Demandez plus à votre banque

Étape 11 :
Sagan et Froome
tendent un piège

Peter Sagan remporte une seconde victoire d'étape au sprint devant Christopher Froome. Le maillot vert et le Maillot jaune LCL du Tour de France confortent leurs positions après un final haletant.

Publié le 13/07/2016

Suivre LCL :

Le Maillot jaune LCL s’échappe avec le Maillot vert


Sorti en force dans la roue de son coéquipier Maciej Bodnar à dix kilomètres de l’arrivée, Peter Sagan est rejoint par Christopher Froome et Geraint Thomas. Le Maillot vert et le Maillot jaune LCL et leurs coéquipiers respectifs unissent leurs efforts et piègent le reste du peloton. Peter Sagan
remporte le sprint sans difficulté devant Christopher Froome et Maciej Bodnar. Le Champion du monde consolide son maillot vert. Avec six seconde d’avance et les bonifications de sa deuxième place, Christopher Froome augmente son avance sur ses adversaires une nouvelle fois piégé.

 

Etape venteuse, étape nerveuse


Le vent annoncé pour la journée est bien au rendez-vous. La course est nerveuse dès le départ. Alors que Leigh Oward et le Champion de France Arthur Vichot font un tour à l’avant pendant plusieurs kilomètres, le rythme reste élevé tout au long de l’étape. De nombreuses chutes, heureusement sans gravité, vont survenir. Le vent favorise également la formation de bordures (voir Bon à savoir) laissant de nombreux coureurs sans abri loin derrière le peloton.

 

Les sprinteurs manquent le coche


Avant même d’avoir pu organiser leurs trains, les sprinteurs font les frais de cette offensive surprise en vert et jaune. Le sprint massif attendu n’aura pas lieu. De nombreux coéquipiers manquent à l’appel, d’autres n’ont plus la force suffisante pour rouler plein gaz. Beaucoup se sont battus toute la journée contre le vent pour tenter de recoller au peloton. Le peloton revient bien dans le dernier kilomètre mais il est trop tard. Les premiers passent la ligne six secondes devant.

Maillot jaune LCL étape 11 Tour de France 2015

itinéraire étape 11

Classement étape 11 Tour de France 2016

hl-editor-bonasavoir-v2

Dans la bordure

Lorsque le vent souffle de côté ou de ¾ face, les coureurs en tête de peloton accélèrent et occupent toute la largeur de la route en formant un éventail pour s’abriter. Le coureur en bout d’éventail se retrouve exposé au vent dans la bordure de la route. Il ne peut plus suivre. Les coureurs derrière lui sont également piégés et l’écart avec la tête de course grandit rapidement.

classement général

Classement général Tour de France 2016

L'album photo de l'étape 11

twitter Maillot jaune LCL
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL