Demandez plus à votre argent
  • deja client lcl
  • acces journalistes

Prêt immobilier : tout ce qu'il faut savoir avant de souscrire

Août 2014

Article mis à jour en 2014

Prêt immobilier : tout ce qu'il faut savoir avant de souscrire
Vous souhaitez acheter un bien immobilier ou faire construire un logement ? Réaliser des travaux de rénovation importants ? Avant de demander un prêt immobilier à votre banque, il est impératif de maîtriser quelques notions de base. Comment fait-on pour rembourser son prêt immobilier ? Quels sont les différents types de taux d'intérêt immobilier ? Comment est calculé le taux d'intérêt d'un crédit immobilier ?

Définition du prêt immobilier

Un prêt immobilier est un financement octroyé par un établissement financier (banque, société de crédit) à un particulier afin de couvrir :

  • l’achat ou la construction d’un logement,
  • des travaux de rénovation (si les travaux sont réalisés seuls, c'est-à-dire en dehors de l’achat d’un bien immobilier, ils doivent représenter au moins 75.000€ ; sinon le prêt est un crédit à la consommation).

Le prêt immobilier Scrivener 2 (ou prêt immobilier « classique ») se distingue des prêts immobiliers aidés ou réglementés : prêt à taux zéro + (PTZ+), éco-PTZ, prêt d’épargne logement, etc.

Les taux de prêt immobilier : fixes ou revisables

Le taux d’intérêt d’un prêt immobilier a des conséquences importantes sur le coût global du prêt . Avant de souscrire une offre de prêt immobilier, l’emprunteur doit donc prêter attention au taux qui lui est proposé.

 

CRÉDIT IMMOBILIER : TAUX FIXE OU TAUX REVISABLE/VARIABLE ?
  • Pour un prêt immobilier à taux fixe, le taux d’intérêt n’est pas modifié pendant toute la durée du prêt.
  • Pour un prêt immobilier à taux révisable ou variable, le taux d’intérêt est calculé en fonction d’un indice de référence.
    À noter : le taux variable d’un prêt immobilier peut être modifié à chaque échéance (chaque mois) alors que le taux révisable ne peut être modifié qu’à l’issue d’une période de référence (par exemple, chaque année). 
TAUX NOMINAL, TAUX EFFECTIF GLOBAL (TEG), TAUX ANNUEL EFFECTIF DE L’ASSURANCE (TAEA) : QUELLES DIFFÉRENCES ?

Le taux nominal d’un prêt immobilier est le taux d’intérêt brut. Il ne tient pas compte des frais annexes liés à l’obtention du crédit.

Le TEG, obligatoirement mentionné dans l’offre de prêt, prend en compte tous les frais conditionnés par l'obtention du prêt.

Le TAEA, obligatoirement mentionné dans tout document précontractuel, informe le futur emprunteur sur le coût de l’assurance proposée dans le cadre de l’offre de prêt immobilier ; il est exprimé en pourcentage, en coût par période en euros, et en coût total en euros.

Le remboursement d'un prêt immobilier

L’emprunteur s’engage à rembourser son prêt immobilier conformément aux conditions prévues dans le contrat de prêt. Le prêt immobilier « amortissable », avec remboursement d’une partie du capital chaque mois (mensualité), est le plus fréquent.

Une mensualité se compose généralement de l’amortissement du capital emprunté, des intérêts calculés sur le capital restant dû et de la cotisation d’assurance décès-invalidité. Durant les premières années de remboursement de l’emprunt immobilier, la part des intérêts est supérieure à celle du capital remboursé. En fin de prêt, c’est le contraire.

L’emprunteur peut toujours effectuer un remboursement par anticipation de son prêt immobilier, totalement ou partiellement. Si cela est prévu dans son contrat de prêt, la banque peut lui demander de payer des indemnités de remboursement anticipé (dont le montant est obligatoirement plafonné à 3 % du capital restant dû), sauf si le remboursement anticipé résulte de circonstances exceptionnelles. Un remboursement anticipé partiel permet soit de réduire le montant des mensualités restant dues, soit de réduire la durée du prêt.

Comment est calculé le taux d'intérêt d'un prêt immobilier ?

Le taux d’intérêt d’un prêt immobilier est fixé par un établissement financier en fonction de plusieurs paramètres :

  • la durée du prêt immobilier (c'est-à-dire le délai de remboursement consenti à l'emprunteur), 
  • du taux d'endettement 
  • et de la capacité de remboursement de l’emprunteur ;
  • les « taux du marché », c'est-à-dire les taux directeurs fixés par la Banque centrale européenne (BCE) et appliqués aux emprunts souscrits par les banques commerciales auprès d'elle. Plus les taux directeurs de la BCE sont élevés, plus le coût du prêtt immobilier l’est aussi.

Calculez votre capacité d’emprunt via notre simulateur de prêt immobilier LCL.

L'évolution des taux d'intérêt immobilier

Bon à savoir

Selon l’Observatoire Crédit Logement, les taux de prêt immobilier ne sont jamais descendus aussi bas, pendant aussi longtemps, depuis la fin des années 40.

Depuis 2012, les taux d’intérêt des prêts immobiliers sont globalement en baisse.
Selon l’Observatoire Crédit logement, plusieurs raisons permettent d’expliquer la conjoncture actuelle :

 

  • la diminution constante du taux des obligations assimilables du Trésor (OAT) à 10 ans. Il s’agit d’un taux de référence sur lequel les banques fixent le taux des prêts immobiliers à taux fixe. Au 16 juillet 2014, l’OAT 10 ans était de 1,51% (contre 1,70% le 30 avril 2013).
  • La volonté des établissements de crédit de soutenir l'activité du marché des crédits en forte récession durant l’année 2012 ;

Consultez notre Dossier Immobilier pour en savoir plus sur l’achat d’un logement neuf ou ancien, l’assurance emprunteur, le financement de travaux de rénovation, l’investissement locatif…

Zooms économiques 25 dossiers dont 10 nouveautés et mises à jour

Avertissement : Les informations fournies par LCL proviennent de sources dignes de foi mais ne sauraient entraîner sa responsabilité en cas d'inexactitude.

Retour

Haut de page