Demandez plus à votre banque

Assurance habitation jeunes

Si vous emménagez dans un nouveau logement, il faut veiller à assurer celui-ci afin de vous couvrir en cas de dommages causés à autrui, d'incendie, de dégât des eaux, etc. Quel contrat d'assurance habitation étudiant ou jeune actif souscrire en tant que locataire ou en tant que propriétaire ? Comment déclarer un sinistre ?

Publié le 10/11/2016

L'offre LCL Étudiants

Assurance habitation étudiants et jeunes actifs*

 

La garantie des risques locatifs : assurance obligatoire

Si vous êtes locataire de votre logement, vous êtes obligé de vous assurer contre les risques dont vous répondez en tant que locataire. C'est pourquoi les contrats d'assurance habitation comportent une garantie dite des « risques locatifs ». Cette garantie couvre les dommages causés au propriétaire qui résultent d'un incendie, d'une explosion ou d'un dégât des eaux. Le propriétaire vous demandera une attestation d'assurance. Attention, cette assurance ne couvre que les dégâts occasionnés au logement proprement dit. Pour assurer vos biens personnels, vous devrez souscrire une assurance comprenant des garanties plus larges (le vol, les dommages aux appareils électriques par exemple).

Si vous être locataire d'un logement meublé, vous n'êtes pas obligé de souscrire l'assurance des risques locatifs . Vous restez néanmoins responsable vis-à-vis du propriétaire des dommages causés au logement. Si cela arrivait, vous devriez indemniser directement le propriétaire.

Premier logement : nos conseils

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Certaines banques proposent des assurances destinées spécifiquement aux étudiants et aux jeunes actifs, avec des garanties adaptées et des cotisations réduites.

L'assurance multirisque habitation facultative : des garanties supplémentaires*

En tant que locataire ou en tant que propriétaire, vous pouvez souscrire une assurance multirisque habitation qui couvre une série assez large de risques liés à l'habitat : cambriolage, incendie, explosion, dégât des eaux, dommages électriques, etc. Selon les contrats d'assurance multirisque habitation, certaines garanties sont inclues d'office ou sont proposées en option. Par ailleurs, l'application de certaines garanties comporte des plafonds et des exclusions. N'hésitez pas à comparer différentes formules et lisez bien les conditions générales avant de souscrire !

Sachez que certaines assurances acceptent de couvrir une partie (70 % par exemple) des dommages résultant d'une négligence de votre part : dégât des eaux lié à une baignoire qui déborde, vol suite à l'oubli des clés sur la serrure...

Le prix de l'assurance multirisque habitation dépend de la surface du bien, de la valeur des meubles, des garanties choisies, etc.

Vous êtes tenu de vous assurer en tant que copropriétaire (occupant comme non occupant)), en tant que locataire (l'obligation de se garantir contre les risques locatifs) ou en tant qu'accédant à la propriété (obligation stipulée dans le contrat de prêt immobilier).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Pensez aussi à souscrire une assurance responsabilité civile vie privée. En pratique, celle-ci est le plus souvent comprise dans l'assurance multirisque habitation. L'assurance responsabilité civile est destinée à couvrir les dommages causés aux tiers lors des accidents de la vie courante, causés par faute ou imprudence.

Comment déclarer un sinistre à son assureur ?

  1. Effectuez une déclaration de sinistre auprès de votre assureur dans les 5 jours (attention : le délai est de 2 jours en cas de vol et de 10 jours en cas de catastrophe naturelle) qui suivent le sinistre (sur le site internet de votre assureur lorsque cela est possible ou, par courrier, de préférence par lettre recommandée avec accusé de réception). Pour les dégâts des eaux, vous pouvez remplir un constat amiable (qui tient lieu de déclaration de sinistre), même s'il n'y a pas de tiers en cause.

  2. Adressez rapidement à votre assureur, en ligne ou par courrier, un état estimatif des dommages subis (dans le délai prévu par votre contrat : en général, entre 15 jours et 1 mois après le sinistre). Joignez-y toutes les pièces nécessaires permettant d'évaluer l'importance des dommages (photos, factures de vos achats, etc.).

  3. L'état estimatif sert généralement de base pour fixer le montant de l'indemnisation d'un commun accord entre vous et l'assureur. Si les dégâts sont importants, l'assureur fait intervenir un expert. En cas de désaccord entre l'assureur et vous sur le chiffrage des dommages, ceux-ci sont évalués par deux experts, l'un étant à vos frais.

  4. Enfin, le versement de l'indemnité intervient dans le délai fixé par votre contrat.

 

Pour en savoir plus, consultez notre Dossier immobilier.

Que faire en cas de sinistre de son logement ? Déclaration de sinistre de l'habitation en 4 étapes.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Certains assureurs et banques vous permettent de déclarer votre sinistre par téléphone. Si les dommages ne sont pas trop importants, vous pouvez vous voir proposer dès ce 1er appel un règlement sur votre compte sans autre formalité. Vous n'avez alors pas à fournir de justificatif ou à attendre le passage d'un expert et vous êtes remboursé dans les jours qui suivent.

twitter LCLEtudiants
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL