Demandez plus à votre banque

Pourquoi faut-il préparer
sa succession ?

Organiser sa succession en amont permet d'éviter d'éventuels conflits familiaux et de désigner les bénéficiaires de son choix, héritiers ou non, dans le respect des règles légales. Comment préparer sa succession ? Voici quelques conseils pour organiser la transmission de votre héritage afin de bien protéger votre entourage.

Publié le 27/10/2016

Succession et donation

Préparer sa succession en fonction de ses objectifs personnels

 

Quelle que soit la taille de votrepatrimoine privé, préparer à l'avance votre succession vous permet :

  • de répartir vos biens entre vos héritiers autrement que par la simple application des règles par défaut (les « règles de dévolution successorale » : ordre des héritiers, réserve globale, quotité disponible…) ;
  • dans le cadre de la succession entre époux, d'améliorer les droits de votre conjoint survivant en lui permettant de recueillir une part plus importante de votre héritage,
  • d'avantager certains de vos enfants (le ou les plus jeunes, un enfant vulnérable ...),
  • de laisser une partie de vos biens à une personne qui n'a pas vocation à hériter de vous, que vous ayez ou non un lien de parenté avec elle. En préparant votre succession à l'avance, vous pourrez ainsi décider de laisser une partie de vos biens à votre partenaire de PACS, votre concubin(e), un frère ou une sœur.

 

Organiser sa succession : nos conseils


Différents outils sont à votre disposition pour organiser à l'avance votre succession :


Tout dépend de votre situation et de vos objectifs.

 

Donation ou succession ?

 

Si vous êtes à la tête d'un patrimoine important, vous avez tout intérêt à préparer votre héritage en effectuant, de votre vivant, des donations à vos héritiers.

Les donations constituent un outil efficace pour répartir de votre vivant votre patrimoine entre votre enfants, par exemple, afin d’éviter tout conflit susceptible d'être généré ultérieurement par une indivision successorale post décès.

Par ailleurs, cela vous permettra, au plan fiscal, de bénéficier des abattements pour donation et de réduire ainsi, par anticipation, le coût de votre future succession.

Différence entre une donation et un testament : dans une donation, schématiquement, vous ne disposez plus du bien donné dès la donation réalisée (sauf à en conserver l’usufruit) alors qu’un testament vous permet de donner des biens vous appartenant uniquement à votre décès.

 

Déshériter ses enfants, est-ce possible ?

 

Vous ne pouvez pas totalement déshériter vos enfants. Quelles que soient vos relations avec vos descendants, une part minimum de votre succession leur revient obligatoirement : il s'agit de la réserve légale. Ce qui signifie que la part que vous pouvez transmettre à d'autres bénéficiaires ne peut pas empiéter sur celle qui doit revenir à vos enfants.

 

Démarches succession : formalités bancaires en cas de décès
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL