Demandez plus d'informations à votre banque

Transmettre un capital
hors succession
avec l'assurance vie

Souscrire un contrat d'assurance-vie vous permet de transmettre un capital dans des conditions fiscales avantageuses à vos proches, qu'ils soient vos héritiers ou étrangers à votre succession.

Publié le 17/08/2017

Succession et donation

 

Pourquoi souscrire un contrat d’assurance vie ?

 

Lors du règlement de votre succession, on ne tiendra pas compte des capitaux versés à votre décès aux bénéficiaires désignés dans votre (vos) contrat(s) d'assurance-vie :

  • pour calculer la part qui doit revenir à chacun de vos héritiers,
  • pour apprécier si vos héritiers réservataires ont bien reçu la part minimale que la loi leur réserve.

L’assurance-vie permet ainsi d’avantager financièrement certains de vos héritiers (par exemple, votre conjoint ou un de vos enfants) ou encore protéger une personne qui n'a pas vocation à hériter de vous (votre concubin, votre partenaire de Pacs).

 

Souscrire un contrat d’assurance vie au bénéfice de son conjoint

Si vous souscrivez un contrat d'assurance vie au bénéfice de votre conjoint, celui-ci touchera, à votre décès, le capital de l'assurance vie en plus de sa quote-part dans la succession, tout en bénéficiant d'une fiscalité avantageuse.

 

Souscrire une assurance vie au bénéfice de son partenaire de Pacs ou de son concubin

Si vous n’avez pas fait de testament, vous pouvez transmettre une partie de votre patrimoine à votre partenaire de Pacs ou à votre concubin en souscrivant un contrat d'assurance vie à son profit.

 

Prendre une assurance vie au nom de son enfant mineur

Vous pouvez souscrire un contrat d'assurance vie au nom de votre enfant mineur pour que celui-ci dispose d'un capital pour bien démarrer dans la vie.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL