Demandez plus à votre banque

Bourse : qu'est-ce qu'une action ?

Une action représente une part du capital de la société émettrice. A ce titre, elle confère des droits. Sa valeur varie en fonction de nombreux facteurs.

Publié le 22/07/2014

Une action de société confère des droits

Une action est un « morceau » de la société dans laquelle on investit. C'est une part du capital social de la société.
En étant actionnaire, l'épargnant devient co-propriétaire de la société, quel que soit le nombre d'actions qu'il détient. Cela lui confère les droits suivants :

  • Le droit au dividende : l'actionnaire a vocation à recevoir une rémunération pour son investissement. Le dividende est la part de bénéfices réalisés par la société distribuée à ses actionnaires à hauteur de leurs quotes-parts respectives dans le capital ;

  • le droit de vote : tout actionnaire qui détient au moins une action peut (sauf cas exceptionnels) assister aux assemblées de la société et s'exprimer sur la politique menée par les dirigeants de l'entreprise ;

  • le droit à l'information : toute société cotée doit donner certaines informations à ses actionnaires (sur sa situation financière, sa politique, etc.).

hl-editor-bonasavoir-v2

En mars 2012, 4,1 millions de particuliersétaient actionnaires de sociétés cotées (hors actionnariat salarié), soit 8,5 % des Français*.

Comment une action se valorise-t-elle ?

Dès lors qu'une société est cotée en Bourse, les actions qui composent son capital social vont évoluer en fonction des achats et des ventes des investisseurs par le jeu de l'offre et de la demande. En théorie, une action se valorise en Bourse à mesure que la société (ou le groupe qu'elle représente) se développe et à mesure que les bénéfices de la société augmentent. Les investisseurs anticipent alors des bénéfices futurs plus élevés et décident d'acheter des actions. La demande devenant supérieure à l'offre, le cours augmente.
Inversement, quand les résultats escomptés ne sont pas au rendez-vous, les vendeurs peuvent être plus nombreux et la société voit son cours baisser.

Dans la pratique, les fluctuations du cours de Bourse d'une société sont parfois difficiles à comprendre pour un investisseur débutant. En effet, un certain nombre de facteurs externes à la société influencent l'évolution du cours de ses actions :

  • la conjoncture économique nationale et internationale,

  • la qualité des résultats d'un concurrent,

  • le niveau des taux d'intérêt, etc.

hl-editor-bonasavoir-v2

Les actions cotées en France représentent une valeur proche de 1 200 milliards d'euros*.

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Pour détenir et gérer en direct des actions, l'ouverture d'un compte titres est nécessaire.

Vous pouvez également confier à un professionnel la gestion des titres en souscrivant des fonds d'investissement communs : parts d'OPC (organisme de placement collectif) : SICAV (Société d'Investissement à Capital Variable)  ou de FCP (Fond Commun de Placement): c'est la gestion collective.

Détenir des actions, est-ce risqué ?

Par nature, détenir des actions est un placement risqué. L'actionnaire mise sur le potentiel de gain en capital lié à l'évolution du cours de bourse et à la perspective de réaliser une plus-value au moment de la revente des actions. Mais il peut aussi perdre tout ou partie de son investissement :

  • s'il revend ses actions à perte, il fait une moins-value et perd une partie de sa mise initiale (par exemple, un actionnaire qui achète une action X au cours de 10 euros pour la revendre 2 ans plus tard au cours de 7 euros, réalise une perte de 3 euros) ;

  • si la société fait faillite, il peut perdre la totalité de son investissement.

Mais, même dans le pire des cas, l'actionnaire ne peut pas perdre plus que le montant qu'il a initialement investi.

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL