Demandez plus à votre banque

Il est recommandé d'épargner son argent dès que cela est possible, afin de préparer son avenir dans les meilleures conditions. Cette épargne vous sera utile lorsque vous souhaiterez acheter votre premier logement et, plus tard, pour obtenir un complément de revenus pour votre retraite.

Publié le 01/08/2016

Quelques dizaines ou centaines d'euros économisés chaque mois permettent de se constituer un capital en quelques années.

Plus on épargne tôt, plus on augmente sa capacité d'emprunt le jour où l'on a besoin de souscrire un prêt immobilier auprès de sa banque pour acheter un appartement ou une maison.

Pour la retraite, la logique est la même. Plus on s'y prend tôt, et plus le complément de retraite sera important le jour J.

Épargne logement : PEL et CEL

Parmi les formules à privilégier pour préparer une acquisition immobilière, le Plan Épargne Logement (PEL) et le Compte Épargne Logement (CEL).

 

  • Le Plan d'Épargne Logement (PEL)

  • Le Compte d'Épargne Logement (CEL)

En ouvrant un Plan d'Épargne Logement (PEL), vous vous constituez progressivement un capital pour l'acquisition de votre résidence principale.

Avec un premier versement de 225 € et des versements programmés d'au moins 45 € par mois pendant une période minimale de 4 ans et le PEL vous permettra de profiter plus tard du capital constitué.

Le plafond des versements sur un PEL est fixé à 61 200 € (hors capitalisation des intérêts). Au fur et à mesure de votre épargne, vous cumulez des « droits à prêt » qui vous donneront accès à un prêt immobilier pour le financement de votre résidence principale pouvant atteindre 92 000 €.

Le taux de rémunération d'un PEL ouvert depuis le 1er août 2016 est de 1,00 % (taux brut). Vous bénéficiez ainsi d'une rémunération à un taux garanti pendant toute la phase d'épargne du plan. Si vous souscrivez un prêt d'au moins 5 000 € à l'issue de la phase d'épargne, vous pouvez bénéficier d'une prime d'État plafonnée à 1 000 € (ou 1 525 € pour le financement d'un logement « vert »).

Votre épargne est disponible mais en cas de retrait avant 4 ans, le plan est fermé (en fonction de la date de clôture du PEL, les intérêts versés pourront être recalculés au taux du CEL et les droits à prêts impactés).

Le Compte d'Épargne Logement (CEL) peut être souscrit en complément d'un PEL (et inversement). Le fonctionnement du CEL est plus souple que celui du PEL :

  • vous n'avez aucune obligation de versements réguliers,

  • ni de durée minimale du compte avant de pouvoir effectuer des retraits.

 

Après un premier versement de 300 € à l'ouverture, vous pouvez effectuer des versements à tout moment, sous réserve de respecter un minimum de 75 € par versement et un plafond de versements de 15 300 € (hors capitalisation des intérêts). Les retraits sont libres mais il est demandé de laisser un minimum de 300 € sur votre CEL, à défaut, le CEL sera clôturé.

En contrepartie de sa souplesse de fonctionnement, le taux de rémunération du CEL est plus faible que celui du PEL. Fixé par les pouvoirs publics, il est égal à 2/3 de celui du Livret A et varie pendant toute la phase d'épargne en fonction de l'inflation.

Au fur et à mesure de votre épargne, vous cumulez des « droits à prêt » qui vous peuvent vous donner accès à un prêt immobilier pouvant atteindre 23 000 € pour le financement de votre résidence principale ou certains travaux éligibles

Pour bénéficier d'un prêt immobilier à un taux préférentiel, le CEL doit avoir au moins 18 mois.

Pour en savoir plus sur le PEL et le CEL, consultez notre article sur l'épargne logement.

hl-editor-bonasavoir-v2

Il est possible de détenir simultanément un PEL et un CEL, dans ce cas, ils doivent être détenus dans le même établissement financier. En jumelant un prêt PEL et un prêt CEL, vous pourrez réaliser vos projets immobiliers dans de meilleures conditions

Épargner pour sa retraite : l'assurance vie

 

L'assurance-vie est l'épargne préférée des Français, surtout pour se constituer un complément de retraite sous forme de revenus réguliers ou de rente viagère. Il n'est jamais trop tôt pour penser à préparer sa retraite !

L'ouverture d'un contrat d'assurance vie permet de se constituer progressivement un capital via des versements réguliers investis sur différents types de supports plus ou moins risqués (fonds en euros, fonds en obligations, fonds en actions, etc.). Très souple, l'assurance vie vous permet de se constituer un capital et de réaliser tous types de projets à moyen ou long terme, quels que soient votre âge et vos objectifs : simple capital de précaution ou volonté de profiter des opportunités boursières dans un cadre fiscal avantageux.


Pour en savoir plus, consultez notre dossier sur l'assurance vie.


Pour plus d'informations sur la préparation de sa retraite, voir notre article L'assurance vie, une épargne complémentaire pour la retraite et plus généralement, Quelle épargne pour préparer sa retraite ?

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL