Demandez plus à votre banque

Épargne logement : PEL et CEL

Des produits d'épargne spécifiques et complémentaires permettent d'épargner tout en préparant le financement de l'acquisition de sa résidence principale : le Plan Épargne Logement (PEL) et le Compte Épargne Logement (CEL). Après la phase d'épargne, le PEL et le CEL permettent d'obtenir un prêt d'épargne logement dans des conditions avantageuses.

Publié le 14/06/2017

Quelles différences entre le PEL et le CEL ?

Quelle est la différence entre un PEL et un CEL ?

Vide

  • Le plan épargne logement

  • Le compte épargne logement

Le Plan Epargne Logement (PEL) est un compte d'épargne que vous devez alimenter régulièrement pendant une période minimale de 4 ans.

Le taux annoncé à l'ouverture du PEL est garanti pendant toute la durée du plan, même si vous décidez de prolonger votre plan au-delà des 4 ans.

En contrepartie de cet avantage, tout retrait anticipé avant le 4ème anniversaire du plan entraîne sa clôture et la perte de tout ou partie des avantages associés au plan.

Pendant la durée de vie du PEL, il est possible de retirer son épargne à tout moment en totalité mais aucun retrait partiel n'est possible.

Le Compte Epargne Logement (CEL) a un fonctionnement plus souple que le PEL : vous n'êtes pas obligé de procéder à des versements réguliers et les sommes déposées sont disponibles à tout moment.

En contrepartie de cette souplesse, votre épargne est moins bien rémunérée que sur un PEL et varie au fil des ans.

Le montant du prêt d’épargne logement que vous pouvez obtenir à l’issue de la phase d’épargne est inférieur à celui d'un PEL.

hl-editor-bonasavoir-v2

Détenir un PEL et un CEL

Il est possible de détenir simultanément un PEL et un CEL par personne. Dans ce cas, les deux comptes doivent être ouverts dans la même banque.

Le fonctionnement du PEL

 

PEL : dépôts, durée, plafond et rémunération


Le PEL est ouvert à tous
(y compris aux enfants dès leur naissance), mais dans la limite d'un seul plan par personne ; il doit être alimenté par des versements réguliers.

Après un dépôt initial minimum de 225 € lors de l'ouverture, vous devez vous engager à y verser un montant minimum de 540 € par an, sous forme de versements mensuels (45 €), trimestriels (135 €) ou semestriels (270 €).

Rien ne vous empêche de compléter ces dépôts par des versements exceptionnels.

L'ensemble de vos versements ne peut pas dépasser le plafond de versements du PEL qui est de 61 200 €.

La durée du PEL est de 4 à 10 ans. A chaque échéance contractuelle de votre plan, et jusqu'à son 10e anniversaire, le plan fait l’objet d’une prolongation annuelle tacite, sauf décision expresse contraire de votre part.

La durée du PEL est de 4 à 10 ans. A chaque échéance, et jusqu'au 10e anniversaire de votre plan, vous pouvez décider de le prolonger pour une durée minimale d'un an, sous réserve de ne pas avoir atteint le plafond de versements de 61 200 €.

A la fin du contrat, vous ne pouvez plus effectuer de versements. Vous n'accumulez plus de droits à prêt, ni de prime d'épargne. Pour les PEL ouverts depuis le 1er mars 2011, vous disposez de 5 ans pour utiliser vos droits à prêt. Passé ce délai, votre PEL se transforme en compte sur livret ordinaire ; les sommes inscrites au crédit de votre compte seront alors rémunérées aux conditions du compte sur livret.

La rémunération des PEL ouverts depuis le 1er août 2016 s’élève à 1,00 % brut. Ce taux ne concerne pas les PEL ouverts avant cette date.

Si, à l'issue de la phase d'épargne du PEL, vous souscrivez un prêt d'épargne logement d'un montant minimum de 5 000 €, une prime d'épargne vous est versée par l'Etat (en plus des intérêts bancaires déjà versés pendant la phase d'épargne). Elle est égale au montant des intérêts acquis versés par la banque et est plafonnée à 1 000 € (1 525 € si le prêt est souscrit pour le financement d'un logement « vert »).


Pour aller plus loin, voir notre fiche Fiscalité du PEL.

PEL : un prêt d’épargne logement à l’issue de la phase d’épargne


A l'issue de la période minimale d'épargne de 4 ans, vous pouvez demander un prêt d'épargne logement en vue de financer l’acquisition de votre résidence principale ou céder vos droits à prêt à un membre de votre famille. Il est possible d'obtenir un prêt dès la 3ème année de votre plan ; mais dans ce cas, vous perdez la moitié de la prime d'épargne à laquelle vous pouvez prétendre.

Le montant du prêt d'épargne logement au titre du PEL est plafonné à 92 000 € ; il dépend des intérêts acquis pendant la phase d'épargne et de la durée de remboursement choisie (entre 2 et 15 ans). Plus la durée de remboursement de votre prêt sera courte et plus vous pourrez obtenir un prêt d'un montant élevé.

Le taux du prêt d'épargne logement au titre du PEL dépend de la date à laquelle vous avez ouvert votre plan : les PEL ouverts depuis le 1er août 2016 permettront d'obtenir un prêt au taux de 2,20 % (taux hors assurance).

Il n'y a pas de frais de dossier pour la constitution du prêt d'épargne logement.


Simulez votre PEL
en fonction de votre durée d’épargne et du montant de vos versements.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

PEL et projet immobilier

Si vous envisagez l’acquisition de votre résidence principale dans les 5 prochaines années, faites des versements les plus élevés possibles sur votre PEL (dans la limite du plafond des versements de 61 200 €) afin d'obtenir un prêt d'épargne logement important le moment venu.

Fonctionnement du CEL

 

CEL : dépôts, durée, plafond et rémunération


Le CEL est accessible à tous, y compris aux enfants mineurs dès leur naissance, dans la limite d'un seul compte par personne.

Le CEL vous permet de faire fructifier vos liquidités en toute sécurité et en toute liberté : vous n'avez aucune obligation de versements réguliers, ni engagement de blocage des fonds. Votre épargne est toujours disponible.

En pratique, après un premier versement de 300 € à l'ouverture, vous pouvez effectuer des versements à tout moment, sous réserve de respecter un minimum de 75 € par versement et un plafond de versement de 15 300 €.

Les retraits sont libres mais il est demandé de laisser un minimum de 300 € sur votre CEL.

Le taux d'intérêt du CEL est fixé par les pouvoirs publics. Il est égal à 2/3 de celui du livret A, soit 0,50 % depuis le 1er août 2015.

Le taux en vigueur s'applique à tous les CEL, quelle que soit leur date d'ouverture.

Lorsqu'un prêt d'épargne logement est accordé à partir des intérêts acquis sur un CEL, l'Etat verse au bénéficiaire du prêt (souscripteur du compte ou bénéficiaire des intérêts acquis en cas de cession de droits à prêt) une prime d'épargne égale à la moitié des intérêts acquis (montant plafonné à 1 144 €).

 

CEL : obtenir un prêt d'épargne logement dès 18 mois


Pour bénéficier d'un prêt d'épargne logement au titre d'un CEL, votre compte doit être ouvert depuis au moins 18 mois (cette durée est ramenée à 12 mois si un membre de votre famille vous cède des droits à prêt provenant d'un CEL ouvert depuis au moins 18 mois).

Vous devez aussi avoir acquis un montant minimal d'intérêts sur votre CEL : ce montant s'élève à 37 € si vous demandez un prêt pour financer des travaux de réparation ou d'amélioration de votre résidence principale (à l'exclusion des travaux de menu entretien, comme la pose de papier peint, la rénovation des peintures...). Il s'élève à 22,5 € pour un prêt destiné à financer des travaux d'économie d'énergie (isolation thermique, équipement utilisant des sources d'énergie renouvelable...) et à 75 € en cas d'achat ou de construction de votre résidence principale.


Simulez votre CEL
en fonction de votre durée d’épargne et du montant de vos versements
.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL