Demandez plus à votre banque

Lexique Investissement responsable

Développement Durable

«Développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». Ce concept a été défini dans le rapport Brundtland publié par la Commission mondiale sur l'environnement et le développement en 1987. Contrairement aux idées reçues, le développement durable ne concerne pas que l'environnement mais aussi l'économique et le social. Son objectif est de tendre vers le meilleur équilibre entre ces trois dimensions.

 

Agence de notation extra-financière :

Société chargée d'évaluer la politique sociale et environnementale d'une entreprise. Après analyse, elle attribue des notes aux entreprises, dans les différents domaines du développement durable : environnement, social ou économique. Les gérants de fonds ISR utilisent ces notes pour effectuer leur sélection de valeurs. En France, les principales agences sont VIGEO, MSCI ESG Research, EIRIS, ETHIFINANCE,
Certains gérants de fonds disposent également de leurs propres analystes extra-financiers en interne.

 

Analyse extra-financière :

Analyse de la politique environnementale, sociale et de gouvernance des acteurs économiques cotés ou non cotées (entreprises et collectivités locales) et des Etats. Cette analyse permet de mettre en évidence leur niveau d'implication face aux enjeux du développement durable et la pertinence de leur initiative au sein de leur modèle de développement économique. Pour mener à bien leurs études, les analystes extra-financiers étudient les rapports publiés par l'entreprise, collectent des données provenant d'organes gouvernementaux, interrogent les dirigeants et les autres parties prenantes (ONG, syndicats, associations).
Les notes qu'ils rédigent viennent compléter celles des analystes financiers pour guider le choix des gestionnaires de fonds ou des investisseurs privés.

Best-in-class :

Cette approche est la plus répandue en France. Elle sélectionne, au sein de chaque secteur d'activité, les entreprises qui ont les meilleures pratiques ESG. Elle exclut les émetteurs les plus mal notés sans écarter, a priori, aucun secteur d'activité. Cette approche permet une démarche de progrès en incitant les entreprises à s'améliorer.

Critères ESG :

Critères utilisés pour évaluer la prise en compte par une entreprise (ou un Etat) des impacts environnementaux (E), sociaux (S) et de gouvernance (G) dans sa gestion financière.

  1. Les critères environnementaux portent sur l'impact direct ou indirect de l'activité de l'entreprise sur l'environnement, notamment la stratégie et la performance environnementale, le niveau de consommation d'énergie et des émissions de gaz, le respect de la biodiversité, la gestion des déchets ;

  2. Les critères sociaux (ou sociétaux) portent sur l'impact direct ou indirect de l'activité de l'entreprise sur les parties prenantes par référence à des valeurs universelles. Ils concernent le respect des droits de l'homme et la qualité des ressources humaines (non discrimination, conditions de travail, santé et sécurité...), la qualité des relations clients/fournisseurs...

  3. Les critères de gouvernance portent sur la manière dont l'entreprise est dirigée, administrée et contrôlée. Ils concernent notamment les relations qu'elle entretient avec ses actionnaires, son conseil d'administration et sa direction.

Financeur solidaire :

Société dont l'activité principale consiste à investir dans des activités à forte utilité sociale et/ou environnementale. Les sommes investies par le financeur solidaire peuvent être collectées via un actionnariat direct ou via la souscription de produits d'épargne solidaire.

 

Fonds ISR

« Un fonds est dit ISR quand :

  • l'analyse et la sélection des investissements prennent en compte simultanément les 3 critères ESG (Environnement, Social, Gouvernance,
  • l’approche ISR de la société de gestion du fonds est décrite de façon détaillée dans son Code de Transparence AFG/FIR. Ce Code a été rendu obligatoire par l'Association Française de la Gestion Financière (AFG) pour tous les fonds ISR commercialisés en France. Ce document vise à clarifier la philosophie d'investissement, le processus d'analyse ESG et la politique d'investissement ISR du fonds. Il permet aux investisseurs de mieux se repérer face à la diversité des fonds proposés par les sociétés de gestion. »

 

Fonds solidaire :

Un fonds solidaire est un placement dont 5 à 10 % servent à financer des associations ou des entreprises solidaires qui agissent en faveur de l'insertion sociale par l'emploi, l'habitat, l'environnement ou la solidarité internationale...
Un fonds solidaire peut être ISR dès lors qu'il tient compte simultanément des critères ESG dans sa politique d'investissement.

 

Fonds de partage

Un fonds de partage permet à l'épargnant de céder tout ou partie du revenu de son placement (25 % minimum) à des œuvres caritatives ou à des associations. En contrepartie, il bénéficie d'un avantage fiscal.
Un fonds de partage peut être ISR dès lors qu'il tient compte simultanément des critères ESG dans sa politique d'investissement.

Investissement Socialement Responsable (ISR)

L'Investissement Socialement Responsable est une approche de la gestion d'actifs intégrant des critères extra-financiers de nature Environnementale, Sociale et de Gouvernance (critères ESG), en plus des critères financiers. Les critères ESG permettent de mesurer la façon dont l'entreprise gère les risques et les opportunités liés aux enjeux du développement durable, qui lui sont spécifiques.

Microcrédit :

Le microcrédit consiste à prêter une somme d'argent à des personnes qui n'ont pas accès au circuit bancaire classique et qui ont un projet de création d'entreprise. Cette pratique est développée en France par l'ADIE, dans les pays occidentaux ainsi que dans les pays émergent

OPC :

Les Organismes de Placement Collectif (OPC) sont des sociétés ou des fonds qui gèrent des portefeuilles de titres financiers. Les Sicav et les Fonds Communs de Placement (FCP) sont les deux grands types d'OPC. Les OPC s'achètent et se vendent par parts auprès d'une banque ou d'un courtier en Bourse.

Responsabilité Sociétale des Entreprises :

La Responsabilité Sociétale des Entreprises ou RSE est leur contribution aux objectifs de développement durable. Un concept qui désigne l'intégration volontaire par l'entreprise des considérations environnementales, sociales et de gouvernance à sa stratégie, à sa gestion et aux relations avec ses parties prenantes.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL