Demandez plus à votre banque

Retraite de base :
qu'est-ce que c'est ?

Les régimes de retraite de base, constituent la base de notre système de retraite.

Publié le 14/08/2014

Les régimes de base, comment ça marche ?

Les régimes de retraite de base s'appliquent, sous différentes formes aux personnels relevant de divers secteurs d'activité, à savoir notamment :

  • les salariés du secteur privé,

  • les salariés agricoles,

  • les agents non titulaires de l'Etat et des collectivités territoriales,

  • les fonctionnaires,

  • les exploitants agricoles,

  • les commerçants et industriels,

  • les artisans,

  • les professionnels libéraux,

  • les artistes.

En savoir plus : Calculer sa retraite en fonction de son métier 

Le calcul de la retraite de base prend généralement en compte 3 éléments :

  • le salaire ou revenu professionnel annuel moyen calculé à partir d'un certain nombre d'années de référence retenues dans la limite d'un plafond annuel (plafond de la Sécurité sociale pour les salariés, traitement hors primes pour les fonctionnaires) ; pour les salariés du privé, par exemple, on retient les salaires des 25 meilleures années dans la limite du plafond de la Sécurité sociale applicable au moment où les salaires ont été versés ;

  • le taux de liquidation de la retraite fixé en fonction de l'âge de l'assuré et de la durée totale d'activité. Le taux maximum correspond à la retraite à taux plein. Le taux plein est de 50 % pour les salariés du privé et de 75 % pour les fonctionnaires ;

  • la durée d'assurance dans le régime (ou durée de cotisation) traduite en trimestres de retraite.

 

Des majorations particulières peuvent venir augmenter la pension de base initiale (par exemple : la plupart des caisses de retraite prévoient une majoration de 10 % pour avoir élevé 3 enfants).

Le calcul de la retraite de la fonction publique et celui de la retraite des professions libérales sont particuliers.

<

Comment est calculée la retraite de base ? Consultez quels sont les trois éléments pris en compte dans son calcul (salaire moyen annuel, taux variable, durée de cotisation).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Les pensions de retraite de base sont revalorisées, en principe, chaque année le 1er octobre afin de tenir compte de l'inflation (jusqu'en 2013, la revalorisation avait lieu au 1er avril). Un gel des pensions de retraite supérieures à 1 200 euros a toutefois été annoncé jusqu'en octobre 2015 ; il n'y aura donc pas de revalorisation de ces retraites en 2014.

Montant maximum de la retraite de base

Même si vous avez toujours cotisé sur une base maximale, le montant de votre pension de retraite de base annuelle de salarié, avant majorations éventuelles, ne pourra être supérieur à un montant maximal égal à 50 % du plafond annuel de la Sécurité sociale (plafond fixé à 37 548 € en 2014), soit 18 774 € pour une retraite de base versée en 2014 (1 564 € par mois).

 

Montant minimum de la retraite de base : minimum contributif

Dès lors que vous êtes éligible au versement d'une pension de retraite de base du régime général à taux plein, celle-ci ne peut pas être inférieure à un montant minimum appelé minimum contributif.

Le minimum contributif n'est versé qu'aux personnes dont le montant total des pensions de retraites (de base et complémentaires) ne dépasse pas à un certain montant (1 120 € par mois depuis le 1er janvier 2014).

Le montant du minimum contributif est égal, depuis le 1er avril 2013, à 7 547,96 € par an, soit 628,99 € par mois. Si le montant de votre pension de retraite de base est plus faible, celui-ci sera augmenté à hauteur de ce minimum contributif mais ne pourra pas avoir pour effet de porter le montant total des pensions de retraites (de base et complémentaire) au-delà du seuil de 1 120 Euros par mois cité précédemment.

 

Préparer sa retraite : liens utiles

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL