Demandez plus à votre banque

Pourquoi souscrire une assurance vie ?

La souscription d'une assurance vie peut répondre à plusieurs objectifs patrimoniaux : placer son argent à long terme, se procurer des revenus complémentaires pour la retraite, préparer sa succession pour protéger ses proches, etc. L'assurance vie comporte de nombreux avantages !

Publié le 04/09/2012

L'assurance vie : une formule pour l'épargne

Vous pouvez envisager l'assurance vie comme support de placement à long terme.

L'assurance vie permet :

Il convient toutefois de bien avoir à l'esprit que sur certains contrats d'assurance vie (assurance vie en unités de compte), le capital versé par l'adhérent est soumis aux fluctuations des marchés financiers, à la hausse comme à la baisse ; il existe donc un risque de perte en capital et, en conséquence, de non valorisation de l'épargne.

 

L'assurance vie : une formule pour la retraite

L'assurance vie est aussi un support de placement à privilégier si vous êtes à la recherche d'une source de revenus complémentaires, notamment en vue de votre retraite. Deux solutions s'offrent à vous.

Plutôt que de récupérer l'épargne de votre assurance vie sous forme de capital, vous pourrez opter pour le versement d'une rente viagère et vous garantir des revenus réguliers jusqu'à la fin de votre vie.


La plupart des assureurs vous permettent également de mettre en place des rachats programmés (qui consistent à retirer une partie de votre épargne avec des montants et une périodicité fixés à l'avance) de manière à vous assurer le versement de revenus réguliers, comme avec une rente, mais jusqu'à extinction du capital.

L'assurance vie : préparer sa succession pour protéger ses proches

Assurance vie et succession : un outil à privilégier.

En effet, en plaçant une partie de votre épargne sur un contrat d'assurance vie, vous pouvez :

Tout dépend de votre situation familiale et de vos objectifs.

hl-editor-bonasavoir-v2

L'assurance vie représente 35% du patrimoine financier des ménages français.

Grâce à la souscription d'un contrat d'assurance vie au bénéfice de votre conjoint, celui-ci touchera, à votre décès, le capital de l'assurance vie en plus de sa quote-part dans la succession, tout en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse.

Pour en savoir plus, voir notre fiche Souscrire une assurance vie au profit de son conjoint.

Les partenaires liés par un PACS ne sont pas héritiers l'un de l'autre (il en est de même des concubins). Cela signifie que votre concubin ou partenaire de Pacs n'a aucun droit dans votre succession.

Hormis le testament, le moyen de transmettre une partie de votre patrimoine à votre partenaire de PACS ou concubin est de souscrire un contrat d'assurance vie à son profit. En le désignant bénéficiaire de votre assurance vie, vous pourrez lui transmettre un capital (dans certaines limites toutefois).

Vos petits-enfants n'ont pas vocation à hériter de vous tant que leur père ou mère (votre fils ou votre fille) est encore en vie.

Si vous rédigez un testament en leur faveur, ce que vous leur léguerez sera soumis aux droits de succession.

En revanche, si vous les désignez bénéficiaires de votre contrat d'assurance vie, cela peut vous permettre de leur laisser un capital en franchise d'impôt (en dessous d'un certain montant, aucun impôt ne sera prélevé).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Il est possible de souscrire un contrat d'assurance vie au nom de son enfant mineur. Le contrat peut être assorti d'une clause précisant que les sommes épargnées ne seront disponibles qu'à la majorité de l'enfant. Celui-ci pourra ainsi disposer d'un capital pour démarrer dans la vie.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL