Demandez plus à votre banque

Classement et résultats
Paris-Nice 2016

Geraint Thomas remporte la 74ème édition de Paris-Nice devant Alberto Contador et Richie Porte à l'issue d'une dernière étape à suspens remportée par le Belge Tim Wellens.

Publié le 14/03/2016

étape 7

 

Dimanche 13 mars - 141 km - Nice

 

Pour s’assurer la victoire dans Paris-Nice 2016, le Gallois Geraint Thomas aura dû défendre son Maillot jaune LCL jusqu’au dernier kilomètre de l’ultime étape. Alberto Contador ne s’avouera pas vaincu sans combattre. A 50 kilomètres de l’arrivée, dans la côte de Peille puis plus encore dans l’ultime ascension vers le col d’Eze en compagnie de Richie Porte, l’Espagnol réussit à faire vaciller le leader du classement général.

Malgré le soutien de Sergio Henao, Geraint Thomas est à la rupture. Il parvient finalement à rétablir la situation en poursuiteur dans la descente sur Nice et coupe la ligne avec seulement 5 secondes de retard sur le vainqueur du jour, Tim Wellens. Deuxième et troisième sur la ligne, Alberto Contador et Richie Porte doivent se contenter des mêmes positions sur le podium final. L’offensive de l’Espagnol lui permet de revenir à seulement 4 secondes de la première place. C’est encore 4 secondes de trop pour lui mais cela aura permis de dynamiter la course avec un final en apothéose.

classement étape 7

Les photos du Paris-Nice 2016

étape 6

 

Samedi 12 mars - 177 km - Nice >> La Madone d'Utelle

 

Leader depuis le prologue de Conflans-Sainte-Honorine, Michael Matthews montre rapidement ses limites quand la route s’élève. Assuré de remporter le Maillot vert de meilleur sprinteur dimanche, il renonce à son Maillot jaune LCL dès les pentes de la côte Duranus.

Deuxième du général et vainqueur la veille, le Kazakh Alexei Lutsenko redescend également dans les profondeurs du classement. Un temps leader virtuel, Tom Dumoulin ne profite pas de l’occasion et reste spectateur du combat pour le Maillot jaune LCL. Alberto Contador attaque le premier dans la montée finale et roulante du col de la Madone d’Utelle. Le vainqueur de l’an dernier, Richie Porte se mêle également à la bagarre. Bien défendu par Sergio Henao, Geraint Thomas parvient à contrer les attaques de l’Espagnol et de l’Australien. Le Gallois passe la ligne d’arrivée en deuxième position derrière Ilnur Zakarin et prend la tête du général pour 15 secondes devant Alberto Contador. Le jeune vainqueur russe qui a réussi à suivre les meilleurs s’intercale à la troisième place du général entre Alberto Contador et Richie Porte.

classement étape 6

étape 5

 

Vendredi 11 mars - 198 km - Saint-Paul-Trois-Châteaux >> Salon-de-Provence

 

Sorti du peloton à 30 kilomètres de l’arrivée, Alexey Lutsenko aura résisté jusqu’au bout aux coéquipiers d’Alexander Kristoff. Le Norvégien doit se contenter de la deuxième place devant le Maillot jaune LCL de Michael Matthews. Les deux sprinteurs auront cependant eu le mérite de survivre à un parcours très vallonné avec en point d’orgue un passage par le Challet-Reynard, l’anti-chambre du Mont-Ventoux.

Une échappée de huit coureurs animera les premiers kilomètres de courses. Ils sont encore cinq au pied de la côte de la Roque d’Anthéron, dans laquelle le Canadien Antoine Duchesne réalise un joli numéro en solitaire avant d’être repris puis dépassé par le vainqueur du jour. Le Kazakh couvrira alors les derniers kilomètres qui le séparent de la ligne d’arrivée en véritable spécialiste du contre-la-montre.

 

classement étape 5

étape 4

 

Jeudi 10 mars - 204 km - Juliénas >> Romans-sur-Isère

 

Après un déclassement pour sprint dangereux qui l’a privé de la victoire lors de la deuxième étape, Nacer Bouhanni prend sa revanche, sans discussion possible cette fois. Le Français sort vainqueur d’un sprint face à Edward Theuns, André Greipel et Alexander Kristoff. Michael Matthews vient prendre une cinquième place qui l’assure de conserver son Maillot jaune LCL.


Avant cela, le peloton aura dû batailler au-delà de la flamme rouge pour reprendre un trio dans lequel un Sylvain Chavanel et un Sep Vanmarcke survoltés ont fait preuve d’une belle résistance. Thomas Voeckler accompagné de Florian Vachon, Matt Brammeier et Evaldas Siskevicius auront également tenté leur chance dans une première échappée que le peloton maîtrisera à distance. Vainqueur sur la première étape, le Français Arnaud Démare a dû abandonner en raison d’une douleur au genou. Distancé du peloton dans la dernière difficulté du jour à 25km de l’arrivée, Marcel Kittel n’a toujours pas pu participer à ce qui sera probablement la dernière arrivée au sprint de Paris-Nice 2016.

 

classement étape 4

étape 3

 

Mercredi 9 mars - 165,5 km - Cusset >> Mont Brouilly

 

Déjà présente plus légèrement lundi, la neige a stoppé le peloton de Paris-Nice après 98 kilomètres de course sous la pluie. Alexey Lutsenko, Alexis Gougeard, Laurent Didier, Jesus Herrada et Thomas De Gendt étaient en tête après avoir faussé compagnie à une première échappée de seize coureurs quand l’organisation et le jury des commissaires ont décidé de neutraliser puis d’annuler l’étape.

Le froid et la chaussée rendue glissante ne garantissaient plus la sécurité des coureurs. Un temps envisagée, l’option d’un second départ déplacé à une quarantaine de kilomètres a vite été abandonnée. Trop compliqué de déplacer un peloton dans un temps raisonnable dans ces conditions. Difficile également de demander aux coureurs de repartir après un long temps d’arrêt alors qu’ils avaient déjà roulé 3 heures sous la pluie. Les temps au classement Maillot jaune LCL dominé par Michael Matthews restent inchangés. Seuls les points des classements par points et de la montagne marqués avant l’arrêt de la course seront attribués.

classement étape 3

étape 2

 

Mardi 8 mars - 214 km - Contres >> Commentry

 

Avec 213,5km, la deuxième étape de Paris-Nice est la plus longue de l’édition 2016. Son profil plat la destine à un sprint massif. Le lituanien Evaldas Siskevicius, l’Ethiopien Tsgabu Grmay, le Français Anthony Delaplace et l’Autrichien Matthias Braendle tentent quand même leur chance dans une échappée. Ils compteront jusqu’à 10 minutes d’avance mais le peloton revient comme prévu et sans difficulté. C’est donc un peloton groupé qui se présente dans les rues de Commentry.

Comme la veille, de grands sprinters comme Marcel Kittel ou André Greipel brillent par leur absence dans l’emballage final. Nacer Bouhanni devance Michael Matthews sur la ligne après un sprint houleux. Reprochant au Français d’avoir tassé son adversaire dans les barrières, les commissaires de courses le déclassent à la troisième place et attribuent la victoire au Maillot jaune LCL devant Nicolo Bonifazio. Michael Matthews conserve logiquement la tête du classement général.

 

classement étape 2

étape 1

 

Lundi 7 mars - 195 km - Condé-sur-Vesgre >> Vendôme

 

Comme souvent, la première étape de Paris-Nice est dévolue aux sprinteurs. Le froid et même quelques flocons de neige compliquent cependant le schéma de la course déjà pimentée par des passages sur des chemins calcaires en fin de parcours.


Comme souvent également, quatre coureurs forment une échappée dès le premier kilomètre. On y retrouve le Champion de France, Steven Tronet ainsi que Pierrig Quemeneur, Thierry Hupond et le Belge Thomas De Gendt. L’avance du quatuor plafonne à dix minutes avant d’être rattrapé irrémédiablement par le peloton Maillot jaune LCL. L’échappée est reprise dès le premier chemin tandis qu’une grosse partie du peloton est déjà distancée suite à une accélération de l’équipe de Geraint Thomas.

Entre crevaisons, ennuis mécaniques et pannes de jambes, des sprinteurs de renom comme Marcel Kittel, Alexander Kristoff ou André Greipel sont éliminés de l’explication finale. Après une accélération de Tony Gallopin dans la dernière côte suivie d’une attaque d’Edward Theuns, c’est finalement un peloton réduit qui s’explique sur la ligne à Vendôme. Arnaud Démare l’emporte devant Ben Swift, Nacer Bouhanni, Adrien Petit et le Maillot jaune LCL, Michael Matthews qui conserve sa tunique.

 

classement étape 1

prologue

 

Dimanche 6 mars - 6,7 km - Conflans-Sainte-Honorine

 

Michael Matthews remporte le prologue de la 74ème édition de Paris-Nice devant Tom Dumoulin et Patrick Bevin. L’Australien prend par la même occasion la tête du classement Maillot jaune LCL.

Paris-Nice 2016 a pris son départ dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine avec un prologue de 6 kilomètres. Déjà vainqueur au sprint de la 3ème étape de la course au soleil en 2015, Michael Matthews s’empare du premier Maillot jaune LCL de la saison. L’Australien crée la surprise en améliorant d’une petite seconde le temps de Tom Dumoulin, grand favori du jour. Le Néo-Zélandais Patrick Bevin surprend également en montant sur la troisième marche du podium.
Au pied du podium, les co-équipiers espagnols Jésus Herrada et Ion Izaguirre suivis de Liuwe Westra, Geraint Thomas et Dries Devenyns occupent déjà des places stratégiques dans le top 10 en vue de la lutte pour le classement général. Sylvain Chavanel et le Champion de France de contre-la-montre, Jérôme Coppel, prennent respectivement les 9ème et 10ème places.
Vainqueur de Paris-Nice 2015, Richie Porte limite la casse à 10 secondes du vainqueur en terminant 11ème tandis qu’Alberto Contador est 27ème à 16 secondes.

classement prologue

twitter Maillot jaune LCL
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL