Banque et Assurance

Sécurité sociale et
mutuelles étudiantes,
comment ça marche ?


Le Bac enfin en poche, vous poursuivez vos études ? En tant qu'étudiant, vous êtes maintenant autonome et ce, même pour vos dépenses de santé. Vous relevez du régime de la Sécurité sociale étudiante. Pour tout savoir sur le fonctionnement de la Sécurité sociale et des mutuelles étudiantes, suivez le guide !

Publié le 22/08/2017

Sécurité sociale, mutuelle étudiante : à quoi ça sert ?

  • La Sécurité sociale étudiante rembourse une partie de vos dépenses de santé (consultations, pharmacie, optique, soins dentaires, hospitalisation…).
  • La mutuelle étudiante, quant à elle, est une complémentaire santé. Elle n’est pas obligatoire mais conseillée pour une meilleure prise en charge de la partie des frais non remboursée par la Sécurité sociale.

À noter : les « mutuelles étudiantes » jouent à la fois le rôle de la Sécurité sociale étudiante et de complémentaire santé étudiante.

 

Sécurité sociale étudiante : l’inscription est obligatoire

  • Pour qui ? Tous les étudiants de 16 à 28 ans (ou plus dans certains cas : maladie, handicap, études longues) inscrits dans un établissement d’enseignement supérieur (université, IUT, BTS, classe préparatoire, grande école,…) doivent s’affilier pour bénéficier de la couverture santé.
  • Il existe des dispenses d’affiliation à la Sécurité sociale étudiante dans certains cas : si vous avez un job étudiant ou si vos parents bénéficient du régime de Sécurité sociale d’une profession non salariée auquel vous restez attaché (par exemple : profession indépendante, agent SNCF, militaire).

Pour en savoir plus sur les situations particulières de dispense d’affiliation au régime de la Sécurité sociale étudiante.

 

Comment s’inscrire à la Sécurité sociale étudiante ?

 

Lors de votre inscription administrative dans un établissement d’enseignement supérieur (sur internet ou sur papier), vous devez vous affilier au régime étudiant de Sécurité sociale dispensé par une mutuelle étudiante. Vous avez le choix entre :

  • le centre national de Sécurité sociale étudiante : la Mutuelle des étudiants (LMDE) (dont une partie des activités est prise en charge par l’Assurance Maladie depuis 2015) ;
  • et le centre régional de Sécurité sociale étudiante dont dépend votre établissement (la SMEREP pour la région Île-de-France, par exemple). Les centres régionaux de Sécurité sociale étudiante sont membres du réseau national Emevia.

Votre affiliation à la Sécurité sociale étudiante sera effective du 1er octobre au 30 septembre de l’année suivante.

 

Quel est le coût de la cotisation à la Sécurité sociale étudiante ?

 

Le tarif de la Sécurité sociale étudiante peut varier légèrement d’une année sur l’autre. Pour l’année universitaire 2015-2016, la cotisation s’élève à 215 €. Elle est à régler en même temps que les droits d’inscription. Vous pouvez payer votre cotisation en 3 fois.

L’affiliation à la Sécurité sociale étudiante est toutefois gratuite dans les cas suivants :

  • si vous avez entre 16 et 19 ans ;
  • si vous êtes boursier ;
  • si vous êtes pupille de la nation ;
  • si vous vous inscrivez dans plusieurs établissements d’enseignement supérieur : dans ce cas, vous ne payez la cotisation qu’une seule fois, lors de la première inscription.

Pensez à apporter tous les justificatifs nécessaires le jour de votre inscription :

  • L’avis conditionnel ou définitif d’attribution de bourse pour l’année à venir, ou l’avis définitif d’attribution de bourse de l’année précédente, ou votre carte d’étudiant de l’année précédente, ou tout document de l’année écoulée indiquant votre statut de boursier.
  • L’attestation de paiement à demander lors de votre première inscription dans un établissement d’enseignement supérieur et à présenter aux autres établissements dans lesquels vous vous inscrivez.
  • Une photocopie de votre contrat de travail et de vos trois derniers bulletins de salaire si vous êtes dispensé de l’affiliation à la Sécurité sociale étudiante en raison de votre job étudiant.

 

Pour être mieux remboursé : pensez aux complémentaires santé pour les étudiants 

 

La Sécurité sociale étudiante ne rembourse pas la totalité de vos dépenses de santé !

Si vous ne bénéficiez pas de la mutuelle de vos parents, il est conseillé de souscrire une complémentaire santé proposée par :

  • votre mutuelle étudiante (pour des tarifs qui varient entre 6,5 € et 53,75 € par mois pour la LMDE, et entre 8,25 € et 77,70 € pour la SMEREP) ou
  •  votre banque : n’hésitez pas à demander l’avis de votre conseiller sur le choix d’une complémentaire santé adaptée à votre budget et à vos besoins !

 

Quelles sont les modalités de remboursement des soins de santé ?

 

Pour être remboursé par la Sécurité sociale étudiante, il suffit de présenter votre carte Vitale chez le médecin. La demande de remboursement est automatiquement transmise à votre centre de Sécurité sociale. Si votre médecin n’est pas équipé d’un lecteur de carte Vitale, il vous remettra une feuille de soins à envoyer à votre centre de Sécurité sociale.

Pour être remboursé par la mutuelle complémentaire :

  • Si vous