Demandez plus à votre banque

Participer à une augmentation de capital

Quand une société a besoin d'argent, elle se tourne vers les investisseurs pour « lever des fonds » et augmenter son capital.

Publié le 22/07/2014

Le besoin en fonds propres

La finalité d'une augmentation de capital est de renforcer les fonds propres de la société.
L'enjeu est important puisque c'est le montant des fonds propres qui conditionne la capacité d'endettement de la société.
Plus les fonds propres sont importants, plus la société peut supporter le poids d'une dette.

 

L'augmentation du nombre d'actions

Une augmentation de capital consiste, le plus souvent, à augmenter le nombre d'actions en circulation en en créant de nouvelles. C'est la souscription de ces actions nouvelles qui apporte de nouveaux fonds à la société.
Pour permettre aux actionnaires de conserver leur quote-part dans le capital sans être lésés par la création d'actions nouvelles, la société leur propose généralement d'être prioritaires dans la souscription de ces actions nouvelles. Elle leur attribue un droit préférentiel de souscription (DPS).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Pour un actionnaire qui exerce son droit préférentiel de souscription, l'augmentation de capital est une opération neutre : à l'issue de l'opération, l'actionnaire dispose d'un plus grand nombre d'actions mais sa part en pourcentage du capital de la société est maintenue.

La dilution

L'actionnaire qui n'exerce pas son droit préférentiel de souscription est dilué. En renonçant à souscrire des actions nouvelles, l'actionnaire voit sa quote-part dans le capital de la société diminuer à mesure que la taille de celui-ci augmente.
Le droit préférentiel de souscription permet à l'actionnaire de bénéficier d'une compensation en cas de renoncement. La vente des DPS compense à court terme le manque à gagner financier pour celui qui décide de ne pas souscrire à l'augmentation de capital.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL