Demandez plus à votre banque
Vidéos LCL

Imposition plus-values immobilières en 2014

jouer

Fiscalité

(6 vidéos)
Imposition plus-values immobilières en 2014921 vues
Publiée le 03/10/2016 Comment les plus-values immobilières sont-elles imposées ? Peut-il y avoir des surtaxes complémentaires ? À quelles exonérations d'impôt peut-on prétendre lors de la vente d'un bien immobilier ? Toutes les explications de nos expertes en fiscalité dans ce Mag LCL dédié à l'impôt sur le revenu 2014.
Voilà pour les plus-values mobilières. Place à présent aux plus-values immobilières avec Justine Lafite, fiscaliste chez LCL. Justine, comment sont-elles taxées?

Une fois le montant de la plus-value déterminé par le notaire, et avant de calculer votre impôt, vous bénéficiez d'un abattement pour durée de détention. Il existe deux barèmes : un en matière d'impôt sur le revenu (Taux d’imposition : 19%), qui exonère totalement la plus-value au bout de 22 ans et un en matière de prélèvements sociaux qui exonère totalement votre plus-value après un délai de 30 ans.

Alors comment ça se passe pour la vente d’un bien du 1er septembre 2013 au 31 août 2014 ?

Vous bénéficiez d'un abattement exceptionnel de 25 %, calculé sur la plus-value nette imposable, c'est-à-dire après application des abattements pour durée de détention.

Peut-il y avoir des surtaxes complémentaires ?

Oui, si le montant de votre plus-values taxables est supérieure à 50 000€, vous êtes redevable d’une taxe complémentaire dont le taux varie de 2 à 6 %. Notez qu’en cas de cession de terrain à bâtir, cette surtaxe n’est pas applicable.

Enfin, la résidence principale est-elle la seule à être exonérée de toute taxation sur les plus-values ?

Non, vous pouvez également être exonéré de taxation sur les plus-values si vous vendez un bien immobilier et que vous réinvestissez le produit de la cession dans l’acquisition de votre résidence principale dans un délai de 2 ans. Attention, l’exonération est limitée à la fraction du prix de cession effectivement réemployé. Si vous ne remployez que 50% du prix de cession, vous serez imposé sur les autres 50%..

Merci Justine Lafite pour cet éclairage. Voilà, c’est la fin de ce Mag LCL. Merci encore de nous avoir suivis. N’oubliez pas de poser l’ensemble de vos questions sur la page Facebook LCL. On se retrouve très vite pour un tout nouveau Mag.
lcl Assurance Emprunteur Immo LCL