Demandez plus à votre banque

Bourse :
qu'est-ce qu'une obligation?

A la différence d'une action,Quelle différence entre une action et une obligation ? Contrairement à une action, une obligation n'est pas une part du capital social d'une de la société émettrice mais un titre de créance donnant droit au versement d'intérêts.

Publié le 05/01/2017

Obligation : définition

Une obligation est un titre de créance négociable qui correspond à la part d’un emprunt émis par :

  • une entreprise privée,
  • l’État,
  • une entreprise du secteur public, un organisme public, une collectivité locale.

Lorsque vous souscrivez une obligation, vous prêtez de l’argent à l’émetteur de l’obligation. Ce dernier a une dette envers vous ; il s’engage à la rembourser à l’échéance de l’obligation.

 

Taux des obligations

 

Le taux d’une obligation c’est la rémunération de votre prêt. L’émetteur vous verse périodiquement un intérêt (le coupon de l’obligation) calculé en fonction de la valeur nominale de l’obligation.


Les différentes valeurs d’une obligation

hl-editor-lemotduconseiller-v2

rémunération des obligations

Avantage des obligations : le coupon est dû quelle que soit la situation financière de l’émetteur et même en l’absence de bénéfices.
Action
et obligation divergent sur ce point car les dividendes d’actions sont, eux, distribués en fonction des résultats.

Obligation : la valeur nominale

La valeur nominale d’une obligation est la fraction de l’emprunt représentée par l’obligation ; elle est fixée lors de l’émission du titre. Lorsque le prix d’émission de l’obligation est égal à la valeur nominale, on dit que l’obligation est émise « au pair ».

 

Prime d’émission et obligation

La prime d’émission correspond à la différence entre la valeur nominale de l’obligation et son prix d’émission. Par exemple, pour une obligation d’une valeur nominale de 150 € dont le prix à payer à l’émission est de 130 €, la prime d’émission est de 20 €.

 

Prime de remboursement

La prime de remboursement correspond à la différence entre le prix de remboursement de l’obligation (montant perçu si l’obligation a été conservée jusqu’à son échéance) et sa valeur nominale. Dans notre exemple, 30 € de prime de remboursement si l’obligation est remboursée pour une valeur de 180 €.


Les différents types d’obligations

 

Il existe plusieurs types d’obligations :

  • Les obligations à taux fixe : le taux d’intérêt de l’obligation et la périodicité du versement des intérêts sont fixés dès l’émission de l’obligation. La rémunération est donc régulière jusqu’à l’échéance de l’obligation.

  • Les obligations à taux variable : le taux d’intérêt de l’obligation est indexé sur un taux de référence du marché, auquel s’ajoute un taux fixe.

  • Les obligations à coupon zéro : elles ne donnent lieu à aucun versement d’intérêts mais sont remboursées à un prix supérieur au prix d’émission.

  • Les obligations à coupon unique : les coupons (intérêts) sont capitalisés et versés en une seule fois à l’échéance de l’obligation.

  • Les obligations convertibles en actions : ces obligations peuvent être échangées contre des actions de la société émettrice selon des modalités prévues dès l’émission de l’obligation.

  • Les obligations à bon de souscription d’actions (OBSA) : ce sont des obligations auxquelles sont attachés un ou plusieurs bons permettant de souscrire des actions nouvelles de l’émetteur.

 

 

Exemple

Vous achetez une obligation à taux fixe de 5 %, à échéance 5 ans et d’une valeur nominale de 1 000 €. Cette obligation vous rapportera un coupon de 50 € chaque année (1 000 € x 5 %). A l’échéance, vous serez remboursé des 1 000 € initialement investis plus le dernier coupon de 50 €. Votre rémunération totale sur les 5 ans sera de 250 € (50 € x 5).

 

 

hl-editor-lemotduconseiller-v2

informez-vous sur la note de crédit de l'émetteur de l'obligation

Les émetteurs des obligations sont notés par des agences de notation financière. Plus l’émetteur présente un risque de non-remboursement important, plus le taux d’intérêt des obligations qu’il émet sera élevé. Avant d’investir, renseignez-vous !

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL