Demandez plus à votre banque

Retraite des agriculteurs

En tant qu'exploitant non-salarié agricole, vous bénéficiez d'un régime de retraite spécifique : la Mutualité Sociale Agricole (MSA). La MSA gère à la fois votre retraite de base et votre retraite complémentaire.

Publié le 14/08/2014

Retraite agriculteur : quand partir à la retraite ?

Si vous êtes exploitant agricole, l'âge du départ en retraite est fixé entre 60 ans et 62 ans, en fonction de votre année de naissance (ou plus tôt si vous rentrez dans un des cas de départ en retraite anticipée, si vous avez commencé à travailler avant 20 ans ou avez eu une carrière « pénible » ayant provoqué une incapacité permanente).

Attention, sauf à partir à l'âge du taux plein, vous devez justifier d'un certain nombre de trimestres (durée d'assurance minimale) pour obtenir une retraite de base au taux plein (soit 50 % de votre revenu annuel moyen limité au plafond annuel de la Sécurité sociale).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Les salariés agricoles relèvent de la Mutualité Sociale Agricole (MSA) pour leur retraite de base et de l'ARRCO et de l'AGIRC pour leur retraite complémentaire.

Calcul de la retraite de base d'un exploitant agricole

Si vous êtes exploitant non salarié agricole, la Mutualité Sociale Agricole (MSA) gère à la fois votre retraite de base et votre retraite complémentaire.

Peuvent bénéficier de la retraite obligatoire de la MSA, les non-salariés du secteur agricole, c'est-à-dire les personnes suivantes :

  • chef d'exploitation ou d'entreprise agricole ;

  • collaborateur d'exploitation ou d'entreprise agricole ;

  • aide familial agricole.

Votre retraite est constituée :

  • d'une retraite de base composée d'une retraite forfaitaire (lorsque l'activité non salariée agricole est exercée à titre exclusif ou principal) et d'une retraite proportionnelle par points ;

  • d'une retraite complémentaire obligatoire par points. Le montant de votre retraite complémentaire est fonction du nombre de points correspondant aux cotisations versées.

Votre retraite forfaitaire est déterminée sur la base d'un montant intégral. Ce montant est calculé au prorata du nombre de trimestres validés et de la durée nécessaire pour bénéficier du taux plein.

Votre retraite proportionnelle est calculée sur votre carrière et celle de votre conjoint. Le nombre de points diffère selon votre statut (chef d'exploitation, aide familial, collaborateur...). La retraite proportionnelle est calculée en multipliant la valeur du point par le nombre total de points acquis par cotisations. Ces cotisations sont calculées en fonction du revenu cadastral, jusqu'en 1989, puis du montant des revenus professionnels depuis 1990, et dans la limite du plafond de la Sécurité sociale (3 129 euros/mois en 2014).

Comme pour le régime général (celui assimilé aux salariés du privé), votre pension est limitée à 50 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (soit un maximum de 18 774 € en 2014).

 

Pension de reversion exploitant agricole

Une pension de réversion peut être versée au conjoint survivant.

Celle-ci représente 54% du montant de la retraite de base.
L'attribution d'une telle pension est soumise à des conditions de ressources. Par ailleurs, le conjoint bénéficiaire doit avoir 55 ans.

La retraite complémentaire obligatoire donne aussi droit à une pension de réversion de 54 %. Son attribution n'est pas soumise à condition de ressources.

 

Préparer sa retraite : liens utiles

hl-editor-bonasavoir-v2

Astuce : aides familiaux, cotisez dès 16 ans

Les aides familiaux peuvent être affiliés à l'assurance vieillesse dès l'âge de 16 ans. Les périodes d'activité seront ainsi validées. C'est au chef d'exploitation de cotiser pour le compte de l'aide familial agricole. Plus d'info sur le site de la Mutualité Sociale Agricole.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL