Demandez plus à votre banque

Chacun d'entre nous, directement ou indirectement peut être touché par une maladie de la vision. Consciente de l'importance de la recherche en ce domaine, la Fondation LCL a décidé en 2013 d'accompagner l'Institut de la Vision, centre de recherche de premier plan dans la lutte contre la cécité. Le programme « Eclairage » qu'elle soutient vise à déterminer l'éclairage optimal adapté aux besoins des personnes malvoyantes. Ce programme est un écho à l'implication de la Banque en faveur des personnes en situation de handicap.

La vocation de l'Institut de la Vision

Institut de la VisionCréé en 2008 et dirigé par le Professeur José-Alain Sahel, l'Institut de la Vision est le premier centre français entièrement dédié à la recherche scientifique et médicale sur les maladies de l'Oeil. Ce campus installé au coeur de l'hôpital des Quinze-Vingts à Paris, réunit l'ensemble des acteurs de la recherche (chercheurs, médecins, industriels) autour d'un objectif commun : accélérer l'innovation au bénéfice des patients.


250 scientifiques et cliniciens et 10 industriels travaillent main dans la main pour comprendre les maladies de la vision, découvrir de nouveaux traitements et solutions préventives et valider des technologies innovantes d'aide au handicap.

ÉMISSION DE FRANCE CULTURE

Le programme « Eclairage »

Outre la recherche clinique et fondamentale, l'Institut de la Vision travaille à améliorer la vie quotidienne des malvoyants et aveugles, et notamment l'éclairage.

Un programme de tests sur trois ans est ainsi conduit depuis 2012. Les conclusions intégrant les retours des utilisateurs malvoyants sur la problématique de l'éclairage dans diverses situations permettront de proposer des recommandations ergonomiques sur l'éclairage pour qu'il soit adapté aux personnes malvoyantes.

Les principales étapes de ce programme

  • 2014

  • 2013

  • 2012

  • En 2014, d'autres expérimentations sont déjà prévues, cette fois-ci sur la thématique de l'éclairage dans l'habitat via l'appartement témoin de l'Institut de la Vision, le Homelab, dans l'objectif d'adapter l'éclairage dans les logements.

  • En 2013, ces expérimentations se poursuivent sur la même base mais cette fois-ci de nuit, en situations extérieures pour évaluer l'éclairage urbain et dans des centres culturels tels que les musées puis dans des cinémas.

  • A partir de septembre 2013, une expérimentation sera menée dans la Rue Artificielle de l'Institut de la Vision qui a pour particularité d'être une zone d'expérimentation entièrement modulable et où les conditions seront reproductibles d'un participant à l'autre. Seront étudiés notamment grâce à des systèmes de capture du mouvement, l'éblouissement, les transitions lumineuses, les zones d'ombres, les seuils d'éclairement, etc. 

sign

La signature entre le Professeur José-Alain Sahel et Pierre-Paul Cochet, vice-président de la Fondation LCL

© LCL

  • En 2012, par le biais d'une méthodologie rigoureuse et scientifique, des personnes malvoyantes ont été recrutées pour venir effectuer des tests en situation afin d'évaluer, entre autres, les niveaux d'éclairement, l'uniformité et les contrastes dans des supermarchés et dans des Etablissements Recevant du Public (ERP).

Les maladies de la vision les plus importantes

Près de 1,7 million de personnes sont déficientes visuelles en France (source enquête HID, Handicap-Incapacités-Dépendance de 2002). En 2035, on estime à 3,5 millions le nombre de personnes qui seront déficientes visuelles.

60% d'entre elles ont plus de 60 ans et 1 français sur 3 aura plus de 60 ans en 2035 selon l'Insee (2010).

Les principales pathologies :

  • DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Âge) : 800 000 personnes

  • Glaucome : 500 000 personnes

  • Rétinopathie diabétique : 200 000 personnes

  • Autres maladies rétiniennes : rétinopathie pigmentaire, amaurose congénitale de Leber, neuropathie optique de Leber, occlusion veineuse, syndrôme de Usher,... 200 000 personnes

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL