Demandez plus d'informations à votre banque

Étudier à l'étranger : programmes d'échange
et aides financières

Partir étudier à l'étranger est un véritable atout : découverte d'une nouvelle culture, maîtrise d'une langue étrangère, internationalisation de son CV... Quels sont les différents dispositifs pour partir à l'étranger en tant qu'étudiant ? Quelles sont les aides financières pour partir étudier à l'étranger ?

Publié le 06/06/2017

Étudier à l’étranger : les principales aides financières

 

Vous pouvez financer vos études à l’étranger grâce à diverses aides. Les critères d’attribution de l’aide financière diffèrent d’une aide à l’autre : âge de l’étudiant, durée du stage, pays d’accueil, etc.

Attention, les aides ne sont pas toujours cumulables entre elles.

Étudier à l'étranger : Erasmus Plus ou Eurodyssée

Il existe des programmes d’aides européens qui permettent de financer un stage à l’étranger (comme Eurodyssée) ou des études à l’étranger (Erasmus Plus).

Si vous faites partie du programme d’échange Erasmus+, vous pouvez obtenir une allocation Erasmus pour financer une partie de vos frais de transports et de séjour à l’étranger. Le montant de l’aide Erasmus dépend du coût de la vie dans votre pays de destination et de votre projet de mobilité (entre 200€ et 400€).

Renseignez-vous auprès du bureau des Relations Internationales de votre université ou de votre école pour connaître les différentes aides auxquelles vous avez droit.

 

Financer ses études à l’étranger avec une bourse

Vous pouvez financer vos études à l’étranger avec une bourse accordée par les collectivités territoriales (mairies, conseils généraux et régionaux), le CNOUS (aide à la mobilité internationale) ou votre université.

Il est possible d’obtenir une bourse sur critères sociaux dans les mêmes conditions qu'en France si vous souhaitez poursuivre un cursus dans un pays membre du Conseil de l’Europe. Pour en savoir plus sur les conditions d’attribution de la bourse d’études.

L’aide à la mobilité internationale se présente sous la forme d'une aide complémentaire à la bourse sur critères sociaux, pour les étudiants qui en sont bénéficiaires. Le montant mensuel de l’aide s'élève à 400 €. La durée du séjour de l’étudiant à l’étranger ne peut être inférieure à deux mois ni supérieure à neuf mois consécutifs.

Pour bénéficier de l’aide, l'étudiant doit transmettre au service des relations internationales de son établissement un dossier de demande d'aide à la mobilité, accompagné d'un projet de séjour d'études. Les bénéficiaires de l’aide sont ensuite sélectionnés par le chef d’établissement.

Pour en savoir plus, consultez le Site du ministère des Affaires étrangères et du Développement international.

 

Étudiants Erasmus français : dans quels pays partent-ils étudier ?

hl-editor-bonasavoir-v2

cumul des aides financières

Si vous êtes boursier, l'allocation Erasmus s'ajoute à la bourse sur critères sociaux et éventuellement à d'autres financements (aide du conseil régional ou général).

Comment étudier à l’étranger ?

 

Il existe plusieurs solutions à votre disposition pour faire des études à l'étranger.

  • S'inscrire directement dans un établissement d'enseignement supérieur à l'étranger : vous pouvez vous inscrire dans une université ou une école à l'étranger (aux États-Unis, au Royaume-Uni, au Canada, etc.) pour y poursuivre vos études. Il faut en général obtenir un visa étudiant et les démarches peuvent être plus ou moins longues selon le pays d'accueil.
  • Poursuivre un cursus intégré : certains établissements d'enseignement supérieur proposent à leurs étudiants de suivre une formation unique, se déroulant en France et à l'étranger et débouchant sur deux diplômes, l'un délivré par l'établissement français d'origine et le second délivré par l'établissement étranger partenaire.
  • S'inscrire dans une « université d'été » : de nombreuses universités étrangères permettent aux étudiants de suivre des cours pendant plusieurs semaines entre juin et septembre.

 

Reconnaissance des diplômes obtenus à l’étranger

La reconnaissance des diplômes Licence, Master, Doctorat (L.M.D.) dans l'Union européenne est désormais une réalité. Attention, les diplômes obtenus hors d'Europe nécessitent une attestation de niveau d'études délivrée par le centre ENIC-NARIC.

hl-editor-bonasavoir-v2

contactez l'ambassade de votre pays d'accueil !

Pour obtenir des renseignements sur le pays d’accueil dans lequel vous souhaitez étudier, contactez l'ambassade du pays ou son consulat. Ils vous aideront dans vos démarches.

Travailler à l’étranger après ses études : le volontariat international en entreprise (VIE)

 

Le volontariat international en entreprise (VIE) permet à toute personne âgée de 18 à 28 ans (le départ en mission s’effectue au plus tard le jour du 29ème anniversaire) de travailler à l'étranger pour une période comprise entre 6 et 24 mois.

Le VIE vous permet d’avoir une expérience professionnelle à l'étranger tout en étant rémunéré, avec la possibilité, le cas échéant, d'être embauché en fin de VIE.

Le VIE n'est pas un stage mais un contrat de travail. Le VIE s’adresse essentiellement aux diplômés des grandes écoles ou aux étudiants ayant effectué un master.

Certaines entreprises proposent néanmoins des postes en VIE dès le BTS.

Pour en savoir plus, consultez le site du Centre d'Information sur le Volontariat International (CIVI).

 

Trouver un logement à l’étranger

 

N’attendez pas d’être sur place pour chercher un logement à l’étranger. Vous pouvez d’ores et déjà vous renseigner sur les logements disponibles en fonction de vos attentes et de vos besoins :

  • logement proche de votre université d’accueil / de votre travail,
  • logement nu ou meublé,
  • chambre chez l’habitant, résidence universitaire, logement individuel, colocation …

 

Pour débuter vos recherches de logement à l’étranger depuis la France, vous disposez de nombreux moyens : vous rendre sur les sites internet destinés aux étudiants ou les sites spécialisés dans la recherche de logement, consulter les petites annonces au sein de votre établissement, s’inscrire sur les forums de voyages

Si vous en avez la possibilité, réservez le logement qui vous correspond avant votre départ. A noter : dans les villes à forte population étudiante, certains logements en résidences universitaires se réservent plusieurs mois à l’avance.

Comme en France, une caution pourra vous être demandée lors de la signature du contrat.

Retrouvez quelques sites utiles pour rechercher un logement en fonction de votre pays d’accueil.

hl-editor-bonasavoir-v2

Si vous avez obtenu votre permis de conduire en France, celui-ci est valable en Europe et dans certains pays ayant passé un accord avec la France. Renseignez-vous avant votre départ auprès de l'ambassade ou du consulat en France du pays d’accueil. Pour les autres pays, il sera nécessaire de demander le permis de conduire international.

Vide

Vide

twitter LCLEtudiants
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL