Demandez plus à votre banque

Cession d'entreprise et fonds d'investissement

En échange d'une participation minoritaire ou majoritaire au capital de votre société, un fonds d'investissement peut entrer seul au capital de votre société ou intervenir aux côtés d'un repreneur pour participer au financement de la reprise de la société.

Publié le 30/05/2014

Cession d'entreprise

Qu'est-ce qu'un fonds d'investissement ?

Les fonds d'investissement sont des professionnels de l'investissement en capital. Ils peuvent prendre des participations minoritaires ou majoritaires au capital de sociétés sélectionnées selon des critères précis pour une durée d'environ 5 ans.
Les fonds d'investissement peuvent être spécialisés :

  • sur les entreprises d'une certaine taille ; niveau de chiffre d'affaires : small cap (capitalisation boursière inférieure à 250 millions d'euros), mid cap (capitalisation boursière entre 250 millions d'euros et 1 milliard d'euros), large cap (capitalisation boursière supérieure à 1 milliard d'euros),
  • sur un secteur d'activité (les biotechnologies, par exemple),
  • sur un type d'entreprise : par exemple, entreprises jeunes pour lesquelles le financement par endettement n'est pas approprié (capital-risque),
  • sur des entreprises ayant déjà atteint un certain stade de développement,
  • sur les entreprises d'une région déterminée.

 

La sortie du fonds d'investissement (c'est-à-dire la cession de sa participation dans l'entreprise) pourra se faire :

  • par cession au chef d'entreprise lui-même,
  • par cession à un tiers (par exemple, un autre fond d'investissement),
  • lors de la cession de la totalité du capital de l'entreprise (si le chef d'entreprise décide de vendre sa société),
  • ou lors de l'introduction en bourse de la société.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Si vous envisagez de faire entrer un fonds d'investissement au capital de votre société, n'hésitez pas à contacter votre conseiller bancaire pour bénéficier d'un accompagnement personnalisé tout au long de votre projet.

Pourquoi faire entrer un fonds d'investissement au capital de son entreprise ?

Cette opération présente un intérêt tant pour le chef d'entreprise cédant que pour le repreneur.
L'objectif du fonds d'investissement est de faire un retour sur investissement à moyen terme (avec une sortie du capital de l'entreprise à 5-6 ans).
L'intérêt du chef d'entreprise de céder les titres de sa société au fonds d'investissement est non seulement de recevoir des liquidités mais cela lui permet également d'améliorer le fonctionnement de son entreprise notamment pour le pilotage financier. Le chef d'entreprise peut s'appuyer sur les compétences du fonds pour accompagner des opérations de croissance externe, pour le développement de nouveaux marchés à l'étranger....
L'intérêt du repreneur est de faciliter le financement du rachat de l'entreprise (opération de LBO (« Leverage Buy Out » ou Acquisition avec effet de levier)).
Selon le cas, le fonds d'investissement peut prendre :

  • une participation minoritaire (de 5 à 30 %) en achetant des titres de la société au chef d'entreprise qui souhaite se constituer un capital ;
  • une participation majoritaire (50-60%), pour disposer de pouvoirs de décision au sein de la société. Dans ce cas, le chef d'entreprise valorise mieux les titres qu'il vend et il a fréquemment la possibilité d'assurer la transition en restant à la direction de la société pendant 2 à 4 ans.

 

Le cas particulier des operations de LBO

Lorsque l'apport du repreneur (repreneur individuel ou repreneur industriel) est insuffisant pour financer la totalité du prix d'acquisition de l'entreprise, le repreneur peut emprunter auprès d'une banque et, par ailleurs, faire appel à un fonds d'investissement pour effectuer un investissement supplémentaire en capital. On parle, dans ce cas, d'opération de LBO (« Leverage Buy Out ») ou acquisition avec effet de levier.
C'est une société holding créée pour l'occasion (holding de reprise) :

  • qui a pour associés le repreneur et le fonds d'investissement (chacun souscrit au capital à hauteur de son investissement),
  • qui souscrit l'emprunt bancaire,
  • et qui rachète l'entreprise cible.

L'emprunt bancaire sera remboursé par la holding de reprise par les dividendes futurs de l'entreprise acquise.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL