Demandez plus d'informations à votre banque
Vidéos LCL

La gestion des échappées par le peloton, Raymond Poulidor

jouer
La gestion des échappées par le peloton, Raymond Poulidor311 vues
Publiée le 21/02/2017 Cyclisme : analyse du Tour de France par Raymond Poulidor. Comment bien gérer une échappée du peloton ? La passion du vélo avec LCL Banque et Assurance.
Raymond Poulidor : c’est plus qu’un point d’interrogation. Le point d’interrogation numéro, c’est ces fameuses oreillettes. Il y en a qui sont pour, il y en a qui sont contre. Ceux qui sont pour, c’est qu’on dit que question sécurité, lorsqu’il y a un coureur qui crève, lorsqu’il y a une chute, lorsqu’il y a des moments difficiles tout au long du parcours, le coureur est averti. Et je crois que c’est un faux problème. Par contre en course, le coureur ne prend plus aucune responsabilité. C’est le directeur sportif qui commande de sa voiture, c’est-à-dire le coureur est relié avec le directeur sportif. On laisse prendre 7, 8, 10 minutes à l’échappée suivant les coureurs bien sûr qui composent cette échappée. Et systématiquement on sait qu’on va leur reprendre x secondes tous les kilomètres. Et on se met en route en fonction de l’avance de ces coureurs, et ils sont rejoints quelques fois, mêmes des fois à 500 mètres de l’arrivée. Alors évidemment le coureur qui a fait une échappée de 100, 150, 160 kilomètres qui est rejoint à proximité de l’arrivée, évidemment tout le monde crie, pratiquement, au hold-up. Et on a l’intention de supprimer à l’avenir ces oreillettes, qui sont d’ailleurs supprimées chez les amateurs.
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL