Demandez plus à votre banque

Classement et résultats du
Criterium du Dauphiné 2015

Christopher Froome remporte une deuxième étape d'affilée et revêt par la même occasion le Maillot jaune LCL de vainqueur sur le Critérium du Dauphiné 2015.

Publié le 14/06/2015

Étape 8

Après être revenu à 18 secondes du Maillot jaune LCL sur l’étape de la veille, Christopher Froome parfait le travail dans la montée de Modane-Valfréjus en délogeant Tejay Van Garderen de la plus haute marche du podium. Le vainqueur du Tour de France 2013 et ses hommes prennent les commandes du peloton très tôt pour revenir sur l’échappée du jour. L’équipe britannique est secondée occasionnellement par l’équipe du vainqueur du Critérium du Dauphiné 2014, Andrew Talansky et, plus surprenant, par Vincenzo Nibali en personne. Relégué à la 11ème place du général, le dernier vainqueur du Tour de France s’est transformé en coéquipier de luxe pour Michele Scarponi qui vise la victoire d’étape. C’est peine perdue pour les Italiens. Excellemment bien lancé par Wouter Poels, Christopher Froome part seul à l’assaut du Maillot jaune LCL dans la dernière ascension du jour. Tejay Van Garderen tente de conserver les secondes nécessaires pour garder sa précieuse tunique à l’arrivée. Malheureusement pour l’Américain, il ne parvient pas à limiter l’écart. Il perd même de précieuses secondes au jeu des bonifications en se faisant griller la priorité par Simon Yates et Rui Costa sur la ligne. Le Portugais, vainqueur de la 6ème étape, déloge Benat Intxausti de la 3ème marche du podium. Simon Yates termine 5ème de l’épreuve devant Romain Bardet.


Classement étape 8

Les photos

Étape 7

Chaque étape de ce Critérium du Dauphiné réserve son lot de surprises. Après la démonstration d’un Vincenzo Nibali intenable sur la 6ème étape pour conquérir le Maillot jaune LCL, c’est au tour de Christopher Froome de marquer les esprits. Plutôt en retrait jusqu’alors, le Britannique et son équipe semblent avoir retrouvé la formule qui avait fait leur succès sur le Critérium du Dauphiné et le Tour de France en 2013. Cela se traduit par un long travail d’usure durant de nombreux kilomètres. Les coéquipiers de Christopher Froome mènent le peloton à une allure soutenue jusqu’au moment inévitable ou leur leader s’envole vers la victoire. Tejay Van Garderen parvient le mieux à tirer son épingle du jeu. L’Américain revient au train dans la roue de Froome après son attaque. Il ne pourra pas suivre le second démarrage de son adversaire mais limite l’écart pour reprendre le Maillot jaune LCL avec 18 secondes d’avance sur lui au général. Payant ses efforts de la veille, Vincenzo Nibali dégringole de la 1ère à la 11ème place. Benat Intxausti résiste mieux que son leader, Alejandro Valverde. 4ème derrière un remarquable Louis Meintjes, il monte sur la 3ème marche du podium.


Classement étape 7

Étape 6

Le classement général du Critérium du Dauphiné a été sérieusement chamboulé au cours de la septième étape. Malgré la pluie et le profil cassant de l’étape, beaucoup de coureurs ont décidé de secouer la course. Chasseurs d’étapes et collectionneurs de podiums, tout le monde y va ! Même le porteur du Maillot jaune LCL placera une offensive.

Décevant la veille, Vincenzo Nibali place l’attaque qui va bouleverser le classement général au 71ème kilomètre. Formant une échappée de luxe avec Alejandro ValverdeRui CostaTony Gallopin et Tony Martin, le vainqueur du Tour de France 2014 refait son retard sur un Tejay Van Garderen qui perd tous ses coéquipiers dans la bataille. Mais Alejandro Valverde reste le mieux placé au général parmi les coureurs à l’avant.

Tony Gallopin tente de profiter de cette concurrence sur le Maillot jaune LCL pour jouer la victoire d’étape à 4 kilomètres de l’arrivée. Mais le Requin de Messine place un démarrage comme il nous en avait habitués sur le dernier Tour de France. Il rejoint et dépasse le Français. C’est suffisant pour endosser le Maillot jaune LCL mais pas pour la victoire d’étape. Car pendant ce temps-là, discrètement mais sûrement, Rui Costa est revenu sur l’Italien dans les derniers mètres pour lever les bras sur la ligne.

Classement étpe 6

Étape 5

La première étape montagneuse du Critérium du Dauphiné est la copie-conforme de la 17ème étape du Tour de France 2015. C’est une occasion rare pour les équipes d’effectuer un repérage dans les conditions réelles de compétition. La course est lancée par un groupe de 7 coureurs parmi lesquelles le porteur du maillot à pois Daniel Teklehaimanot, Tim Wellens ou encore le Français Romain Sicard.
Malgré la bonne volonté de ses membres, l’échappée ne survivra pas aux pentes du col d’Allos et surtout au travail des coéquipiers de Christopher Froome. En plus de ruiner les espoirs des échappés, l’équipe du vainqueur du Tour de France 2013 fait aussi des victimes parmi les prétendants au Maillot jaune LCL. Jean-Chrisptophe Péraud, deuxième du Tour de France l’an dernier mais aussi Alejandro Valverde et Rui Costa sont distancés. C’est ensuite au tour du vainqueur du Tour de France 2014, Vincenzo Nibali et de Wilco Kelderman de rendre les armes.
Romain Bardet va bien, merci pour lui. Remonté avec aisance par Alexis Vuillermoz en tête de ce qui reste du peloton, le sixième du dernier Tour de France attaque dans les derniers hectomètres du col d’Allos. Habile dans l’exercice, il creuse l’écart dans la descente technique. L’Auvergnat se présente au pied de la montée finale vers Pra-Loup avec 1’20 d’avance sur ses poursuivants. Il s’offre même le luxe de reprendre encore quelques secondes dans l’ascension jusqu’au moment où Christopher Froome décide enfin d’attaquer. Tejay Van Garderen parvient à revenir puis dépasser le Britannique pour décrocher la deuxième place à 36 secondes de Romain Bardet, le vainqueur du jour. Deuxième du général après le contre-la-montre par équipe, l’Américain endosse cette fois le Maillot jaune LCL. Il devance Benat Intxausti, 4ème de l’étape et Romain Bardet.

Classement étape 5

Étape 4

Seulement deux coureurs s’échappent dès le départ pour tenter de défier les sprinters sur ce qui constitue leur dernière occasion de s’exprimer sur ce Critérium du Dauphiné 2015.
Le Belge Tosh Van Der Sand et le Néerlandais Martijn Keizer parviennent à garder le peloton en respect pendant de nombreux kilomètres. Leur avance ira jusqu’à 8 minutes. A trente kilomètres de l’arrivée, les deux hommes ont encore un avantage de 5 minutes. C’est sans compter sur la défaillance du jeune Belge. Il est à la peine dans les relais et malgré sa bonne volonté, il ne peut plus suivre le coureur néerlandais lorsque celui-ci l’attaque dans la dernière côte. En quelques kilomètres le peloton reprend du terrain. Il est emmené par l’équipe du vainqueur de la deuxième étape, Nacer Bouhanni et celle de Edval Boasson-Hagen bientôt rejointes par celles du Maillot jaune LCL et du vainqueur du Critérium du Dauphine 2014, Andrew Talansky. Martijn Keizer rend les armes à son tour. Cyril Gautier, Tim Wellens, Julian Alaphilippe, Tony Martin… Les attaques fusent dans le final de l’étape. Tony Gallopin est le dernier à tenter sa chance au kilomètre.
Mais Julien Simon effectue un gros travail pour ramener son leader, Nacer Bouhanni. Le sprinteur français lève les bras pour la seconde fois sur l’épreuve. Un test réussi avant le Tour de France. Place aux grimpeurs maintenant !

Classement étape 4

Étape 3

Sur un parcours de 24,5 kilomètres, les coureurs du Critérium du Dauphiné ont pu répéter leurs gammes en vue de la 9ème étape du prochain Tour de France qui se courra également en contre-la-montre par équipes. A cet exercice c’est l’équipe BMC Racing Team qui réalise la belle opération. Elle est la seule à réaliser un temps inférieur à 30 minutes (29’58’’). L’équipe américaine devance de 4 secondes l’équipe Astana de Vincenzo Nibali. Alejandro Valverde et ses hommes complètent le podium du jour à 5 secondes.
L’équipe du Maillot jaune LCL, Peter Kennaugh et du vainqueur du Tour de France 2013, Christopher Froome, réalise un temps décevant. A 35 secondes des vainqueurs, elle échoue à la sixième place.
Meilleur coureur de l’équipe victorieuse placé au classement général, Rohan Dennis endosse le Maillot jaune LCL. Il devance son leader, Tejay Van Garderen de moins d’une seconde. Ils sont suivis à de cinq coureurs Astana parmi lesquels le vainqueur du Tour de France 2014, Vincenzo Nibali est en embuscade à la 4ème place.

Classement étape 3

Étape 2

Frustrés la veille par la victoire de Peter Kennaugh, les sprinteurs avaient une revanche à prendre sur la seconde étape de ce Critérium du Dauphiné 2015. Avec deux difficultés situées loin de l’arrivée, les chances d’une arrivée en sprint massif étaient encore belles aujourd’hui.
Un groupe de trois coureurs s’échappe dès le départ dans un col de deuxième catégorie. On y retrouve logiquement le porteur du maillot de meilleur grimpeur Daniel Teklehaimanot ainsi que les Français Arnaud Courteille et Perrig Quemeneur.
Le peloton emmené par l’équipe du Maillot jaune LCL obtient le renfort des hommes de Nacer Bouhanni dans l’ultime difficulté du jour. On ne veut pas revivre la situation d’hier. L’écart diminue considérablement dans la descente. Après avoir joué pendant plusieurs kilomètres avec les échappés, le peloton revient et se présente groupé aux trois derniers kilomètres. Les équipes de Nacer Bouhanni, Sacha Modolo, Edvald Boasson-Hagen ou encore Simon Gerrans prennent la direction des opérations. Nacer Bouhanni remporte le sprint avec autorité devant Samuel Dumoulin et Sacha Modolo. L’italien trouvera une maigre consolation avec la deuxième place du classement général devant Nacer Bouhanni, troisième. Le Britannique Peter Kennaugh conserve son Maillot jaune LCL.

Clasement étape 2

Etape 1

Un groupe de quatre coureurs avec Daniel Teklehaimanot, Bjorn Thurau, Marteen Wynants et Romain Guillemois parvient à s’isoler à l’avant de la course sans jamais toutefois creuser un écart très conséquent avec le peloton. Les quatre coureurs collaborent harmonieusement jusqu’à 25 kilomètres de l’arrivée. C’est le moment où Daniel Teklehaimanot et Bjorn Thurau attaquent de concert à la faveur d’une ascension. Les deux hommes distancent rapidement leurs compagnons. Bjorn Thurau se retrouve ensuite seul à l’avant. A quatre kilomètre de la ligne, le coureur allemand est rejoint par un groupe de cinq coureurs sortis du peloton. On y retrouve Peter Kennaugh, Daniel Oss, Andriy Grivko, Gorka Izaggire et Marcel Wyss. A moins de deux kilomètres de l’arrivée, le peloton emmené par les équipes de Julian Alaphilippe, Nacer Bouhanni et Simon Gerrans n’a plus que quelques hectomètres à reprendre sur les 6 coureurs de tête. C’est à ce moment que Peter Kennaugh place une attaque incisive. Le Champion de Grande-Bretagne sur route est aussi champion olympique de poursuite par équipe. Pour 2 secondes, il résiste au retour du peloton et prive les sprinteurs d’une des rares occasions de lever les bras sur ce Critérium du Dauphiné. Respectivement 2ème et 3ème, Sacha Modolo et Edvald Boasson Hagen peuvent nourrir  quelques regrets.

Classement étape 1

twitter Maillot jaune LCL
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL