Ma vie. Ma ville. Ma banque.

Etudiants : quel budget
prévoir ?

Devenir étudiant c'est aussi devoir faire face de manière autonome à un certain nombre de dépenses ! Logement, frais de scolarité, transport et alimentation constituent les postes incontournables du budget d'un étudiant qui n'habite plus chez ses parents. Sans oublier un budget pour les loisirs, les sorties, le permis, etc. Voici quelques indications pratiques pour vous aider à établir votre budget, poste par poste.

En 2017, le coût de la vie étudiante a augmenté de 2 %, soit trois fois plus que l’inflation générale ! Cette hausse s’explique principalement par l’augmentation du prix des loyers et des transports en commun dans un certain nombre de villes universitaires.

Il est indispensable d’anticiper l’ensemble des dépenses que vous devrez engager pour vos études en établissant un budget global afin de vous assurer que vous disposez bien des ressources suffisantes.

A titre indicatif, sachez qu’il faut prévoir un budget mensuel compris entre 600 et 1 300 € (hors frais de scolarité). Naturellement, votre budget dépend de l’endroit où vous vivez, les prix étant souvent beaucoup plus élevés à Paris qu’en province.

Attention au premier mois universitaire : à votre budget mensuel courant, il faut ajouter les inscriptions, le dépôt de garantie et les frais d’agence pour le logement, les assurances, etc.

hl-editor-bonasavoir-v2

budget étudiant moyen

Selon L’Observatoire de la vie étudiante (OVE), le budget étudiant moyen s’élève à 684 € par mois, sans compter le coût des études en elles-mêmes. Avec 582 € de ressources mensuelles en moyenne (aides publiques, versements parentaux et salaires).

Frais de logement d’un étudiant

 

Le logement est souvent le poste de votre budget étudiant le plus onéreux.

Si vous pouvez habiter en résidence universitaire du Crous, le loyer ne devrait pas être trop élevé (environ 150 à 350 € selon le type de logement et la localisation).

 

Dans le cas contraire, le coût de votre logement peut être beaucoup plus élevé et représenter jusqu’à 60 % de votre budget mensuel. Le loyer moyen des étudiants tourne autour de 430 € au niveau national pour une chambre étudiante ou un studio, avec un écart important entre la province (400 € environ) et les grandes villes comme Paris où il avoisine les 700 € (560 € pour la petite couronne et 540 € pour la grande couronne).

Sans oublier d’y ajouter :

  • les charges locatives (électricité, eau, gaz, etc.) (20-30 €/mois),
  • et la taxe d’habitation due par l’occupant du logement (autour de 200 €/an).

 

Pour alléger le coût de votre loyer, privilégiez la colocation. En plus de partager les frais avec d’autres étudiants, la colocation permet de bénéficier d’un logement offrant souvent un espace commun plus important. Ainsi, un logement partagé par plusieurs colocataires revient en moyenne à 420 € par mois charges comprises.

 

Que vous habitiez seul ou en colocation, adressez-vous à la Caisse d’allocations familiales pour savoir si vous pouvez bénéficier d’une aide au logement, en particulier, l’aide personnalisée au logement (APL).

hl-editor-bonasavoir-v2

le système de caution Visale pour tous les étudiants !

Depuis mai 2018, tous les étudiants peuvent bénéficier du dispositif Visale géré par Action Logement qui se porte caution pour leur logement. Avantage : plus besoin de demander à des proches d’être garants. Ce service est gratuit et la demande se fait en ligne.

Frais de scolarité étudiant

 

Tout dépend, bien sûr, de l’établissement dans lequel vous étudiez.

Les frais de scolarité dans un établissement public d’enseignement supérieur, en 2018-2019, s’élevaient à 170 € pour une année en cycle Licence et 243 € pour une année en cycle Master (exonération pour les étudiants boursiers).

Les frais de scolarité dans les établissements privés (notamment dans les écoles de commerce) sont nettement plus élevés que dans le public. En général, ils sont compris entre 2 000 à 17 000 € par an. Renseignez-vous sur le site de chaque établissement pour connaître le montant exact des frais de scolarité de votre formation.

 

Budget transports en commun

 

Selon la ville et les distances parcourues, la fourchette est très large, de 15 à 50 €/mois. La moyenne nationale est d’environ 270 € par an. Pour la région parisienne, le prix d’un forfait Imagine R est de 350 € par an pour la rentrée 2018.

Par ailleurs, pour les déplacements en train dans toute la France, il faut compter 50 € par an pour une carte de réduction SNCF pour les 18-27 ans.

 

Budget alimentation

 

Allez au restaurant universitaire pour votre pause déjeuner ! Les menus proposés par les établissements de restauration rapide coûtent en général deux à trois fois plus cher qu’un repas complet au restaurant universitaire (un ticket de resto U coûte 3,25 € - tarif 2018-2019).

En comptant le dîner, le petit-déjeuner et les week-ends, prévoyez un budget repas compris entre 200 et 300 €/mois environ (moins si votre resto U est ouvert le soir).

 

Budget loisirs

 

Le budget des livres, sorties et activités culturelles est, par nature, très variable. Vous pouvez souvent bénéficier de réductions et de tarifs spéciaux sur présentation de votre carte étudiant ou simplement si vous avez moins de 25 ans. Comptez 200 € par mois pour un budget raisonnable.

 

Autres dépenses

 

  • Téléphone et internet : grâce aux offres low-cost, comptez 40 € au total.
  • Santé : pour des médecins conventionnés de secteur 1, la consultation chez un généraliste coute 25 € (17,50 € remboursés par la Sécurité sociale) et, par exemple,  la consultation chez un dentiste 30  € (la part remboursée dépend du soin).
  • Sécurité sociale étudiante : nouveauté pour la rentrée 2018–2019 : si vous commencez votre première année d'études après le bac, vous n’aurez plus à payer la cotisation annuelle de la Sécurité sociale étudiante de 217 €. Les nouveaux étudiants seront rattachés à leur régime de Sécurité sociale antérieur (en général, celui de leurs parents) tandis que les étudiants qui étaient déjà dans l’enseignement supérieur l’année précédente (en 2017–2018) devront rester encore une année au régime étudiant (jusqu’au 31 août 2019) mais sans cotisation. Vous devrez, à la place, verser une contribution annuelle de 90 € (sauf les étudiants boursiers).

 

Permis de conduire

 

Les tarifs pratiqués par les auto-écoles varient d’une zone géographique à l’autre. En règle générale, le prix du permis de conduire est tout de même moins élevé à la campagne que dans les grandes villes.

Le coût du forfait « permis B », qui comprend généralement les cours de code, 20 heures de conduite et une présentation aux examens théorique et pratique, est en moyenne de 1 200 € (ce prix peut toutefois fortement varier d’une auto-école à l’autre).

Face à ces écarts de tarifs importants entre les auto-écoles, et pour que les jeunes puissent facilement financer leur permis de conduire, de nombreux établissements bancaires ont mis en place, avec le soutien de l'État, l’opération le « permis à 1 euro ».

 

Comment financer son budget étudiant ?

 

Pour financer vos études et autres dépenses, outre l’éventuelle contribution de vos proches, diverses solutions sont à votre disposition :

 

  • Prendre un job étudiant à mi-temps ou le week-end (attention toutefois à conserver le temps et l’énergie nécessaires pour ne pas mettre en péril la réussite de vos études !).

 

 

 

Pour aller plus loin :

 

Sources : L’Observatoire de la vie étudiante (OVE) (Enquête octobre 2017) - Etude Locservice 2017- UNEF (Enquête sur le coût de la vie étudiante 2017)

 

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL