Ma vie. Ma ville. Ma banque.

Voici les principales nouveautés fiscales qui concernent l'imposition de vos revenus 2017 déclarés en 2018.

Publié le 17/04/2018

Déclaration des revenus 2018

 

La déclaration en ligne des revenus est obligatoire en 2018 pour les foyers fiscaux dont le revenu fiscal de référence de 2016 (figurant sur l’avis d’imposition de 2017) est supérieur à 15 000 € et qui disposent d’un accès à internet.

 

Calcul de l’impôt sur le revenu 2018

 

Le barème de l’impôt sur le revenu 2018 est revalorisé de 1 %. Les montants indexés sur le barème de l’impôt sur le revenu sont modifiés en conséquence.

 

 

Fiscalité de l’épargne et des placements : ce qui change pour la déclaration d’impôt 2018

 

La fiscalité des dividendes, des intérêts et des plus-values de cession de titres reçus en 2017 est globalement inchangée pour l’impôt 2018, à l’exception du taux des prélèvements sociaux sur les revenus du patrimoine perçus en 2017 (plus-values de cession de titres, revenus fonciers, rentes viagères à titre onéreux, revenus des locations meublées non professionnelles) qui passe de 15,5 % à 17,2 %.

 

A noter : la fiscalité des dividendes, des intérêts et des plus-values mobilières perçus depuis le 1er janvier 2018 est profondément modifiée par l’instauration d’un prélèvement forfaitaire unique (PFU) au taux de global de 30 % (sauf option pour l'imposition selon le barème progressif de l'impôt sur le revenu). Pour plus de détails, voir notre article sur les nouveautés pour les impôts 2018

 

 

Conséquences fiscales de la nouvelle procédure de divorce sans juge

 

Une nouvelle procédure de divorce a été instaurée le 1er janvier 2017 : le divorce par consentement mutuel non judiciaire. Ainsi, à compter de l'imposition des revenus de 2017 :

  • les prestations compensatoires versées en capital sur une période de plus de 12 mois, ainsi que celles versées sous forme de rente, sont déductibles des revenus du débiteur et imposables chez le bénéficiaire ;
  • les pensions alimentaires (ou les rentes) versées en vertu de la convention de divorce pour l’entretien d’un enfant mineur sont déductibles du revenu global du contribuable, à condition que celui-ci ne prenne pas l’enfant en compte pour la détermination de son quotient familial.

 

Cosse ancien : un nouveau régime de déduction spécifique aux revenus fonciers

 

A compter de l’imposition des revenus de 2017, les propriétaires de logements qui les donnent en location dans le cadre d’une convention avec l’Agence nationale de l’habitat (Anah) peuvent bénéficier d’une déduction spécifique des revenus fonciers dont le taux varie selon les situations. Ce régime, appelé « Cosse ancien », se substitue aux dispositifs existants « Borloo ancien » et « Besson ancien », qui seront progressivement supprimés.

 

Avantage fiscal lié aux services à la personne

 

Pour les dépenses engagées depuis le 1er janvier 2017, l’avantage fiscal lié aux dépenses pour les services à la personne consiste dans tous les cas en un crédit d’impôt, quelle que soit la situation du contribuable (contribuable ayant une activité professionnelle ou sans activité professionnelle).

hl-editor-lemotduconseiller-v2

Revenus 2018 et prélèvement à la source

Même avec l’instauration au 1er janvier 2019 du prélèvement à la source de l’impôt sur les revenus de 2019, les revenus de 2018 seront bien déclarés au printemps 2019. L’année 2018 ne sera pas, à proprement parler, une « année blanche » car il conviendra de distinguer deux catégories de revenus : les revenus non exceptionnels de 2018 (l’impôt normalement dû au titre de ces revenus sera annulé grâce à un crédit d’impôt spécifique) et les revenus exceptionnels de 2018 (qui seront normalement imposés en 2019).

lcl Assurance Emprunteur Immo LCL