Demandez plus à votre banque

Le visa vacances-travail : découvrir de nouveaux horizons en toute liberté

Vous souhaitez partir quelques mois à l'étranger pour y découvrir une nouvelle culture et pratiquer une langue étrangère tout en ayant la possibilité de travailler sur place ? Le visa vacances-travail (VVT) est sans doute fait pour vous ! Comment obtenir un VVT ? Combien coûte un VVT ? Toutes les infos utiles sur le VVT !

Publié le 10/11/2016

L'offre LCL Étudiants

Qu’est-ce qu’un visa vacances-travail (VVT) ?

 

Le visa vacances-travail est un visa simplifié qui vous permet de partir à l’étranger pendant un an et d’y travailler pour financer votre séjour.

Le visa vacances-travail (VVT) : les pays d’accueil

 Le VVT permet de partir dans l’un des 10 pays suivants : Japon, Nouvelle-Zélande, Australie, Canada, Corée du Sud, Russie, Argentine, Hong Kong, Chili et Colombie.

Des accords récents signés avec le Brésil et avec l’Uruguay devraient bientôt entrer en vigueur afin de permettre d’y séjourner avec un VVT.

 

Le visa vacances-travail (VVT) : durée du séjour

 La durée de validité du visa est de 12 mois maximum, sauf dispositif particulier (par exemple, la durée du visa pour le Canada est de 24 mois).

 

Le visa vacances-travail (VVT) : quels types de job pour financer votre séjour ?

 Si vous souhaitez travailler sur place, le visa vacances-travail autorise tous les petits jobs dans la vente, la restauration, le tourisme, l’hôtellerie, le bâtiment, l’agriculture… Pensez également au bénévolat ou au travail volontaire : vous pourrez être logé et nourri en contrepartie.

 

Bon à savoir : apprendre une langue étrangère avec le VVT

Le visa vacances-travail permet aussi de suivre des cours de langues dans le pays d’accueil, en dehors de tout cursus universitaire.

 

 

Nos conseils pour vous assurer à l'étranger

Conditions à remplir pour obtenir le visa vacances-travail

 

Pour obtenir votre visa vacances-travail, il faut :

  • être âgé de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada) au moment de votre demande ;
  • avoir un passeport français en cours de validité ;
  • souscrire à une assurance santé pour la durée du séjour.

L’avantage du visa vacances-travail : il n’est pas nécessaire de trouver un employeur dans le pays concerné avant votre départ. L’autorisation de travail n’est pas non plus rattachée à un seul employeur : vous pourrez donc occuper différents emplois pendant votre séjour !

 

Coût du visa vacances-travail

 

Le prix du visa vacances-travail varie selon la destination : il peut aller de la gratuité (pour la Corée du Sud, l’Argentine et le Japon) à 355 € (pour l’Australie).

Vous devrez aussi justifier de ressources financières suffisantes pour subvenir à vos besoins au début de votre séjour (montant minimum requis : entre 2 000 € et 4 000 € selon le pays).

Faire une demande de visa vacances-travail

 

Votre demande de visa vacances-travail doit être adressée à l’ambassade ou au consulat du pays d’accueil : par Internet, par courrier ou sur place, tout dépend du pays pour lequel vous avez opté.

La date de dépôt de la demande varie aussi selon le pays (en novembre pour le Canada, par exemple).

De même, en fonction des pays, le délai d’obtention du visa varie beaucoup : si vous pouvez l’obtenir pour l’Australie ou la Nouvelle-Zélande assez rapidement (de 3 jours à une semaine), le délai peut aller jusqu’à 8 semaines pour le Canada.

 

Dossier visa vacances-travail : documents à produire, formalités à remplir

 

Réunissez les principaux documents demandés par l’ambassade ou le consulat de votre pays d’accueil avant l’ouverture des inscriptions :

  • le formulaire de demande de visa rempli, daté et signé ;

  • une copie lisible des pages d’identification de votre passeport ;

  • une attestation de fonds signée par votre banque pour prouver que vous disposez de la somme d’argent nécessaire pour couvrir vos premières dépenses ;

  • un CV à jour et une lettre de motivation (pourquoi avoir choisi ce pays, durée de votre séjour, vos projets sur place…) ;

  • une ou plusieurs photos d’identité récentes ;

  • un certificat médical qui atteste de votre bonne santé ;

  • une preuve de réservation de billets d’avion aller-retour (ou « open », c'est-à-dire avec la possibilité de modifier la date de retour). Cette exigence varie selon le pays (pour le Canada, la réservation du billet retour n’est pas obligatoire).

Avant d’envoyer votre dossier de visa vacances-travail, vérifiez bien qu’il est complet !

 

Visa vacances-travail : quelques conseils pratiques avant votre départ

 

Pour réussir votre séjour, une bonne préparation est indispensable. Certaines choses doivent être réglées bien avant votre départ, pensez-y !

  • Faites une procuration (pour votre courrier et votre compte bancaire) à un proche. En cas de problème, celui-ci pourra débloquer plus facilement la situation en France.

  • Résiliez vos contrats et abonnements (bail, téléphone, internet...) et veillez à respecter les délais de préavis.

  • Prenez rendez-vous avec votre médecin : vérification des vaccins, prescription de médicaments particuliers, etc.

  • Emportez vos papiers importants et faites-en une copie papier ou numérique (à conserver dans vos mails ou sur une clé USB) : passeport, carte d’identité, permis de conduire, attestation d’assurance, lettre d’acceptation du visa, CV, diplômes…

  • Planifiez les premiers jours de votre séjour. Trouvez un hébergement temporaire : auberge de jeunesse, hôtel, colocation, chambre chez l’habitant.

  • Pour trouver un job rapidement, repérez les entreprises où vous souhaitez postuler pour y distribuer CV et lettres de motivation dès votre arrivée.

 

Vous pourrez trouver sur les sites dédiés au visa vacances-travail de nombreuses offres d’emplois et propositions de logement.

hl-editor-bonasavoir-v2

Attention !

Certains pays (comme le Canada) limitent le nombre de visas délivrés chaque année et le quota est parfois atteint en quelques jours seulement. Faites votre demande de visa dès que l’ambassade ouvre les inscriptions !

Pour recevoir un mail vous informant de l’ouverture des inscriptions pour le Canada, rendez-vous sur le site de l’Ambassade du Canada.

Pour en savoir plus sur les formalités précises de demande de visa vacances-travail pour chaque pays concerné : www.working-holiday-visas.com

Bon à savoir : en général, le nombre de participants au VVT est limité !

 

Certains pays limitent le nombre de visas délivrés chaque année et le quota est parfois atteint en quelques jours seulement. A ce jour, les quotas s’élèvent à 6 750 pour le Canada, 2 000 pour la Corée, 1 500 pour le Japon, 700 pour l’Argentine, 500 pour la Russie, 500 pour Hong-Kong, 300 pour le Chili et 300 pour la Colombie.

Faites votre demande de visa dès que l’ambassade ouvre les inscriptions !

 

Visa vacances-travail : démarches à faire une fois sur place

 

  • Vous devrez accomplir certaines démarches administratives : demande de numéro d’assurance sociale pour pouvoir travailler, inscription à l’ambassade/au consulat de France (facultatif mais recommandé).
  • Procurez-vous rapidement un numéro de téléphone pour vos futurs employeurs et nouveaux contacts sur place.

 

À votre retour en France, votre séjour à l’étranger sera forcément un plus sur votre CV lors de votre recherche de stage ou d’un premier emploi chez LCL  ou dans une autre entreprise !

Pour vous aider dans la rédaction de votre CV et dans votre recherche de stage, retrouvez nos derniers articles « Rédiger un bon CV » et « 10 pistes pour trouver un stage ou un job d’été  » !



Profitez des offres proposées par STA Travel, spécialiste du voyage étudiant !

 

Avec STA Travel, vous bénéficiez d’offres pour partir à l’étranger (séjours, hébergement, assurance, kit arrivée) à petits prix exclusivement réservées aux étudiants détenteurs de la carte ISIC !

Les avantages du billet d’avion SATA-ISIC :

  • modifiable, remboursable et valable un an,
  • disponible auprès de 60 compagnies aériennes régulières,
  • départ de l’étranger et aller simple possibles,
  • nombreuses destinations et périodes proposées à des prix compétitifs.

 

Pour plus d’informations, visitez le site de STA Travel

STA Travel

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Gérer ses comptes à l'étranger

Pour consulter et gérer vos comptes où que vous soyez (en France ou à l’étranger), quand vous le souhaitez et en toute sécurité : pensez aux banques proposant des solutions de gestion des comptes à distance sur Internet !


lcl Assurance Emprunteur Immo LCL