Demandez plus à votre banque

Membres et intervenants d'une association

Une association fonctionne grâce à différents types d'intervenants : les adhérents (membres de l'association), les bénévoles et les salariés. Il peut également y avoir plusieurs organes de direction (bureau, conseil d'administration).

Publié le 07/02/2014

Participer à une association en tant qu'adhérent

Toute personne peut, en principe, adhérer à une association et ainsi en devenir membre, en acceptant de se conformer aux statuts de l'association et à son règlement intérieur.

Les statuts de l'association peuvent toutefois prévoir des conditions particulières pour pouvoir adhérer : âge maximal ou minimal, qualité spécifique (par exemple, pratique d'un loisir donné, possession d'un permis), parrainage par un ou plusieurs autres membres, etc. Il peut également y avoir différentes catégories de membres (membres fondateurs, bienfaiteurs, associés...).

Par ailleurs, l'exercice de certaines activités nécessite d'être membre d'une association particulière (par exemple, la participation à une compétition sportive officielle peut nécessiter l'adhésion à une fédération sportive).

Chaque adhérent contribue à la mise en œuvre des objectifs de l'association fixés par les statuts et respecte les engagements qu'il a souscrits en adhérant à l'association (par exemple, le versement d'une cotisation annuelle). Son adhésion lui donne aussi des droits, comme celui d'être élu au sein d'un organe dirigeant ou de voter aux assemblées générales.

Être bénévole dans une association

Le bénévole d'une association donne de son temps en participant au fonctionnement de l'association (ses activités, sa gestion) sans aucune contrepartie ou rémunération, même symbolique. Un bénévole est libre de tout engagement.

Le plus souvent, le bénévole est également adhérent de l'association mais ce n'est pas obligatoire.

 

Être salarié dans une association

Toute association peut embaucher un salarié au même titre qu'une entreprise. Le salarié d'une association est rémunéré pour les tâches accomplies et doit respecter les consignes données par son employeur (l'association).

Si un salarié d'une association est également bénévole, il est recommandé d'indiquer clairement dans son contrat de travail les horaires et tâches qui relèvent de son activité rémunérée. Il est important de bien distinguer le temps consacré à chacune de ses activités (activité salariée et activité bénévole) afin d'éviter toute difficulté ultérieure avec le salarié lui-même ou les organismes sociaux (Urssaf, inspection du travail).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Si un salarié d’une association est également bénévole, il est recommandé d’indiquer clairement dans son contrat de travail les horaires et tâches qui relèvent de son activité rémunérée. Il est important de bien distinguer le temps consacré à chacune de ses activités (activité salariée et activité bénévole) afin d’éviter toute difficulté ultérieure avec le salarié lui-même ou les organismes sociaux (Urssaf, inspection du travail).

Les organes de direction d'une association

Les statuts et le règlement intérieur de l'association fixent librement la structure, le rôle et les pouvoirs des organes dirigeants de l'association (sauf contraintes légales spécifiques pour certaines associations).

Seule obligation : donner à une personne (président(e) de l'association) le pouvoir d'agir au nom et pour le compte de l'association.

Outre le président de l'association, les différents organes de direction d'une association sont généralement : le bureau, le conseil d'administration et l'assemblée générale.

Le fonctionnement d'une association : quels en sont les acteurs et quelles sont leurs attributions ? Organes dirigeants, adhérents, salariés et bénévoles.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Adaptez le nombre et la structure des organes dirigeants à la taille et à l'activité de votre association. Inutile de multiplier les instances de direction si la taille de votre association (nombre d'adhérents) ne le justifie pas. Une organisation avec un(e) président (e) et une assemblée générale peut dans certains cas parfaitement convenir.

L'assemblée générale de l'association

L'assemblée générale des adhérents, le plus souvent annuelle, se prononce sur toutes les questions importantes ayant trait à la vie de l'association (approbation des comptes, modification des statuts, dissolution de l'association...).

Pour en savoir plus sur la convocation et la tenue d'une assemblée générale d'association.

 

Le conseil d'administration de l'association

Le conseil d'administration de l'association (ou : comité de direction, comité exécutif, etc.) prend généralement les décisions qui ne sont pas réservées à l'assemblée générale des adhérents.

Il a le pouvoir de gestion et d'administration de l'association : définition des principales orientations de l'association, convocation de l'assemblée générale des adhérents, autorisation des dépenses, préparation du budget, mise en œuvre de la politique définie par l'assemblée générale, élection des membres du bureau... Il peut déléguer ses pouvoirs au bureau de l'association.

 

Le bureau de l'association

C'est l'organe « exécutif » de l'association composé en général du président, d'un secrétaire général et d'un trésorier. Il gère les affaires courantes de l'association et met en œuvre les décisions prises par le conseil d'administration ou l'assemblée générale de l'association.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Il existe d’autres façons de s’engager dans une association : le service civique (mission de 6 à 12 mois dans le domaine éducatif, social, humanitaire, sportif…), être simple sympathisant (approuver les actions menées par une association et participer à ses manifestations sans en être membre) ou encore, être donateur.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL