Demandez plus à votre banque

Produits d'épargne pour enfants

Pour préparer l'avenir de vos enfants, plusieurs solutions s'offrent à vous : épargne sécurisée et disponible avec les livrets, épargne bloquée (PEL) ou épargne diversifiée (assurance-vie).

Publié le 02/06/2015

Livrets d’épargne pour son enfant

Il peut être judicieux d’ouvrir un livret A au nom de votre enfant dès sa naissance afin de commencer à épargner pour lui le plus tôt possible. Les versements sont libres (montant, périodicité). Le mieux est d’alimenter le livret régulièrement, à votre rythme, même avec de petites sommes. L’épargne déposée sur le livret A est sécurisée (placement sans risque). Les intérêts du livret A ne sont pas fiscalisés.

En complément du livret A, vous pouvez également souscrire :

  • un livret bancaire ordinaire (compte sur livret) réservé aux jeunes enfants : la rémunération, fixée par votre banque, est généralement un peu plus élevée que celle du livret A mais les intérêts sont fiscalisés ;
  • un livret jeune, à partir des 12 ans de votre enfant : l’épargne y est disponible et défiscalisée. La rémunération, fixée par votre banque, est au moins égale à celle du livret A.

 

En savoir plus sur le livret A, le livret jeune et les comptes sur livret.

Souscrire un contrat d’assurance-vie au nom de son enfant 

Il est possible d’ouvrir un contrat d'assurance-vie au nom de votre enfant, dès sa naissance. Il existe des solutions spécifiques d'assurance-vie qui permettent aux parents d’y faire des versements libres ou réguliers.

Souscrire un contrat d’assurance vie au nom de votre enfant dès son plus jeune âge (idéalement avant ses 10 ans) lui permettra de bénéficier, lorsqu’il effectuera un rachat total ou partiel, du régime fiscal favorable de l’assurance-vie qui s’applique aux produits des contrats conservés pendant au moins 8 ans.

 

Souscrire un PEL ou un CEL au nom de son enfant

Vous pouvez ouvrir un PEL et un CEL au nom de votre enfant afin de l’aider à devenir propriétaire de son premier logement. A ses 18 ans, votre enfant disposera d'un apport et de droits à prêt pour financer son premier logement. Il pourra également prétendre à un prêt d’épargne logement et à une prime versée par l’État.

Attention : la durée de vie d’un PEL est limitée à 15 ans et, au-delà de 10 ans, il n’est plus possible d’alimenter le plan.

hl-editor-bonasavoir-v2

Inscrivez votre objectif d'épargne au contrat d¿assurance-vie

Grâce au contrat d’assurance-vie intergénération (avec le pacte adjoint), vous pouvez encadrer la donation faite à vos enfants ou petits-enfants en précisant les conditions (par exemple, le financement de ses études supérieures ou l’achat d’un appartement).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Ouvrez un PEL et CEL à votre nom et au nom de votre enfant

Ouvrez un PEL et/ou un CEL au nom de votre enfant et à votre nom afin qu'il puisse obtenir un prêt immobilier d’un montant plus important : vous pourrez ainsi lui céder, sous certaines conditions, vos droits à prêt accumulés sur votre propre PEL et/ou votre CEL.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL