à 30 points de base. La Banque de proximité à l'international fait exception avec une hausse en Ukraine et en Italie.

Sur les 9 premiers mois de 2014, le résultat net part du Groupe s'élève à 1 643 millions d'euros, en baisse de 13,2% par rapport au résultat de la période correspondante de 2013, baisse intégralement imputable à la crise du BES de cet été.

La solidité financière de Crédit Agricole S.A. s'est encore renforcée avec un ratio CET1 non phasé de 10,1% à fin septembre 2014 contre 9,9% à fin juin 2014 ; ce ratio est calculé après prise en compte anticipée d'un milliard d'euros au titre de la Prudent Valuation, 300 millions d'euros supplémentaires ayant été ajoutés ce troisième trimestre.

Le ratio global phasé de Crédit Agricole S.A. s'établit à fin septembre 2014 à 19,2%, en hausse de 360 points de base depuis le début de l'année.

** hors DVA courant et couvertures de prêts.

hl-editor-bonasavoir

Crédit Agricole S.A.

RNPG T3-14 : 758 millions d'euros (+4,1% / T3-13)
Stabilité des revenus des métiers : -0,9% / T3-13**
Maîtrise des frais généraux
Baisse du coût du risque des métiers: -19,0% / T3-13
RNPG 9 mois 2014: 1 643 millions d'euros (-13,2% / 9 mois 2013)
Intégrant l'impact BES au deuxième trimestre 2014 pour -708 millions d'euros
Ratio CET1 Bâle 3 non phasé au 30 sept 2014 : 10,1% (+160pb / janv 14)

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL