Demandez plus à votre banque

Investir en Bourse pour se constituer un patrimoine

Vous souhaitez vous constituer un patrimoine financier sur le long terme ? L'investissement en Bourse sur des supports de placement qui présentent un niveau de risque adapté à votre profil permettra de dynamiser le rendement global de votre épargne et, le cas échéant, de transmettre une partie de votre patrimoine à vos proches.

Publié le 14/06/2017

Investir sur un compte titres ou un PEA

Pour acheter des actions en Bourse, vous pouvez :

  • ouvrir un compte titres ordinaire et gérer votre portefeuille d'actions vous-même, ou bénéficier des conseils d'un professionnel qui vous aide à composer et à faire évoluer votre portefeuille tout en conservant votre autonomie dans la gestion de votre portefeuille (gestion conseillée), ou confier intégralement cette mission à un professionnel grâce au mandat de gestion ;
  • ouvrir un PEA et bénéficier de son régime fiscal avantageux.

 

Compte titres ordinaire et PEA vous permettent d’acheter des actions en direct ou de souscrire des parts d’organismes de placement collectif (OPC), Sicav et FCP.

Pour se constituer un capital sur le long terme avec une gestion dynamique du portefeuille (objectif de recherche de plus-values), le PEA est un support à privilégier : en cas de retrait après 5 ans, le gain réalisé depuis l’ouverture du plan est définitivement exonéré d’impôt sur le revenu (mais soumis aux prélèvements sociaux). Il est donc conseillé de souscrire le plus tôt possible un PEA afin de « prendre date » et bénéficier des avantages fiscaux qui y sont attachés.

Le compte titres ordinaire offre une plus grande souplesse de fonctionnement que le PEA : les retraits sont libres, il n’y a aucune limite de versement et, contrairement au PEA, tous les OPC peuvent être souscrits via un compte titres. Mais le compte titres ne bénéficie pas d’un régime fiscal de faveur.

Pour en savoir plus, voir notre article Que choisir : compte titres ordinaire ou PEA ?

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Se constituer une épargne de précaution

Avant d’investir en Bourse, il est nécessaire de se constituer, au préalable, une épargne de précaution sur des supports sans risque afin de pouvoir faire face aux dépenses soudaines et imprévues.

Investir en Bourse en souscrivant des Sicav et FCP

 

Sicav et FCP actions

Les Sicav et FCP actions sont principalement investis en actions de sociétés françaises et étrangères cotées en Bourse. Ces fonds peuvent être spécialisés en fonction de certains critères (zone géographique, taille des sociétés,…).

En souscrivant des Sicav et FCP actions, le risque de perte en capital, inhérent au placement en actions, est important. En contrepartie, le rendement est potentiellement élevé sur le long terme (au moins 8 ans) mais soumis aux variations des marchés financiers.

 

Sicav et FCP diversifiés

La composition des Sicav et FCP diversifiés (fonds profilés) est fonction du profil de risque et du rendement espéré. Les fonds diversifiés comportent à la fois des actions, des obligations et des produits monétaires dans des proportions variables selon l’objectif de gestion prédéfini (profil prudent, profil équilibré, profil dynamique, etc.).

Orientez-vous vers des fonds à profil dynamique pour un rendement potentiellement élevé à long terme (fonds principalement investis en actions françaises et étrangères). Le risque de perte en capital est toutefois plus élevé que sur un fonds à gestion prudente.

 

Fonds à formule à capital garanti ou à capital protégé

Un fonds à formule s'engage à atteindre, à l'échéance d'une période déterminée, un montant obtenu par l'application d'une formule de calcul prédéfinie reposant sur l’évolution d’indicateurs des marchés financiers (par exemple, le CAC 40). La durée de vie des fonds à formule varie généralement entre 3 et 8 ans.

Dans le cas d’un fonds à formule à capital garanti, vous êtes assuré de récupérer à l'échéance du fonds au moins votre capital initial (après déduction des frais d'entrée et commissions de rachat) même en cas d'évolution défavorable de l'indicateur de référence. A condition toutefois de ne pas retirer votre épargne avant la date d’échéance initialement prévue.

Si vous acceptez de prendre plus de risque pour bénéficier potentiellement d’un meilleur rendement, vous pouvez vous tourner vers des parts de fonds à formule à capital protégé. Avec un fonds à formule à capital protégé, une partie seulement de votre investissement est garantie.

hl-editor-bonasavoir-v2

Rendement des actions françaises

Le rendement réel moyen d’un placement en actions françaises (dividendes réinvestis) réalisé en 1988 et conservé jusqu’en 2013 (soit une durée de placement de 25 ans) est de 6,6% par an (source : Autorité des marchés financiers, juillet 2016).

Transmettre un capital à ses proches avec un contrat d’assurance-vie multisupports

Si vous souhaitez transmettre un capital à vos enfants, vous pouvez opter pour un contrat d’assurance-vie multisupports, particulièrement adapté à l’épargne de long terme. Ce type de contrat combine un fonds en euros (à capital garanti) et des unités de compte dont la valeur varie en fonction des performances des marchés financiers sur lesquels elles sont investies (marchés actions, marchés obligataires, fonds diversifiés, garantis ou protégés, parts ou actions de sociétés immobilières, etc.). Le nouveau type Eurocroissance a été instauré par la loi de finances rectificative pour 2013, dans le cadre de la réforme du régime de l’assurance vie en vue d’une meilleure contribution au financement de l’économie.

Il constitue une 3ème catégorie de supports en parallèle du support Euros et des supports en Unités de Compte.

Ce nouveau support vise à alléger les contraintes réglementaires du support en Euros en supprimant la garantie à tout moment, tout en offrant une garantie à une échéance individualisée pour chaque client (durée de 8 ans à 40 ans)

hl-editor-bonasavoir-v2

Montant moyen détenu en assurance-vie

Le montant moyen détenu en assurance-vie est de 10 700 € pour les 25-34 ans, pour passer à 38 000 € pour les 55-64 ans et 58 700 € pour les seniors (65-74 ans) (source : Observatoire permanent de la banque, de l'assurance et du crédit, mars 2015).

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL