Demandez plus d'informations à votre banque

Retraite des salariés

A quel âge un salarié peut-il partir à la retraite ? De quoi est composée la retraite d'un salarié ? Comment fonctionne le régime de retraite complémentaire des cadres ? Comment bénéficier de la pension de réversion au décès de son conjoint ? Retrouvez toutes les réponses aux questions sur la retraite des salariés.

Publié le 20/04/2017

en bref

 

  • En fonction de l’année de naissance du salarié, celui-ci peut partir en retraite entre 60 et 62 ans.
  • Le calcul de la retraite de base et de la retraite complémentaire obligatoire du salarié varie selon les organismes auxquels il est rattaché : la Sécurité sociale (pour la retraite de base), l’ARRCO et l’AGIRC (pour la retraite complémentaire des salariés du privé) et l’IRCANTEC (pour les agents non-titulaires de l’Etat).
  • Au décès d’un salarié, son conjoint peut demander une pension de réversion sous certaines conditions d’âge et de ressources.

 

Retraite salarié : âge de départ à la retraite

 

Si vous êtes salarié du secteur privé, l'âge légal du départ en retraite est fixé entre 60 et 62 ans en fonction de votre année de naissance (ou plus tôt si vous rentrez dans un des cas de départ en retraite anticipé).

 

Une fois l’âge légal de la retraite atteint, il vous faut disposer d’un certain nombre de trimestres de cotisation, en fonction de votre année de naissance, pour toucher une retraite à taux plein. A défaut d’un nombre suffisant de trimestres cotisés, vous ne pourrez toucher une retraite à taux plein que si vous avez atteint l’âge de la retraite à taux plein (âge compris entre 65 et 67 ans selon votre année de naissance).

 

 

 

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Quand partir en retraite ?

Pour les agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques (contractuels, vacataires, etc.), le régime de départ à la retraite est le même que pour les salariés du secteur privé.

Bon à savoir

 

Pour les agents non titulaires de l'État et des collectivités publiques (contractuels, vacataires, etc.), le régime de départ à la retraite est le même que pour les salariés du secteur privé.


Calcul de la retraite des salariés du privé

 

Salariés du privé : calcul retraite de base

Les salariés du secteur privé (cadres et non cadres) relèvent du régime général de la Sécurité sociale (l'Assurance retraite - CNAV) pour leur retraite de base. Les salariés de l’agriculture relèvent de la MSA.

 

Le montant de la retraite de base des salariés est calculé en fonction de 3 éléments :

 

  • le salaire annuel moyen des 25 meilleures années de la carrière (salaires retenus dans la limite du plafond de la Sécurité sociale applicable au moment où les salaires ont été versés) ;
  • le taux de liquidation de la retraite fixé en fonction de l'âge de l'assuré et de la durée totale d'activité tous régimes de base confondus. Le taux plein est de 50 % ;
  • la durée d'assurance (nombre de trimestres de cotisation).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Calcul de la retraite complémentaire

Pour le calcul de la retraite complémentaire de cadre, il est conseillé de toujours vérifier le montant de ses points ARRCO et AGIRC en conservant tous les bulletins de salaires qui permettront de reconstituer la carrière.

Pour en savoir plus sur la retraite complémentaire AGIRC et ARRCO des cadres

 

Valeur point retraite : ARRCO, AGIRC, IRCANTEC

 

Au 1er novembre 2016, les valeurs du point retraite complémentaire sont les suivantes :

ARRCO

AGIRC

IRCANTEC

1,2513 €

0,4352 €

0,47507 €

 



Bon à savoir

 

Pour les départs à la retraite intervenant à compter du 1er juillet 2017, les démarches des salariés ayant également exercé au cours de leur carrière une activité en tant que salarié agricole, artisan ou commerçant seront simplifiées.

Hors cas spécifiques, ils devront transmettre leur demande de retraite à leur dernier régime d’affiliation. C’est l’un des trois organismes (l’Assurance retraite, la MSA ou le RSI) qui procédera à la liquidation unique de leur retraite.

 

 

Pension de réversion de retraite de base

 

La pension de réversion correspond à la somme que vous toucherez si votre conjoint, salarié, venait à décéder. Attention, le partenaire de Pacs ou le concubin n'a pas droit à la pension de réversion.

En cas de décès de votre conjoint, vous pourrez bénéficier d’une partie (54 %) de la retraite de base qu’il percevait ou aurait pu percevoir. Pour avoir droit à la retraite de réversion, vous devez être âgé de 55 ans au moins et vos ressources annuelles ne doivent pas dépasser 2 080 fois le Smic horaire (soit au 1er janvier 2016, 20 113,60 € par an pour une personne seule et 32 181,76 € par an pour un couple).

Si vous avez moins de 55 ans au décès de votre conjoint, vous ne perdez pas votre droit à pension de réversion mais la pension ne vous sera versée que lorsque vous aurez 55 ans.

La pension de réversion de la retraite de base est allouée sans condition de durée de mariage mais un partage proportionnel à la durée de chaque mariage est effectué s'il y a eu remariage.

Pension de réversion

54%

Bon à savoir


Depuis le 1er septembre 2016, les pensions de réversion relevant du régime général de Sécurité sociale sont versées à leurs bénéficiaires dans un délai maximal de 4 mois.

 

Pension de réversion de la retraite complémentaire

 

Vous pourrez également bénéficier, sous certaines conditions propres à chaque régime, d'une réversion de la retraite complémentaire de votre conjoint, salarié, s’il venait à décéder, à hauteur de :

Vous pourrez la percevoir à partir de 50 ans (réversion Ircantec), 55 ans (réversion ARRCO) ou 60 ans (réversion AGIRC).

hl-editor-bonasavoir-v2

Dans certains cas spécifiques (plusieurs enfants à charge au moment du décès ou invalidité), il n'y a pas de condition d'âge pour bénéficier de la pension de réversion.

Simulateur retraite

 

Calculez votre pension de retraite grâce au simulateur retraite LCL.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL