Demandez plus à votre banque

Pourquoi investir dans
des Sicav et FCP ?

Comparé à l'investissement individuel en direct, la gestion collective vous permet de déléguer la gestion de votre portefeuille de valeurs mobilières à une société de gestion et de mieux répartir vos risques même avec un investissement unique. Découvrez les avantages des Sicav et FCP.

Publié le 22/07/2014

Gestion collective

Avantages des Sicav et FCP

Les Sicav et FCP sont des OPC qui s'adressent aux épargnants qui ne sont pas des experts en placements financiers (et/ou qui n'ont pas le temps de suivre les marchés au quotidien) et qui souhaitent se constituer un portefeuille diversifié de valeurs mobilières ou qui souhaitent structurer leur portefeuille.

Le gérant d'une Sicav ou d'un FCP et son équipe de gestion sont des professionnels de la finance. Ils suivent une stratégie de gestion du portefeuille définie à l'avance et contrôlée.

Une Sicav ou un FCP est accessible à tout investisseur pour un montant unitaire d'investissement peu élevé. Il permet d'investir dans un grand nombre de titres financiers (actions, obligations, titres de créances, etc.) en France et à l'international.

Un seul FCP actions, par exemple, peut donner accès à plus de 100 actions différentes avec un investissement initial de quelques centaines d'euros : on parle de diversification du risque. La grande diversité des OPC (lien vers page « Identifier les différents types de Sicav et FCP ») proposés à la commercialisation vous permet d'identifier celui qui est le mieux adapté à vos besoins et à vos objectifs.

Pour autant, la gestion collective n'est pas toujours synonyme de sécurité : il existe des OPC plus ou moins performants et plus ou moins risqués que d'autres. C'est pourquoi il est recommandé de demander conseil à un professionnel avant d'investir.

S'informer avant d'investir dans des OPC

Avec la facilité de souscription de parts et actions d'OPCsur Internet, certains épargnants souscrivent à un OPC en se basant essentiellement sur les bonnes performances passées du fonds. Or, les performances passées ne constituent pas un indicateur fiable des performances futures !

Par conséquent, avant d'investir dans un OPC, prenez le temps de vous informer et de demander l'avis d'un professionnel qui vous aidera à déterminer le meilleur produit de placement pour vous, c'est-à-dire celui qui correspond bien à vos objectifs personnels en termes :

  • d'objectif de placement,

  • de niveau de risque,

  • et d'horizon de placement.

hl-editor-bonasavoir-v2

Certains sites Internet proposent des frais de souscription, appelés « droits d'entrée », à des prix réduits pour vous inciter à investir dans des OPC. Cette remise commerciale ne doit pas être votre principale raison d'investir !

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Investir dans un OPC demande une recherche d'informations préalable sur la nature du fonds, la stratégie de gestion, le potentiel de perte et de gain et la durée de placement recommandée. Avant toute souscription, demandez l'avis de votre conseiller financier.

Document d'informations clé pour l'investisseur

Le document d'information clé pour l'investisseur (DICI) doit vous être remis avant toute souscription par l'établissement financier qui commercialise l'OPC.

Ce document donne une information claire et précise sur l'OPC en décrivant de manière synthétique les principales caractéristiques de l'OPC :

  • objectif de gestion,

  • politique d'investissement,

  • profil de risque et de rendement,

  • frais de l'OPC (frais d'entrée, frais de sortie, frais de gestion, etc.),

  • performances passées.

 

Le DICI doit vous permettre de prendre votre décision d'investissement en toute connaissance de cause.

Vous pouvez consulter les DICI des OPC de droit français sur la base Geco de l'AMF.

 

  Profil d’investisseur : Niveau de risque : Rendement espéré :
Sicav et FCP actions Investisseur qui souhaite épargner sur le long terme Risque élevé de perte en capital inhérent au placement en actions Rendement potentiellement élevé sur le long terme mais soumis aux variations des marchés financiers
Sicav et FCP obligataires Investisseur qui souhaite épargner sur le moyen terme Risque modéré Rendement lié à l’évolution des taux d’intérêt (en sens contraire du mouvement des taux)
Sicav et FCP monétaires Investisseur qui souhaite épargner sur le court terme Risque faible Rendement faible (lié aux taux d’intérêt à court terme)
Fonds à gestion alternative Investisseur averti qui souhaite épargner sur le long terme Risque modéré à élevé (si mise en œuvre d’un effet de levier) Rendement aléatoire (potentiellement élevé)
Fonds à formule Investisseur qui souhaite épargner sur le moyen et long terme Risque modéré à élevé (selon que le fonds est à capital garanti ou non) Rendement variable (dépend de l’évolution de l’indice de référence et de la formule de calcul prévue par le fonds)
Fonds profilés Investisseur qui souhaite épargner sur le court terme (fonds prudent), moyen terme (fonds équilibré), ou long terme (fonds dynamique) Risque faible (fonds prudent), modéré (fonds équilibré) ou élevé (fonds dynamique) Rendement modéré (fonds prudent) à potentiellement élevé (fonds dynamique)
Fonds ISR et fonds solidaires Investisseur souhaitant « investir responsable » sur le moyen et long terme Risque faible (fonds solidaires et fonds de partage), modéré (fonds ISR investis en obligations), élevé (fonds ISR investis en actions) Rendement équivalent à celui des fonds diversifiés classiques (fonds ISR) ; rendement plus faible pour les placements solidaires
Fonds spécialisés Investisseur souhaitant diversifier ses placements sur le moyen et long terme De modéré à élevé (en fonction de la volatilité des cours du secteur) Variable
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL