Demandez plus à votre banque
Vidéos LCL

Reprise d'entreprise : un bon moyen pour débuter

jouer
Reprise d'entreprise : un bon moyen pour débuter737 vues
Publiée le 03/10/2016 Reprendre une entreprise peut être un bon moyen pour débuter dans l'entreprenariat et un avantage pour les investisseurs. Démarches et financement.
Patrice Boisfer : Après la franchise, autre solution en vogue : la reprise d'entreprise. On en dénombre 60 000 chaque année. Philippe Montaudouin, ces reprises d'entreprise présentent un avantage de taille pour les futurs investisseurs.

Philippe Montaudouin : Oui, ces entreprises ont une histoire. Elles sont connues des banques.
Il est donc plus facile pour les établissements bancaires de valider les chiffres prévisionnels. C'est souvent plus rassurant et souvent plus concret qu'une création d'entreprise à proprement parler.
Patrice Boisfer : L'évaluation du prix d'une entreprise est-elle délicate ?
Philippe Montaudouin : Effectivement, les valorisations des entreprises sont très variées et issues de différents critères : le chiffre d'affaires, le résultat ou le patrimoine... Tout dépend ce que l'on rachète, par exemple un fonds de commerce ou bien des parts sociales.

Patrice Boisfer : Mais alors comment savoir si on achète au bon prix ?

Philippe Montaudouin : Votre expert-comptable, votre conseiller bancaire ou des organismes de caution spécialisés pourront conforter votre avis sur le prix proposé par le cédant et surtout vérifier votre capacité de remboursement en fonction de vos prévisions commerciales et financières.

Patrice Boisfer : A quel moment du processus, faut-il chercher les investisseurs ? Dès le début ?

Philippe Montaudouin : Cela se fait en parallèle des négociations et dès l'instant que l'on a trouvé une cible intéressante. Vous pouvez demander un avis de principe à votre conseiller
bancaire. En tout état de cause, le montage et le financement seront mis en place dès la signature du protocole d'accord.

Patrice Boisfer : Pour constituer son capital, il y a les fonds propres, déterminants pour la reprise d'activité. On peut aussi faire appel à sa famille, ses proches pour gonfler un petit peu la somme. C'est ce qu'on appelle la "love money". Quels sont les autres types de financements ?

Philippe Montaudouin : Les pistes sont nombreuses, telles que les business angels, le capital-risque ou bien parfois obtenir des primes accordées par des collectivités.
Des dispositifs tels que NACRE ou les prêts d'honneur peuvent vous aider à constituer votre capital. Ils sont souvent adossés à l'obtention de prêt bancaire.

Patrice Boisfer : Oui, c'est vrai que plusieurs types de crédits existent. N'hésitez pas à demander à votre banquier. Il y a aussi OSEO qui peut vous aider ?

Philippe Montaudouin : C'est un partenaire désormais incontournable pour les entrepreneurs. Sa participation à la création ou la reprise d'entreprise est très appréciée par les banques.
Obtenir l'aval d'autres experts spécialisés tels que des sociétés de caution mutuelle comme la SIAGI ou bien INTERFIMO seront des atouts très importants pour l'obtention de prêt bancaire.

Patrice Boisfer : Merci Philippe Montaudouin pour toutes ces précisions. A très bientôt.
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL