Demandez plus à votre banque

Comment se réorienter
en cours d'études
ou de cursus ?

« Je veux me réorienter » ! Après avoir obtenu le baccalauréat, vous vous êtes inscrit dans l'enseignement supérieur mais, par manque d'intérêt ou insuffisance de niveau, vous n'êtes pas certain d'aller jusqu'au bout de votre formation ? Découvrez les différentes options qui s'offrent à vous pour trouver la voie adaptée à votre profil et à vos objectifs sans perdre de temps !

Publié le 10/11/2016

L'offre LCL Étudiants

Pourquoi changer d’orientation scolaire ?

 

  • La formation ne vous convient pas dans son ensemble : les matières enseignées ne vous intéressent pas, les cours sont trop théoriques, le rythme est trop ou pas assez intensif pour vous… Dans ce cas, la réorientation est une solution à envisager.
  •  Vous avez obtenu des notes insuffisantes pour valider votre semestre ou votre année, mais vous avez trouvé de l’intérêt pour les matières enseignées. Vous pouvez peut-être étudier les mêmes matières dans un autre cursus, selon des modalités qui vous conviennent mieux.


Avant de changer définitivement de cursus et d’acter votre réorientation, définissez bien le type de formation qui correspond le plus à votre profil et à votre projet professionnel.

 

Comment se réorienter ?

 

Que vous soyez à la fac ou en école, vous pouvez envisager une réorientation même pendant une formation bac+2, une licence, etc. : tout dépend de votre projet.

 

Se réorienter, mais dans quoi ? 

 

Si vous avez déjà pris la décision de changer de cursus, mais ne savez pas exactement dans quelle direction aller, voici un aperçu des nombreuses options qui s’offrent à vous :

  • Changer de filière à la fin du 1er semestre de licence. De plus en plus d’universités permettent à leurs étudiants de passer d’une filière à une autre en cours d’année. Ex : se réorienter après une PACES (première année des études de santé)  et passer de la médecine à la biologie, ou encore du droit à l’éco-gestion. Il est également possible d’obtenir des équivalences en fonction des matières validées par l’étudiant pour intégrer directement l’année d’études supérieures.


Renseignez-vous auprès de votre établissement pour connaître les différents dispositifs de réorientation mis en place et les partenariats conclus avec d’autres établissements.

  • Intégrer une école de commerce ou une école d’ingénieurs via les admissions parallèles. Les concours des admissions parallèles permettent d’entrer dans une grande école sans passer par une classe préparatoire. Ils sont ouverts aux étudiants remplissant certaines conditions (diplôme ou niveau d’études), peu importe la filière dont ils sont issus.
  • Entrer dans une école spécialisée. Les écoles spécialisées forment à un métier ou à un secteur d’activité précis (les ressources humaines, le journalisme, la communication…). Comme pour les écoles de commerce ou d’ingénieurs, il existe des concours d’entrée pour la plupart de ces écoles.
    Attention : certains diplômes ne sont pas officiellement reconnus par l’État. Renseignez-vous avant de vous inscrire !
  • Choisir la voie de l’alternance pour allier l’enseignement théorique à l’apprentissage pratique en entreprise. De plus en plus d’établissements proposent des formations en alternance courtes ou longues (BTS, licence, master…) dans des domaines variés. Pour obtenir plus d’informations sur l’alternance, consultez notre article sur « L’alternance, un vrai tremplin pour l’emploi »
  • Entrer dans la fonction publique. La fonction publique regroupe de nombreux métiers (enseignants, infirmiers, policiers…). Selon le concours d’entrée, les candidats doivent remplir certaines conditions de diplôme ou de niveau d’études (ex : obtention du bac pour un concours de catégorie B) ou justifier d’une qualification au moins équivalente (compétences acquises en entreprise ou au sein d’une association, autres diplômes obtenus…).


Plusieurs établissements privés ou sous tutelle de l’État comme le CNED ou le CNAM proposent des formations à distance pour préparer ces concours.

 

Quelques conseils pour une réorientation réussie

 

  • Analysez le marché de l’emploi : les secteurs d’activité qui recrutent, les secteurs en expansion… Certaines filières attirent parfois beaucoup d’étudiants mais offrent peu de débouchés !
  • Si votre nouvelle formation débute dans quelques mois, poursuivez votre formation initiale jusqu’à la fin du semestre ou de l’année. Même si vous n’obtenez pas votre diplôme, vous acquerrez des compétences et cela montrera à vos futurs employeurs que vous êtes persévérant malgré les obstacles rencontrés sur votre route. À noter : pour permettre aux étudiants de se réorienter rapidement en cours d’année, de plus en plus d’établissements proposent des rentrées décalées en février-mars.
  • Prenez le temps de la réflexion avant de prendre une décision définitive : parlez-en à votre entourage (vos parents, vos professeurs, vos amis) et à des étudiants plus âgés. Leurs conseils pourront vous aider à y voir plus clair.

 

Après une réorientation réussie dans une formation qui vous convient, vous aurez toutes les cartes en main pour postuler à un stage ou un emploi chez LCL ! Consultez toutes nos offres sur l’espace étudiant de LCL.

hl-editor-bonasavoir-v2

Pour plus d’informations sur la réorientation, consultez le guide des établissements et des formations dans l’enseignement supérieur  (letudiant.fr)

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL