Demandez plus à votre banque
Vidéos LCL

Retraite en France : prévoir un complément de revenu

jouer
Retraite en France : prévoir un complément de revenu479 vues
Publiée le 03/10/2016 La situation concernant le système de retraite en France est devenue préoccupante. Découvrez nos conseils pour prévoir un complément de revenu pour la retraite.
Très heureux de vous retrouver pour ce nouveau Mag LCL. Les Français sont peu ou mal préparés à la retraite. Et pourtant, vous allez voir dans un instant, qu'il existe bon nombre de solutions comme l’immobilier ou encore les produits spécifiques d'épargne retraite pour faire face à la baisse de revenus au moment de la cessation d'activité.

LA SITUATION ACTUELLE

On en parle avec notre spécialiste Christine Chauffeton, bonjour. Vous êtes chef de produits Épargne chez LCL. Première question : dans quelle mesure, faut-il préparer un complément retraite ?

Christine Chauffeton : C'est primordial car le système de retraite par répartition, compte tenu de la pyramide des âges de la population française, est de plus en plus déficitaire. C'est donc pour ça que les retraites baissent d’années en années.

Patrice Boisfer : Alors pourquoi la situation concernant le système de retraite est-elle si préoccupante ?

Christine Chauffeton : Car le taux de remplacement ne cesse de baisser lui aussi d'années en années.

Patrice Boisfer : Alors Christine vous venez de parler de taux de remplacement mais concrètement qu'est-ce que c'est ?

Christine Chauffeton : Alors le taux de remplacement c'est le pourcentage du revenu d'activité que conserve un salarié quand il fait valoir ses droits à pension.

Patrice Boisfer : D'après une étude, les Français estiment qu'il leur faudrait 82% de leur dernier salaire pour vivre une retraite confortable. Dans la réalité, qu'en est-il ?

Christine Chauffeton : On est très loin du compte ! Puisque c'est 69% du dernier revenu et pour un cadre c'est 46%. D'où l'importance d'épargner le plus tôt possible.

Patrice Boisfer : Mais alors à quel âge faut-il commencer à épargner ?

Christine Chauffeton : Le plus tôt possible. L'idéal serait de commencer dès l'entrée dans la vie active. Mais la plupart des épargnants commencent vers 50 ans et c'est délicat car ils ont encore des enfants en âge d'entreprendre des études supérieures voire encore un crédit immobilier sur leur résidence principale. Cela mobilise en grande partie leur capacité d'épargne.

Patrice Boisfer : L'effort d'épargne est-il proportionnel à sa durée ?

Christine Chauffeton : Tout à fait. Plus on épargne tôt et longtemps, moins cet effort est important. Ainsi, pour obtenir une rente de 1000 euros par mois à l'âge de 65 ans, l’effort d’épargne sera de 1200 euros si l'on commence à 55 ans
Il sera de 360 euros s'il l'on commence à 40 ans. D'où l'importance de commencer le plus tôt possible.
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL