Demandez plus à votre banque

Comment financer ses études

Pour payer ses études et gagner un peu d'argent, il existe plusieurs solutions : trouver un job étudiant ou un stage d'été, partir travailler à l'étranger, trouver une formation en alternance... Comment financer ses études seul, sans bénéficier d'une bourse, d'une aide financière ou d'un coup de pouce de ses parents ?

Publié le 29/08/2016

Il s'agit des emplois à temps partiel qui permettent de travailler quelques heures par semaine tout en suivant des études. Quelques exemples :

  • banque,

  • service en restauration,

  • vendeur dans un commerce,

  • veilleur de nuit dans un hôtel,

  • études marketing par téléphone,

  • baby-sitting,

  • soutien scolaire.

 

Comment trouver un job étudiant ?

Plusieurs solutions :

  • consulter les sites internet dédiés aux offres d'emplois pour les étudiants ;

  • vous présenter directement pour transmettre votre candidature dans les chaînes de restauration rapide, les hôtels, les commerces, les sociétés spécialisées en cours du soir.

A noter : votre rémunération horaire ne doit pas être inférieure au salaire minimum interprofessionnel de croissance (SMIC), soit 9,67 € brut au 1er janvier 2016.

 

Attention : tout salaire perçu doit être reporté sur la déclaration d'impôts de l'année suivante. Si vous êtes encore rattaché au foyer fiscal de vos parents, prenez-le en compte. Cependant, sachez que les salaires versés aux élèves et étudiants âgés de 25 ans au plus au 1er janvier de l'année d'imposition sont, sur option, exonérés dans la limite de trois fois le montant mensuel du SMIC (soit, à titre indicatif, 4 373 euros pour les revenus perçus en 2015). Pour exercer cette option, il suffit, selon le cas, de ne pas déclarer les salaires perçus ou de ne déclarer que la fraction qui dépasse cette limite.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

postulez pour un emploi « déclaré »

Quel que soit l'emploi que vous décrochez, veillez à bien être déclaré par l'employeur auprès des différents organismes sociaux et à recevoir un bulletin de salaire tous les mois.

Être déclaré permet de cotiser à la sécurité sociale et aux différentes caisses de retraite. En particulier, en cas d'accident du travail, vous serez pris en charge, ce qui ne sera pas le cas si vous n'êtes pas déclaré.

Si vous donnez des cours du soir ou faites du baby-sitting, vous pouvez accepter d'être payé en chèque emploi service, lequel entraîne une déclaration automatique auprès des organismes sociaux.

La période estivale permet de trouver des stages rémunérés en entreprise ou de décrocher un emploi en contrat à durée déterminée. Comme pour les emplois à temps partiel durant l'année, demandez à être déclaré.

Pour en savoir plus, consultez notre article « Trouver un stage ou un job d’été étudiant ».

Partir à l'étranger l'été est une expérience particulièrement enrichissante. Avant le départ, il faut cependant bien définir son projet : quelles sont vos compétences linguistiques ? Êtes-vous en mesure de répondre à une offre qui implique un contact régulier avec le public et qui nécessite donc une bonne maîtrise de la langue ? Autre élément à prendre en considération, la destination : il est plus facile de trouver un job dans un pays de l'Union européenne qu'aux États-Unis ou en Asie.

Pour en savoir plus sur les formalités administratives (documents d’identité, visa) et la recherche d’emploi à l’étranger.

 

Le visa vacances-travail "VVT" (working holiday visa)

Le visa vacances-travail "VVT" (working holiday visa) permet de travailler durant plusieurs mois en Australie, en Nouvelle Zélande, au Canada, au Japon, à Singapour, en Corée du Sud et en Argentine. Ce visa s'adresse aux jeunes de 18 à 30 ans (35 ans pour le Canada). La durée du séjour ne doit pas excéder un an sauf dispositif particulier. Pour l'obtenir, il suffit de justifier de ressources suffisantes pour vivre sur place durant le séjour. Ce visa ne requiert pas, pour sa délivrance, la présentation préalable d'une offre de contrat de travail émanant d'un employeur local.

Pour en savoir plus, consultez la fiche du visa vacances-travail sur le site www.diplomatie.gouv.fr.

hl-editor-bonasavoir-v2

Pour les conventions de stage d'une durée supérieure à 2 mois signées à partir du 1er septembre 2015, l'indemnité versée au stagiaire ne peut pas être inférieure à 523,26 € pour un temps complet (35 heures hebdomadaires).

<

Financer ses études avec un contrat en alternance

 

L'alternance est un excellent moyen de poursuivre ses études tout en découvrant un métier et une entreprise. L'alternance peut prendre deux formes :

  • un contrat d'apprentissage

  • un contrat de professionnalisation.

  • Le contrat d'apprentissage

  • Le contrat de professionnalisation

C'est un contrat de travail à durée déterminée de 12 mois minimum à 36 mois maximum qui permet aux jeunes de 16 à 25 ans révolus de suivre une formation à la fois théorique et pratique reconnue par un diplôme ou un titre homologué.

Ce contrat prévoit un temps de travail en entreprise à temps plein. Les périodes en entreprise sont entrecoupées de formations théoriques assurées par le Centre de Formation des Apprentis (CFA), un établissement d'enseignement public ou un organisme de formation public ou privé. 

Les postes et les tâches confiés à l'apprenti respectent la progression définie par le CFA en accord avec l'entreprise.

Dans l'entreprise, un tuteur accompagne le jeune durant toute la durée du contrat en alternance.

LCL et l'alternance

C'est un contrat de travail à durée déterminée de 6 mois minimum à 24 mois maximum et s'adresse aux jeunes de 16 à 25 ans révolus (ou plus de 26 ans dans certains cas). Il permet d'obtenir une qualification professionnelle, reconnue par un diplôme ou un titre homologué, et facilite grandement la recherche d'un emploi. De nombreux jeunes sont embauchés par l'entreprise en fin de contrat de professionnalisation. Comme pour l'apprentissage, le contrat est conclu sur la base d'un temps plein sachant que la durée du travail inclut le temps passé au Centre de Formation. La formation théorique est assurée par un établissement d'enseignement public ou un organisme de formation public ou privé. Dans l'entreprise, un tuteur accompagne le jeune durant toute la durée du contrat en alternance.

LCL et l'alternance

 

Consultez l'annuaire de l'alternance pour trouver un établissement en fonction de votre formation.

twitter LCLEtudiants
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL